Edgy Eft ou Fedora Core 6 ?

C’est avec l’approche des deux nouvelles moutures des principales distributions linux (jettons un voile pudique sur la Mandriva 2007), je me pose la question de savoir quelle sera ma prochaine distribution. Car j’ai plusieurs prérequis :

  • Noyau linux 2.6.17 ou suivant
  • Gnome 2.16.0 ou suivant
  • gcc 4.1 ou suivant
  • OpenOffice.org 2.0.3 ou suivant
  • Xorg 7.1 pour les fenêtres gérées par la carte graphique et non plus par le processeur qui a autre chose à faire
  • Pouvoir recompiler le code source de Pan
  • Pouvoir recompiler le code source de Firefox, Thunderbird et Seamonkey
  • Installation facile de Java et du support mp3…

Les 5 premiers points sont remplis par les deux distributions. La recompilation de Pan n’a pas encore été testé, mais je crains le pire en ce qui concerne mes tests avec Edgy Eft… En effet, il suffit de lire le billet précédent concernant mes déboires avec le compilateur fourni avec Edgy Eft.

Pour la facilité d’installation de Java et du support mp3, j’avoue qu’Ubuntu est à priori avantagé. Il ne me reste plus qu’à faire des tests avec la version test3 de la Fedora Core 6. Je sais que la version « pre-release » est sortie, mais je préfère partir de la test3 pour tester le système de mise à jour. Je n’en avais pas gardé un souvenir impérissable lors de quelques tests de la Fedora Core 5…

Qui vivra verra 🙂

En tout cas, les tests sont en cours 🙂

Sortie d’Ubuntu Linux Edgy Eft béta1

La première béta d’Edgy Eft (alias Ubuntu 6.10) vient de sortir. (note de publication en anglais)

Et une traduction rapide des principaux points :

  • Gnome 2.16
  • OpenOffice.org 2.0.4 RC 2
  • Xorg 7.1 (nouvelle version de l’interface de fenêtrage, avec le support d’effet 3D (AIGLX) pour certaines cartes)
  • Firefox 2.0béta2, en attendant la RC1 😉

Et en dessous du capot :

  • Gcc 4.1.1 (qui bugge à mort pour compiler le code source du tronc de firefox, bug 61104 sur la base de données d’Ubuntu
  • Glibc 2.4
  • Noyau linux 2.6.17
  • Nouveau système d’initialisation

Cette version est destiné aux testeurs fous, et il est donc conseillé d’attendre pour les utilisateurs classiques la fin du mois d’octobre pour la version finale de la Ubuntu 6.10.

Lien de téléchargement :

http://releases.ubuntu.com/6.10/

Bref, pour moi, tant que le bug 61104 ne sera pas corrigé (ou limite contourné par l’installation d’un gcc 4.0 en parallèle du 4.1.1), je n’installerais pas Edgy Eft à sa sortie, même si la knot3 m’avait laissé envisager le contraire.

Sortie de Firefox 2.0rc1

Même si les notes de publications ne sont pas publiées, la version 2.0rc1 est enfin disponible.

Bien que soit déconseillé, voici les liens ftp pour les différentes versions principales en français :

Version Windows (5,4 Mo)

Version MacOS-X (universelle) (17 Mo)

Version Linux (9 Mo)

Attention : version non encore finale, des extensions pourraient ne pas fonctionner.

La release candidate 2 (et dernière de la liste ?) étant prévu d’ici une dizaine de jours (le code sera gelé pour la Rc2 le 29 septembre)

Et l’incontournable capture d’écran :

firefox 2.0rc1 sous Ubuntu Linux

Modification au 27 septembre, 7 h 25 :

Page des notes de publications (en anglais) : http://www.mozilla.com/en-US/firefox/2.0/releasenotes/

Traduction rapide des fonctionnalités présentes :

  • Nouveau thème
  • protection anti-phishing intégrée
  • fonctionnalités de recherche améliorées (ajout et réorganisation des moteurs, suggestion, etc…)
  • navigation par onglets améliorée (bouton de fermeture sur chaque onglet, lien ouvert dans des onglets par défaut, réouverture d’onglets fermés accidentellement, etc…)
  • récupération des sessions fermées de manière abrupte (crash, redémarrage suite à une mise à jour)
  • gestion améliorée des flux RSS
  • correction orthographique en ligne pour la saisie de texte dans les formulaires
  • titres dynamiques, quand les sites proposent des « micro-résumés », les marques pages créés les utilisent.
  • fusion du gestionnaire de thèmes et d’extensions en un seul gestionnaire
  • JavaScript 1.7
  • greffon de recherche étendu amélioré cf http://developer.mozilla.org/en/docs/Creating_MozSearch_plugins
  • mis à jour du système d’extension (pour permettre entre autres, une meilleure traduction)
  • session coté client et stockage serveur lié au WhatWG
  • ajout de la fonctionnalité SVG text:path
  • nouvel installateur Windows basé sur la technologie de NullSoft

Vieux motard que j’aimais… Je découvre enfin la puissance des scripts Bash ;)

Désolé pour la très mauvaise contrepèterie, mais cela remonte à l’époque où je lisais un certain « Amstrad 100 pour 100″… Bref. Ce matin, après avoir tapé pour la 10 000ième fois environ la ligne de commande suivante :

tar xvfj *.tar.bz2 ; rm -f *.tar.bz2 ; cd mozilla ; make -f client.mk checkout ; cd .. ; tar cvfj moz-fox.tar.bz2 mozilla

qui permet la mise à jour du code source de mon Mozilla Firefox (version du tronc), j’ai décidé de voir si je pouvais – via un script bash – limiter cet ennuyeuse ligne de code.

Et j’ai réussi à pondre le code suivant, en m’entrainant avec une copie du code source de mon Mozilla Thunderbird :

#!/bin/bash

# Script qui effectue les opérations suivantes
# a) copie du code source vers le répertoire de travail
# b) mise à jour du code source
# c) on archive le source mis à jour.

# version développée pour Thunderbird, adaptable à Seamonkey et firefox
# en remplaçant les « mail » par des « fox » ou « suite »

# Rendu exécutable par un petit chmod u+x, et déplacé à la racine de
# mon répertoire utilisateur

# Etape a)

cd ~/sources
mv moz-mail.tar.bz2 ~/logs/mail/

# Etape b)

cd ~/logs/mail/
tar xvfj moz-mail.tar.bz2
rm -f moz-mail.tar.bz2
cd mozilla
make -f client.mk checkout
cd ..

# Etape c)

tar cvfj moz-mail.tar.bz2 mozilla/
mv moz-mail.tar.bz2 ~/sources

Je sais que ce n’est pas ultra optimisé, ni super bien codé, mais cela suffit largement à mes besoins de base. Maintenant, il ne me reste plus qu’à faire un script équivalent pour la compilation du code, et j’aurais quelque scripts qui me simplifieront un peu la vie et rallongeront la durée de vie de mon clavier 😉

Edition 23 septembre 9 h 30 :

Voici un prototype du code du script bash pour la compilation automatisée. Des spécialistes en Bash scripting pour me corriger les éventuelles erreurs ?

#!/bin/bash

# Script qui effectue les opérations suivantes
# a) Déplacement dans le répertoire de travail
# b) lancement de la compilation
# c) copie d’une version du logiciel compilée dans Applications et son installation
# d) copie d’une version du logiciel compilée dans Compils pour en garder une archive

# version développée pour Thunderbird, adaptable à Seamonkey et firefox
# en remplaçant les « mail » par des « fox » ou « suite »

# Rendu exécutable par un petit chmod u+x, et déplacé à la racine de
# mon répertoire utilisateur

# On prend comme prérequis que le code est déjà présent.

cd ~/logs/mail/mozilla

make -f client.mk
make -C mail/installer

# à remplacer par make -C xpinstall/packager si compilation en mode dynamique
# on utilise *.tar.bz2 => nom complet pouvant changer, simple sécurité

cd dist/
cp *.tar.bz2 ~/Applications
cp *.tar.bz2 ~/compils

# maintenant la partie dangereuse.

cd ~/Applications
rm -rf /thunderbird # effaçage de l’ancienne version
tar xvfj thun*.tar.bz2 # au cas où il y aurait d’autre archives en .tar.bz2
rm -f thun*.tar.bz2 # on a plus besoin de l’archive en .tar.bz2

cd ~ # histoire de quitter le répertoire Applications

Entre Giga et gibi-octet : pour les disques durs rétrecissent au formatage ?

C’est en farfouillant sur les forums d’ubuntu-fr.org, que je suis tombé sur les questions d’un utilisateur qui se plaignait d’avoir perdu 10 Go sur un disque dur. (http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=63880)

C’est en lui répondant que j’ai été une nouvelle fois confronté à un problème assez courant : la différence de taille en un disque dur acheté et sa capacité réellement exploitable.

Si dans la vie courante, on considère avec raison que :

  • kilo = préfixe pour désigner un millier de quelque chose
  • méga = préfixe pour désigner un million de quelque chose
  • giga = préfixe pour désigner un milliard de quelque chose

C’est complètement faux en informatique. Et pour une simple raison.

Si l’homme compte en base 10 (en utilisant les chiffres de 0 à 9), l’informatique et l’ordinateur depuis sa conception ne connait que 2 valeurs : 0 et 1. En clair, soit le courant passe, soit il ne passe pas !

Donc, le kilo-octet, soit 2^10 octets ne vaut pas 1000, mais 1024 octets, soit 2,4% de plus.

De même, le méga-octet, soit 2^10 kilo-octets ne vaut pas 1 000 000 d’octets, mais 1 048 576, soit 4,8% de plus.

Enfin, pour le giga-octet, soit 2^10 méga-octets ne vaut pas 1 000 000 000 d’octets, mais 1 073 741 824, soit 7,3% de plus !

Continuer la lecture de « Entre Giga et gibi-octet : pour les disques durs rétrecissent au formatage ? »

Ubuntu Linux mettrait le feu aux portables ?

Fouinant sur OSNews, je suis tombé sur une histoire de portable qui aurait surchauffé (pour ne pas dire prendre feu ?) en utilisant Ubuntu Linux. Cela serait le cas avec certains portables utilisant des processeurs dual-core. Du moins, selon cette brève d’OSDir.

L’article en question pointe vers un article posté sur le forum des utilisateurs anglophones d’Ubuntu Linux.

I’ve been using Ubuntu for over a year now and everything has been great. I just received a new laptop:

Dell Inspiron 9400\E1705,
Intel Core Duo
17″ UWXGA screen,
NVIDIA 7800GS.

Or, en voyant « Dell », cela m’a fait souvenir d’une brève parue sur Clubic, il y a environ une semaine.

Dell a annoncé sa décision aujourd’hui de rappeler pas moins de 4,1 millions de batteries destinées à ses ordinateurs PC portables. Jugées défectueuses, ces batteries pourraient être victimes de surchauffes et provoquer d’éventuels incendies. La décision de Dell signe la mise en place du programme de rappel de batteries le plus important de l’histoire de l’informatique grand public.

Fouillant sur la toile, je suis alors tombé sur le site de Dell concernant ce rappel massif de batteries pour portables :

http://www.dellbatteryprogram.com/Default.aspx?LN=fr-FR

Et si on regarde la liste, que voit-on ?

Inspiron : 500M, 510M, 600M, 700M, 710M, 6000, 6400, 8500, 8600, 9100, 9200, 9300, 9400, E1505, E1705

Et oui, le modèle 9400 de la personne victime de l’accident de surchauffe. Il y a quand même pas mal de « chance » que la personne fut victime d’un mauvais exemplaire de cette série de portable.

Il y a déjà eu des cas de combustions spontanés de portables, mais cela a aussi touché des MacBook Pro, donc, pas forcément sous Ubuntu Linux…

Déjà que l’utilisation du portable est dangereux vu la chaleur qu’il dégage quand on l’utilise sur les genoux (avec des problèmes potentiels de stérilité passagère pour la gente masculine – et oui, les testicules cessent de fonctionner au dela de 35°C !), s’ils prennent feu tout seul à cause de batteries mal conçues… Autant laisser tomber l’informatique nomade ! 🙂

Juste pour le plaisir ?

Parfois, naviguer sur la toile peut donner des surprises intéressantes. De mauvaises comme des sites pornos qui utilisent des mots clés dédiés à la petite enfance. Mais parfois, au fil des liens, on finit par tomber sur des choses plus intéressantes.

Ce fut mon cas il y a une semaine environ. Je ne sais plus comment, j’ai entendu parler d’un bouquin « Just for fun. The story of an accidental revolutionnary« , sorti en France (et dont le tirage est malheureusement épuisé ?) sous le titre « Il était une fois linux« .

Continuer la lecture de « Juste pour le plaisir ? »

Disponibilité du premier « maintenance pack » pour (K/X/Ed)Ubuntu 6.06 LTS.

A l’image des services packs pour les logiciels microsoft, c’est le principe de cette version d’Ubuntu 6.06. Quoi de neuf dans les réjouissances ?

  • Gnome 2.14.3 (qui pèsent dans les 150 Mo à rapatrier !)
  • Pas mal de bugs dans l’installateur graphique (surtout au niveau du partionnement de disques)
  • Des traductions plus à jour
  • Un nouveau noyau, plus sûr
  • Firefox 1.5.0.5 bis (le 1.5.0.6 officiel) au lieu de Firefox 1.5.0.3
  • Le canal « Dapper-Commercial » ajouté sans manipulation complémentaire
  • Une nouvelle version de Cupsys, logiciel qui gère l’impression
  • Et encore plein d’autre chose.

Si vous avez installé une Ubuntu 6.06 LTS et que celle-ci est maintenue à jour (via l’outil de mis à jour où le duo apt-get update / apt-get dist-upgrade), alors, vous avez déjà la version 6.06.1 LTS. Sinon, vous pouvez télécharger des images ISO par exemple sur ce site miroir : http://fr.releases.ubuntu.com/6.06.1/.

Le but avoué de cette version ? Proposer une version qui demande moins de téléchargement après l’installation, et simplifier la vie de l’utilisateur en cas de réinstallation. D’ailleurs, le service d’envoi gratuit « Ship-it » enverra dès maintenant des CD pressés de la version 6.06.1 LTS.

Note du 11 août 2006 à 10h07 : j’ai modifié le titre suite au premier commentaire.

Faudrait pas fouiller dans les vieux bouquins ;)

Le mois d’août est une période où je bouquine énormément, histoire de rattraper mon retard sur le reste de l’année. Fouillant pour trouver de quoi lire, je suis tombé sur une antiquité : « Le Système Linux – 2ième édition » (1997), alors que la 5ième édition est sorti il y a 2 mois 🙂

C’est avec nostalgie que, hier soir, je me suis replongé 9 ans en arrière. Et j’ai déniché quelques petites perles de l’époque, qui montre la gourmandise exponentielle des logiciels :

page 31 :

Linux nécessite très peu de mémoire vive en comparaison d’autres systèmes d’exploitation moderne. Cela dit, si 4 Mo de RAM suffisent en principe, il est fortement recommandé d’ne posséder au moins 8.

page 32-33 :

La quantité d’espace disque requise dépend dans une large mesure de vos besoins et des programmes que vous comptez installer. Linux est assez peu encombrant ; il est en théorie possible de l’installer sur 20 Mo d’espace disque. Mais pour travailler confortablement et prévoir l’avenir (emploi d’applications évoluées comme X Window…), il vous faudra davantage de place (80 à 100 Mo) sur le disque. »

page 51

Une zone de swap – fichier (voir p. 64) ou partition (voir p. 199) – peut occuper jusqu’à 256 Mo. Si vous avez besoin de plus de 256 Mo de swap (une folie !) vous pouvez créer jusqu’à 8 zones de swap différentes

Et dire que cela remonte à 9 ans. A l’époque, installer un Linux n’est pas aussi « pousse bouton » qu’aujourd’hui. Avoir des environnements de bureau comme Gnome ou KDE ? Un doux rêve, KDE était encore dans ses couches culottes, et Gnome par encore lancé 🙂

Cependant, une chose est restée vraie : avec deux Go (taille de base d’un Windows XP), avec une Ubuntu Linux, il y a aussi la suite bureautique, le lecteur audio et le lecteur vidéo, l’outil de retouche photo, bref, ce qui demanderait 1 bon Go supplémentaire sous Windows XP 😉

FreeSpire 1.0 : quel intérêt ?

Aujourd’hui (à moins que ce ne fut hier), FreeSpire (la version libérée de Linspire) a été publié. A l’image d’une distribution comme la Fedora Core, elle se base sur le principe : du logiciel libre, et rien que du libre.

Même si la philosophie de base est intéressante, la réalisation semble un peu… étrange. Déjà, la première version ne semble être disponible qu’en anglais (à moins que je n’ai pas trouvé l’option pour activer les traductions ?) et contient un cocktail un peu détonnant.

Continuer la lecture de « FreeSpire 1.0 : quel intérêt ? »

Gnome 2.14.3 est disponible pour la Ubuntu 6.06 LTS

Ce matin, effectuant l’habituel duo dans le terminal :

sudo apt-get update
sudo apt-get dist-upgrade

J’ai eu le plaisir de voir arriver la version 2.14.3 de Gnome. Version compilée le 31 juillet 2006 😛

Gnome 2.14.3 dans Ubuntu Dapper Drake... 6.06 LTS :)

Et dire que Gnome 2.16 béta 1 (pré-version du futur Gnome 2.16) est sorti il y a quelques jours…

Sortie de Edgy Eft knot 1

Comme je l’avais déjà annoncé récemment, la première version officielle de test de la future version d’Ubuntu (prévu pour octobre 2006) est officiellement sortie.

Au menu des réjouissances ?

  • Synchronisation du code avec Debian, dont est dérivée Ubuntu
  • Passage au noyau 2.6.17.5
  • Gnome 2.15.4 au lieu de Gnome 2.14.1
  • Gtk+ 2.10

Pas grand chose qui saute aux yeux, mais c’est déjà un point de départ 😀

Un peu d’humour – vache – en informatique.

Ok, je sais, c’est un vieil oeuf de paques informatique, mais il est tellement simple à mettre en route.

Il faut une debian / Ubuntu équipée d’apt-get et aptitude (successeur du précédent).

Continuer la lecture de « Un peu d’humour – vache – en informatique. »

Ubuntu Edgy Eft Knot CD 1 pour très prochainement ?

Edgy Eft est le nom de développement de la future version d’Ubuntu, la 6.10 prévue pour octobre prochain. Suivant le fil RSS « Edgy Changes » (http://media.ubuntu-nl.org/rss/edgy.xml), j’ai pu tomber sur une note qui m’a mis la puce à l’oreille – au moins la première ligne !

linux-source-2.6.17 2.6.17-5.14

  • Ok, final changes for knot-1

J’ai donc été à l’endroit où je récupérais des versions de tests de la Dapper Drake, alias 6.06 LTS, et j’ai pu voir que des CD avec le nom edgy-eft étaient disponibles.

Continuer la lecture de « Ubuntu Edgy Eft Knot CD 1 pour très prochainement ? »