Une lame de fond de rationalisation dans le petit monde des navigateurs web ?

L’info est presque passée inaperçue, mais le projet Camino, un navigateur pour Apple MacOS-X et qui prenait comme base le moteur de rendu de Mozilla Firefox a été arrêté fin mai 2013.

J’avais jadis utilisé une des premières versions quasiment finale de ce navigateur, en décembre 2005.

Il prenait le moteur de rendu de Mozilla Firefox de l’époque (donc de Mozilla 2.0.0.x à l’époque) en proposant une interface en Cocoa pour qu’elle soit plus jolie à l’affichage. Avec Camino, c’est un peu de diversité qui disparait, et en cela, c’est un autre exemple de la rationalisation croissante du marché des navigateurs annoncées avec l’abandon du moteur de rendu Presto par Opera pour prendre le moteur « nouvelle génération » de Chromium, Blink. Même si les retours sur la première béta, donc loin d’être finalisée, d’Opera 15 ne sont pas très positifs pour les utilisateurs de longue date du navigateur norvégien.

J’avais déjà évoqué dans un billet en février 2013 le retour à 2002 en terme de variété de navigateurs.

Et il faut être réaliste. Il ne reste plus qu’un trio de moteurs de rendu : Trident (Internet Explorer), Webkit / Blink (Safari, Chrom(ium)e, Opera, Midori, Epiphany, Rekonq, uzbl, iCab, Omniweb), Gecko (Mozilla Firefox).

Il ne faut pas oublier la tripotée de pseudo-navigateurs sous MS Windows comme Avant Browser, Maxthon, Slim Browser, etc… Qui n’apporte aucune réelle diversité, un peu à l’image des MVNOs pour la téléphonie mobile qui ne sont que des loueurs de matériels du quatuor Orange, SFR, Bouygues Telecom, Free Mobile (même si Free Mobile ne supporte aucun MVNOs).

Du côté des développeurs de sites, ce doit être agréable, mais cela risque de développer une nouvelle forme de monoculture, remplaçant celle du « Internet Explorer uniquement » au « Webkit uniquement ». Ce qui au final n’est pas forcément mieux 🙁

Cf le coup de gueule de Daniel Glazmann en ce qui concerne le web mobile, qui date de 2012 et qui est toujours d’actualité…

4 réflexions sur « Une lame de fond de rationalisation dans le petit monde des navigateurs web ? »

  1. Malheureusement tu as raison.

    Tu as quelques alternatives non webkit pour linux (dillo,netsurf …) mais ils ne pas « complet » (ne supporte pas le JS, les derniers standards à la mode …).

    En plus vu ce qui ce passe avec les standards du web (scission W3C/éditeurs, pataquès HTML5) tu peux être sûr qu’ils vont tout faire pour que cela renforce la position des navigateurs existants.

  2. Mmm y’a quand même 3 familles de moteur.
    C’est énorme par rapport à avant.
    Si l’une des familles disparaît, ok, on peut s’interroger mais en attendant… ça va encore.
    Pour Camino, ce nom m’évoque en effet un truc, sans plus.
    Je ne connaissais pas quelques navigateurs que tu cites 😉
    Au passage, Maxthon étant par défaut avec du Webkit inside (mais Trident possible), ce n’est plus trop une enveloppe IE.

    Après, dév. un moteur compétitif de rendu, c’est un poil complexe économiquement parlant.
    On peut pleurer la mort de Presto mais vu les parts de marché et le chemin économique commercial d’Opera (payant, gratuit, usine à gaz, recentrage, bref le bordel absolu depuis la création)… je retiens mes larmes.
    Si Gecko disparaît, là on pourra pleurer. Idem pour Webkit (en terme de concurrence).
    Trident est un moteur ? C’est pas juste un parseur de TXT produit avec Notepad ? :p

  3. « Qui n’apporte aucune réelle diversité, un peu à l’image des MVNOs » Pas d’accord, au moins ce n’est pas le même prix 😉
    Pour le reste, ce n’est que sélection naturelle.

  4. A noter que depuis la version 3 de Maxthon (ils en sont à la 4 maintenant), le navigateur utilise Webkit par défaut et passera sous Blink également sous peu… la fonction surcouche d’IE est cachée sous l’appellation « mode Retro »

    Avant Browser suit la même voie car il est décliné en deux versions plus ou moins fournies : la version « Lite » fait uniquement surcouche IE tandis que la Ultimate intègre Webkit et Gecko en plus de sa fonction de surcouche.

Les commentaires sont fermés.