« A Love Supreme », mon album préféré de Jazz.

J’adore de nombreux styles musicaux, et j’avoue que quand on parle Jazz, le premier nom qui me vient à l’esprit, c’est John Coltrane, saxophoniste de génie.

La première fois que j’ai entendu l’album « A Love Supreme » (1964), ça a été la claque. Même si l’oeuvre est assez courte, à peine plus de 33 minutes, j’ai eu le plaisir de déguster l’oeuvre en vynil avant de l’avoir en CD audio.

Chaque fois que je l’écoute, je suis emporté par la première partie, « Acknowledgement » qui surprend par son introduction si spéciale, qui me fait penser sur le plan non-conventionnel à l’introduction de la piste éponyme du cinquième album des Pink Floyd, « Atom Heart Mother ».

Comment ne pas se laisser emporter par une telle mélodie et une telle rythmique. Je dois remercier Greg qui a parlé d’un autre album que j’aime beaucoup, « Kind Of Blue » du maître de la trompettes, Miles Davis.

Je vous laisse, je vais me mettre l’album vynil sur ma platine pour me détendre 🙂

7 réflexions sur « « A Love Supreme », mon album préféré de Jazz. »

  1. Entièrement d’accord pour ces choix musicaux.
    Si je peux me permettre, deux autres incontournables de Coltrane (à mon avis): Un album sobrement intitulé « Coltrane » chez Impulse. Le premier morceau «  »Out of this World » est une merveille.
    http://www.youtube.com/watch?v=ZEiCfT66OYU

    Un second, aussi chez Impulse, « Stellar Regions », plus free mais encore écoutable. Le morceau « Sun star » est un cri véritablement « musical ».

  2. Si je peux ajouter aussi pour Coltrane : Afro Blue impressions (Spiritual !), Ole, My Favorite Things, Plays the Blues… ainsi qu’une face d’album avec Duke Ellington : In a Sentimental Mood.
    Pour Miles Davies : Y’a encore plus de choix (normal, il a vécu plus longtemps). Birth of Cool, The Columbia Years, Bitches Brew, Sketches of Spain…

    Et il y a aussi un Live in Stockolm Davies/Cotrane.

  3. Moi qui suis très jazz comme tu le sais Fred, je me suis davantage tourné vers Miles Davis , Sidney Bechet , Duke Ellington …point de vu grosses pointures mais je dois dire que Coltrane laisse une empreinte indélébile avec cet album qui marque à tout jamais différentes générations.

Les commentaires sont fermés.