De l’inculture historique profonde des opposants les plus extrèmes au « mariage pour tous »….

Je m’étais juré de ne plus pondre de billets sur le mouvement des anti- « mariage pour tous », mais leur volonté d’obstruer et de museler les partisants d’une égalité complète des personnes, à cause de leur orientation sexuelle comme jadis à cause de la couleur de peau ou de la confession, sur le plan civil m’oblige une nouvelle fois à pondre un billet.

Dans une volonté de casser une des égéries du mouvement du mariage pour tous, j’ai nommé Caroline Fourest , un slogan est ressorti, plagiant les mouvements anti-racistes, je cite le morceau de l’article en question :

Massés sur les quais, surchauffés, cavalant dans les couloirs, ils scandent « Première, deuxième, troisième génération, nous sommes tous des enfants d’hétéros ».

Tous des enfants d’hétéros ? Vraiment ? Il n’y a jamais eu de mariage arrangé pour cacher la honte d’un parent homosexuel ?

L’histoire de France a au moins deux personnages célèbres qui descendent d’un homosexuel notoire. J’ai nommé Philippe Egalité, et son fils, un certain Louis-Philippe 1er, ultime monarque français (1830-1848). En dehors du deuxième Empire, bien entendu.

Philippe Egalité, de son véritable nom Louis-Philippe d’Orléans (1747-1793), mort sur l’échafaud, député aux Etats Généraux en 1789, s’engagea pour la Révolution, au point qu’il vota pour que Louis XVI finisse sur l’échafaud le 21 janvier 1793.

Remontons donc la généalogie de Philippe Egalité. Son père était Louis Philippe d’Orléans, dit « Le Gros » (1725-1785). Son grand-père, Louis d’Orléans, dit « Le Pieux » (1703-1752).

L’arrière-grand-père – troisième génération ascendante – de Philippe Egalité, n’est autre que le plus célèbre libertin de l’histoire de France, connu pour son libertinage : Philippe d’Orléans (1674-1723), qui fut le régent de Louis XV. Et accessoirement, un des neveux du tyrannique Louis XIV.

Le père du Régent, donc l’arrière-arrière-grand-père – quatrième génération ascendante – de Philippe Egalité n’était autre que l’un des plus célèbre homosexuels de l’histoire de France, j’ai nommé Philippe de France, frère cadet de Louis XIV.

Marié de force deux fois, d’abord à Henriette d’Angleterre, puis à Charlotte-Elisabeth de Bavière, dite la Princesse Palatine, avec qui il eut trois enfants. Et pour la petit anecdote, la Princesse Palatine n’était aussi qu’une des arrière-grand-mère d’une certaine Marie-Antoinette, épouse de Louis XVI. Ca sent pas une forme de mariage plus ou moins consanguin ?

Tous cela pour dire, que les enfants d’hétéros depuis le début des temps, comme le laisse entendre le slogan des anti-mariage pour tous, c’est de la foutaise pure et simple. Que certains remontent leurs arbres généalogiques, et je pense qu’ils se tairaient à leur tour.

Doit-on rajouter les personnages historiques célèbres ouvertement homosexuels comme le Maréchal Lyautey, dont Clémenceau disait : « Voilà un homme admirable, courageux, qui a toujours eu des couilles au cul… même quand ce n’étaient pas les siennes » , par exemple ?

Et si pour les opposants au « mariage pour tous » considèrent que seul le mariage « classique » est valide, c’est oublié que les 33 à 50% de divorce, les juges qui sont obligés de recoller les morceaux cassés, et les enfants qui comptent les points.

Et le mouvement misogyne dits « masculinistes » qui voudraient bien faire revenir la société à une période où les femmes n’avaient qu’un seul droit : se la fermer en pondant régulièrement des gosses.

Maintenant, je dis cela, hein…

49 réflexions sur « De l’inculture historique profonde des opposants les plus extrèmes au « mariage pour tous »…. »

  1. Hors sujet, le problème n’est pas l’homosexualité, mais le MARIAGE, des individus de même sexe entre eux. Ils peuvent s’unir, copuler librement, mais le terme mariage devrait être réservé à l’union entre des gens de sexe opposés. Cela ne fait que confirmer le déclin du monde occidental, donc bonne chute…

    1. Niveau d’argumentation ? Nul. Qu’attendre de plus ?

      Quant au déclin du monde occidental, c’est aussi vieux que les débilités du genre « Protocole des Sages du Sion » et autres faux grossiers de cette époque.

      Il est vrai que le Niger d’où l’adresse IP est extraire – à moins qu’elle soit forgée – est un parangon de tolérance et de démocratie.

      1. Parce que tu crois que niveau argumentation tu fais mieux en réduisant « Opposition aux mariages des homos » = « Opposition aux homos  » et peut-être même « opposition aux mariages des homos »= « antisémitisme » par l’intermédiaire du « Protocole de Sion » que tu nous sors de ton chapeau comme ça… un coup de passe-passe…
        Que penses-tu des homos qui sont contre ce mariage et qui se retrouvent eux-mêmes suspectés d’homophobie ? La question est simple…
        Quant à aller chercher une justification du mariage pour tous dans l’histoire… ça n’a pas de sens. Depuis quand les homos le revendiquent-ils ?
        Au fait, tu connaissais encore mieux Lyautey, difficile avec une culture historique déjà si impressionnante que la tienne, tu aurais su que l’un de ses livres préférés n’était peut-être pas le « Protocole des Sages du Sion » mais « Mein KAMPF » et qu’il invitait chaque français à le lire… ( Wiki: Mein Kampf ).
        Eh, oui, on peut aussi être homo et facho ( même nazi SS) mais en disant cela, je n’apprends rien à un historien comme toi…
        Salutations.

        1. Parce que tu crois que niveau argumentation tu fais mieux en réduisant « Opposition aux mariages des homos » = « Opposition aux homos » et peut-être même « opposition aux mariages des homos »= « antisémitisme » par l’intermédiaire du « Protocole de Sion » que tu nous sors de ton chapeau comme ça… un coup de passe-passe…

          Et la marmotte…

          Que penses-tu des homos qui sont contre ce mariage et qui se retrouvent eux-mêmes suspectés d’homophobie ? La question est simple…

          Reste à savoir si les homos en question ne servent pas de caution, un peu comme l’ami arabe de Jean-Marie Le Pen.

          Quant à aller chercher une justification du mariage pour tous dans l’histoire… ça n’a pas de sens. Depuis quand les homos le revendiquent-ils ?

          Si vous saviez lire, ce serait un progrès. Je disais simplement que le slogan « tous enfants d’hétéros » est techniquement faux. Pour ne pas dire sémantiquement faux. Combien d’homos se sont mariés pour donner le change ?

          Au fait, tu connaissais encore mieux Lyautey, difficile avec une culture historique déjà si impressionnante que la tienne, tu aurais su que l’un de ses livres préférés n’était peut-être pas le « Protocole des Sages du Sion » mais « Mein KAMPF » et qu’il invitait chaque français à le lire… ( Wiki: Mein Kampf ).

          Parle-t-on de la version expurgée ou de la version complète qui contenait peu ou prou les différentes tendances de la 2nde guerre mondiale sur le plan des batailles qui furent menées ?

          Eh, oui, on peut aussi être homo et facho ( même nazi SS) mais en disant cela, je n’apprends rien à un historien comme toi…
          Salutations.

          1. Je n’ai pas la prétention d’être historien
          2. Facile de balancer une affirmation du genre « homo et facho ( même nazi SS) sans donner d’exemple précis/

          Pourquoi vous être fait mal à écrire sur le blog d’une personne sur laquelle vous avez chier à la face ? Et si votre adresse IP n’est pas forgée, il fait beau du côté de la Guadeloupe ?

  2. Les catholiques intégristes confondent et mélangent absolument tout et sont les spécialistes de la démagogie. Il me semble que le mariage civil et le mariage religieux sont deux choses différentes non ?

    Concernant le concept de laïcité (séparation entre religion et état) qu’ils nous ressortent en boucle lorsqu’il s’agit de lutter contre l’Islam (pas seulement radical), ce n’est surement pas grâce à eux que l’on a pu l’obtenir et faire de la France l’un des seuls pays au monde qui ne dépende pas d’une religion (que cela leurs plaise ou non).

    Ainsi leur fumeuse théorie qui affirme que le mariage est réservé à l’union de personnes de sexe opposé est un concept purement religieux, il ne rentre donc aucunement en compte dans les principes du mariage civil.

    Qu’ils fassent ce qu’ils veulent dans leurs lieux de culte et qu’ils nous foutent la paix en ce qui concerne la sphère publique. Mais comme ils ont bien compris que leur argumentaire est plus que branlant, ils nous entrainent vers d’autres débats qui n’ont pour le coup pas de rapport direct (PMA, GPA), histoire de distiller un peu plus de peur au sein de notre belle société.

    Bref pathétique…

    De la part d’un athée qui a longuement réfléchi à la décadence et à la pourriture subtilement ou grossièrement déversées par les intégristes politiques, religieux de tout bord !

  3. Vous vous insurgez, à tort !! Nous devons , afin de communiquer entre nous tous, employer des termes ,confirmant ou infirmant les messages qui vous sont destinés ! Le terme « Mariage » , du fait de sa notion ,quasiment ancestrale de l’union d’un homme et d’une femme , légalisée officiellement par l’état et l’église, n’implique pas d’autres formes d’unions ! Cela est une réalité ! Vouloir tout remettre »sur le tapis » pour des raisons de pulsions , souvent passagères, ne doit pas donner lieu à toutes ces polémiques ridicules ! Que vous le vouliez ou non , si l’humanité doit se perpétuer , les gamètes des 2 espèces doivent impérativement , s’unir !

    1. Prose qui me donne envie de vomir. Et qui ignore entre autres :

      1. Que 55% des naissances se font hors mariages
      2. Que depuis plus de 30 ans, les fécondations in vitro ont « explosées »
      3. Que le nombre de familles mono-parentales et recomposées ont elles aussi explosées
      4. Que le mariage est laïc depuis 1792
      5. Que depuis 1905, la France ne reconnait aucune religion.
      6. Que l’homosexualité n’est pas une impulsion passagère mais une orientation sexuelle qui fait partie de l’être humain.
      7. Que l’on ne choisit pas son orientation sexuelle

      Que vous vous pensiez encore en 1904, tant mieux pour vous. Mais nous sommes en 2013, dans un pays qui ne reconnaît aucune religion d’Etat et qui considère que l’Egalité devant la loi ne doit pas fonction de l’orientation sexuelle.

      Sans oublier un truc important : Toutes les personnes homosexuelles ont des parents hétéros

      1. Tous les parents d’hétérosexuels ne sont pas homosexuels…
        Mais quel est le rapport entre la sexualité et la famille ? Tous les échangistes, sadomasochistes, scatos, et autres formes de sexualités (ou orientation sexuelle) ne demandent pas une reconnaissance de leur famille en fonction de leur mode de vie ? Ni même une reconnaissance d’une forme d’union? Alors pourquoi cette loi? Les orgies et parties fines font parties des moeurs depuis des siècles on n’en fait pas des lois pour reconnaître un quelconque d’état de fait ?
        Si les homosexuels veulent ajouter un nouveau mode de famille parce qu’ils sont homosexuels pourquoi pas d’autres modes ???? Une histoire de sentiment ???? Il y a d l’amour partout… Et ce n’est pas qu’une histoire d’orientation sexuelle ! Le mariage est la pour définir la famille, celle qui permet de faire des enfants ! Tout le reste n’est qu’un détournement de la famille pour des raisons autres que la fondation d’une famille !

        1. Je saute la partie scatologique du commentaire qu’il est inutile de commenter. C’est un gloubiboulga indigeste.

          Le mariage est la pour définir la famille, celle qui permet de faire des enfants ! Tout le reste n’est qu’un détournement de la famille pour des raisons autres que la fondation d’une famille !

          Je dois être particulièrement con, mais, il faudra m’expliquer :

          1. Quid des 55% de naissance hors mariage ?
          2. Quid des familles monoparentales ?
          3. Quid des familles recomposées ?

          Il est vrai que tous les hétéros veulent se reproduire, c’est bien connu. Qu’il n’y a pas de couples hétéros stériles non plus.

          Ce que demandent les homosexuels, c’est d’être égaux devant la loi, rien d’autre. Ca doit faire mal au popotin de certaines personnes.

          En clair, ne pas être des citoyens de seconde zone à cause de leur orientation sexuelle.

    2. Sans blague ? Votre précieuse connaissance du temps qui passe….. me laisse songeuse !! Je ne sais qui de vous ou de moi , est détenteur d’un arbitraire…niveau ….homo sapien ? Nous avons évolué , depuis ! Vos écrits datent d’une époque où le terme « génétique » était parfaitement inconnu ! Cette science , n’a été mise sur le « marché » qu’aux alentours des années 1965 !! Cela nous donne à peu près 48 ans ! Si votre savoir est antérieur à cette époque , vous n’avez aucune excuse sinon vous bénéficiez d’un « non lieu ! » A + ZIZOU

  4. misandre => cela veut dire qui déteste les hommes. Je pense que tu voulais dire « misogyne ».

    « Nous sommes tous des enfant d’hétéros » => c’est vrai que c’est plutôt con comme phrase.

    1. Comme jadis le PACS. Mais je pense – sauf IP falsifiée – que l’Algérie a d’autres problèmes qu’à s’occuper de la politique interne française.

      Je cite les articles qui montre une chose : l’Algérie est un pays qui aurait progrès à faire au lieu de donner des leçons :

      « Tout coupable d’un acte d’homosexualité est puni d’un emprisonnement de deux mois à deux ans et d’une amende de 500 à 2000 DA. Si l’un des auteurs est mineur de dix-huit ans, la peine à l’égard du majeur peut être élevée jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 10 000DA d’amende. »

      Code Pénal algérien, article 333 et 338.

      http://www.algerie-actualites.com/article.php3?page=article&id_article=9079

      Et l’argumentation fait partie des plus courte que j’ai jamais lu. Et des plus non argumentées aussi. Quoique je me demandais s’il restait un peuple en Algérie après les années de guerre civile contre le fascisme vert.

  5. C’est bon j’ai mis à jour avant de commenter, ça va m’éviter de répéter les commentaires 😀

    Pour la consanguinité, c’était assez courant chez les grandes familles nobles, l’un des exemples les plus criants étant les habsbourg d’Espagne, finissant en « beauté » avec Charles II, qui était… euh… spécial. Il avait même pour surnom l' »ensorcelé ».

    Quand à toute cette affaire de mariage pour tous, je n’ai pas d’opinion bien tranchée, j’avoue que j’ai toujours considéré tout ça comme une diversion pour faire passer en douce des « réformes » qui vont vraiment faire mal même si on fait miroiter la taxe de 75% sur les riches en oubliant de parler de toutes les inventions fiscales qui vont nous tomber dessus ainsi que les coupes claires dans pas mal d’aides.

    Mais bon, comme tu dis, l’important est d’être un enfant de parent hétérosexuel 😀

    1. La consanguinité ? L’exemple le plus frappant, c’est l’exemple des « Aigles Foudroyés » :

      http://www.laffont.fr/site/les_aigles_foudroyes_&100&9782221117491.html

      Les liens étaient tellement proches que les familles impériales se combattirent entre cousins.

      Mais bon, comme tu dis, l’important est d’être un enfant de parent hétérosexuel

      Si on veut. Il y a toujours eu des mariages arrangés pour cacher une homosexualité honteuse.

  6. Bonjour Frédéric,

    Merci pour ton billet qui élève le débat par ses éléments historiques indéniables, ainsi que ton commentaire de 17h33, brillant.

    Tout cela est argumenté, au contraire des commentaires nullissimes, faiblards et pathétiques des anti mariage pour tous. Et risqué par les temps qui courent, c’est cela qui est choquant dans notre pays.

    Un grand merci.

  7. Bonsoir,

    Histoire de ne pas écrire trop de bêtises, j’ai cherché à me renseigner et lu avec grand intérêt :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mariage
    http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;?idSectionTA=LEGISCTA000006136117&cidTexte=LEGITEXT000006070721&dateTexte=vig

    Je peux donc écrire sereinement que le mariage pour tous apportera de nouveaux droits à TOUT le monde, en effet homosexuels et hétérosexuels peuvent déjà se marier mais UNIQUEMENT avec une personne du sexe opposée.

    Je suis pour le mariage pour tous mais il ne faudrait pas que la modification de cette union puisse donner l’idée à d’autres personnes de revendiquer les mêmes droits : à l’heure actuelle un homme ne peut pas épouser sa soeur et une femme ne peut pas épouser son frère. Il en va de même dans le cas d’un homme et de sa nièce et d’une femme et de son neveu (voir les références données plus haut).

    Si le mariage est modifié pour permettre l’union de deux personnes de même sexe, au nom de quoi les personnes concernées par les exemples que je viens de donner ne pourraient-elles, pas elles aussi, revendiquer de nouveaux droits ?

    Bref la problématique va certainement plus loin que le simple mariage gay…

    1. Pour l’info technique, j’ai modifié les liens.

      Je suis pour le mariage pour tous mais il ne faudrait pas que la modification de cette union puisse donner l’idée à d’autres personnes de revendiquer les mêmes droits : à l’heure actuelle un homme ne peut pas épouser sa soeur et une femme ne peut pas épouser son frère. Il en va de même dans le cas d’un homme et de sa nièce et d’une femme et de son neveu (voir les références données plus haut).

      Il y a déjà des gardes-fous dans le Code Civil sur des articles qui ne sont modifiés que pour prendre en compte la spécificité du mariage pour tous.

      http://www.assemblee-nationale.fr/14/projets/pl0344.asp (texte préliminaire qui a du peu évoluer au niveau des gardes-fous, je suppose).

      Article 162 du Code Civil, par exemple, qui passe de :

      En ligne collatérale, le mariage est prohibé, entre le frère et la soeur.

      à

      En ligne collatérale, le mariage est prohibé, entre frères et entre sœurs..

      L’article 163 concerne l’inceste entre oncle-tante et neveux-nièce, etc…

      Si le mariage est modifié pour permettre l’union de deux personnes de même sexe, au nom de quoi les personnes concernées par les exemples que je viens de donner ne pourraient-elles, pas elles aussi, revendiquer de nouveaux droits ?

      Cela serait bloqué par les interdits du Code Civil qui sont conservés.

  8. Il n’y a pas de raison pour que le masculinisme soit honteux et pas le féminisme. La définition que vous accordez au masculinisme est celui d’une certaines catégorie de personnes se réclamant du féminisme mais prônant des valeurs de domination sexiste. D’où leur intérêt de confondre les définitions de masculiniste et de machiste. Le vrai féminisme, tout comme le vrai masculinisme prône l’égalité H/F. Le féminisme prône l’égalité dans le domaine du travail (salaire et responsabilité)… le masculinisme prône l’égalité dans le domaine de la famille (divorce et parentalité)… On comprend que des hommes qui demandent l’égalité parentale, ça a de quoi fâcher les maternalistes radicaux et les psychanalystes dogmatiques ! D’où cette diabolisation du masculinisme ! Personnellement, je suis masculiniste et féministe ! En gros, je suis égalitariste. Les personnes que vous incriminez en les traitant injustement de masculinistes sont en fait les machistes ! Si vous le souhaitez, je veux bien vous aider à insulter les machistes, mais pas les masculinistes, ni les féminsites.

    Pour ce qui est du mariage pour tous, j’y suis favorable. Par contre je suis contre la PMA, mais pour l’adopotion. Si les enfants ont effectivement besoin d’un papa et d’une maman, certains sont à la DASS et naviguent de famille d’accueil en famille d’accueil. Certaines famille d’accueil sont honorables, mais tout de même, ce n’est pas la panacée. La solution la moins pire pour ces enfants ne serait-elle pas d’avoir des parents homo ? Des psychanalystes dogmatiques ont cité des études et des études, pour soutenir que l’adoption gay n’est pas l’idéal… qu’ils démontrent maintenant que grandir de famille en famille d’accueil est préférable !

    1. Il n’y a pas de raison pour que le masculinisme soit honteux et pas le féminisme. La définition que vous accordez au masculinisme est celui d’une certaines catégorie de personnes se réclamant du féminisme mais prônant des valeurs de domination sexiste.

      C’est pourtant la réalité de mouvements masculinistes les plus médiatiques.

      On comprend que des hommes qui demandent l’égalité parentale, ça a de quoi fâcher les maternalistes radicaux et les psychanalystes dogmatiques ! D’où cette diabolisation du masculinisme ! Personnellement, je suis masculiniste et féministe ! En gros, je suis égalitariste. Les personnes que vous incriminez en les traitant injustement de masculinistes sont en fait les machistes ! Si vous le souhaitez, je veux bien vous aider à insulter les machistes, mais pas les masculinistes, ni les féminsites.

      Si ma tante en avait, on l’appellerait mon oncle. Désolé, masculiniste ou machiste, il n’y a aucune différence. Ce sont même des mouvements qu’on pourrait qualifier de pétainiste sur certains plans.

      Il ne faut pas confondre des mouvements discriminatoires et pétainistes comme ceux qui ce sont faits de la publicité sur des grues en oubliant que les personnes en questions n’étaient pas blanc / bleu dans l’histoire.

      Si les enfants ont effectivement besoin d’un papa et d’une maman, certains sont à la DASS et naviguent de famille d’accueil en famille d’accueil.

      Quid des familles monoparentales ? Et les enfants, ils n’ont peut-être pas de grands parents ou d’oncles qui apportent un peu de d’altérité sexuelle ?

      1. « C’est pourtant la réalité de mouvements masculinistes les plus médiatiques. » : C’est la réalité envers laquelle vous voulez croire.

        « masculiniste ou machiste, il n’y a aucune différence. Ce sont même des mouvements qu’on pourrait qualifier de pétainiste sur certains plans. » : Pas davantage que le féminisme à ce compte là !

        « Il ne faut pas confondre des mouvements discriminatoires et pétainistes comme ceux qui ce sont faits de la publicité sur des grues en oubliant que les personnes en questions n’étaient pas blanc / bleu dans l’histoire. » : Vous parlez des quels exactement ?

        « Quid des familles monoparentales ? Et les enfants, ils n’ont peut-être pas de grands parents ou d’oncles qui apportent un peu de d’altérité sexuelle ? » : Je vois que vous êtes un adpetes du discours psychanalytique (pratique sectaire déjà condamnée par la HAS que l’on peut également qualifer de charlatanisme)… Le Quid en question est connu : davantage de suicide chez les enfants, échec scolaire, drogue, délinquance, etc. Il existe une abondante documentation notamment nord-américaine démontrant que l’absence du père conduit l’enfant dans des postures d’échecs et de soufrances à différents niveaux.

        1. « C’est pourtant la réalité de mouvements masculinistes les plus médiatiques. » : C’est la réalité envers laquelle vous voulez croire.

          Traduction : Vous êtes un pauvre débile mental influençable à merci.

          « masculiniste ou machiste, il n’y a aucune différence. Ce sont même des mouvements qu’on pourrait qualifier de pétainiste sur certains plans. » : Pas davantage que le féminisme à ce compte là !

          En quoi les féministes seraient pétainistes ? Il ne faut pas oublier qu’une des dernières femmes guillotinnées en France le fut sous le régime de Vichy…

          « Il ne faut pas confondre des mouvements discriminatoires et pétainistes comme ceux qui ce sont faits de la publicité sur des grues en oubliant que les personnes en questions n’étaient pas blanc / bleu dans l’histoire. » : Vous parlez des quels exactement ?

          http://www.marianne.net/Quand-les-enfants-deviennent-otages-du-divorce_a227859.html


          […]
          «J’ai fait le boulot», dit Serge Charnay – après quatre jours de grue à Nantes mi-février – avant d’incendier «ces bonnes femmes qui nous gouvernent».

          Et l’on découvre qu’il a été condamné pour «soustraction d’enfant», et ainsi privé de son droit de visite et d’hébergement.

          […]

          Une personne condamnée pour de tels faits n’est pas des plus conseillés pour faire avancer une cause.

          Je vois que vous êtes un adpetes du discours psychanalytique (pratique sectaire déjà condamnée par la HAS que l’on peut également qualifer de charlatanisme)… Le Quid en question est connu : davantage de suicide chez les enfants, échec scolaire, drogue, délinquance, etc. Il existe une abondante documentation notamment nord-américaine démontrant que l’absence du père conduit l’enfant dans des postures d’échecs et de soufrances à différents niveaux.

          Et une connerie de plus ! Une !

          Ah ? On dirait un discours digne de la $cientologie par rapport à la psychanalyse.

          Après quelques recherches, la HAS n’a condamné la psychanalyse que par rapport à l’autisme.

          http://www.huffingtonpost.fr/2012/03/07/autisme-psychanalyse-rapport-haute-autorite-sante_n_1327421.html

          http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120308.OBS3336/autisme-et-psychanalyse-le-scandale-enfin-mis-au-jour.html

          Et j’attends des études indépendantes qui prouvent vos propos. J’ai grandi sans père, une pauvre merde qui a lancé sa compagne enceinte, mais j’ai eu d’autres référents masculins.

          Si ce sont des études scientifiques, on dit qu’un seul cas détruit une théorie, non ? Dans ce cas, je suis ce cas.

          En tout cas, vos propos me prouve une chose : vous êtes vraiment largement plus extrémiste et proche des mouvements discriminatoires et pourrait-on dire factieux que sont les mouvements masculinistes qui ne valent dans l’absolu pas mieux qu’un excrément canin laissé sur un trottoir.

          1. « Traduction : Vous êtes un pauvre débile mental influençable à merci. » : Dans le titre de votre billet vous prétendez démarrer à partir de l’inculture. Cependant, je m’aperçois que vous ne vous éloignez pas beaucoup de l’inculture. Ce sont malheureusment des gens comme vous qui font de l’ombre au mariage pour tous.

            « En quoi les féministes seraient pétainistes ? Il ne faut pas oublier qu’une des dernières femmes guillotinnées en France le fut sous le régime de Vichy… » : Le féminisme n’a pas été lancé par des saintes ! Une féministe avait déclaré « La société des amazones a sans doute été plus favorable au développement du corps et des émotions des femmes qu’aucune société dominée par les hommes ne l’a jamais été… ».

            « http://www.marianne.net/Quand-les-enfants-deviennent-otages-du-divorce_a227859.html » : C’est ça votre culture ?

            « Il ne faut pas confondre des mouvements discriminatoires et pétainistes comme ceux qui ce sont faits de la publicité sur des grues…/… » : Pour la deuxième fois, quels sont les noms de ces mouvements ?

            « Et j’attends des études indépendantes qui prouvent vos propos. J’ai grandi sans père, une pauvre merde qui a lancé sa compagne enceinte, mais j’ai eu d’autres référents masculins. » : Certains hommes sont de vrais salauds… Cependant doit-on généraliser ? Les femmes sont-elles toutes des saintes et des victmes ?

            Il existe beaucoup d’études empirique qui montrent des tendances :
            – 70% des enfants désirent passer autant de temps avec chacun de ses deux parents séparés. Etude du Professeur de Psychologie William Fabricius (2003) référencée dans le Rapport Kruk (2008) / Etude du Professeur de Psychologie William Fabricius (2003) référencée dans Children’s Living Arrangements Following Separation and Divorce: Insights From Empirical and Clinical Research – Joan B. Kelly (2007). / Etudes de Steinman (1981), Luepnitz (1986), Shiller (1986), Coller (1988), Tornstam (2000) référencées dans Benefits of post-divorce shared parenting and the situation in the Netherlands, Belgium and Germany Presentation by Peter Tromp MsC, child and educational psychologist.

            93% des enfants pensent que la résidence alternée est dans leur intérêt supérieur : Etude du Professeur de Psychologie William Fabricius (2003) référencée dans Children’s Living Arrangements Following Separation and Divorce: Insights From Empirical and Clinical Research – Joan B. Kelly – 2007.

            71 % des décrocheurs au secondaire n’ont pas de père. / Décrochage (et échec) scolaire – Rapport de recherche du Professeur Edward Kruk. / Rapport de Peter Tromp – 2009. / La relation père-enfant et l’ouverture au monde – Daniel Paquette – 2004 (voir page 206).

            90 % des enfants qui font une fugue n’ont pas de père. Rapport de recherche du Professeur Edward Kruk. / Rapport de Peter Tromp – 2009.

            Les enfants grandissant sans père dans une famille monoparentale sont à risque de suicidaire élevé. Rapport de Peter Tromp – 2009. / Rapport de recherche du Professeur Edward Kruk. / La relation père-enfant et l’ouverture au monde – Daniel Paquette – 2004 (voir page 206).

            Les jeunes qui n’ont pas leur père montrent un niveau élevé de dépression. Rapport de recherche du Professeur Edward Kruk (2008).

            Les jeunes qui n’ont pas de père montrent des niveaux élevés de délinquance. Rapport de recherche du Professeur Edward Kruk (2008).

            Davantage de problèmes comportementaux. Rapport de recherche du Professeur Edward Kruk (2008). / Exposé de M. Jan Piet H. de Man, pédopsychologue et psychologue de la famille – Doc 51 1673/014 – Chambre des Représentants de Belgique – 27 janvier 2006 – Rapport fait au nom de la sous-commission Droit de la Famille par Mme Valérie Déom. / Minority Report and Policy Recommendations of the United States Commission on Child & Family Welfare by John Guidubaldi, a commission created under the authority of : P.L. 102-521 10/25/92 U.S. Code Citation: 42 USC 12301 / Minority Report and Policy Recommendations of the United States Commission on Child & Family Welfare by John Guidubaldi, a commission created under the authority of : P.L. 102-521 10/25/92 U.S. Code Citation: 42 USC 12301

            Niveau élevé de dépression chez l’enfant. Rapport de Peter Tromp – 2009.

            Abus de substance illicites et licites. Rapport de recherche du Professeur Edward Kruk (2008).

            Toxicomanie : Rapport de Peter Tromp – 2009. / La relation père-enfant et l’ouverture au monde – Daniel Paquette – 2004 (voir page 206). / Minority Report and Policy Recommendations of the United States Commission on Child & Family Welfare by John Guidubaldi, a commission created under the authority of : P.L. 102-521 10/25/92 U.S. Code Citation: 42 USC 12301

            etc.

            « Si ce sont des études scientifiques, on dit qu’un seul cas détruit une théorie, non ? Dans ce cas, je suis ce cas. » : Vous êtes surtout en colère contre tout ! Vous semblez prétendre que votre vécu sans père ne vous a pas pénalisé compte tenu du fait que vous avez eu d’autres référents… Dans ce cas, pourquoi l’insultez vous ?

            « En tout cas, vos propos me prouve une chose : vous êtes vraiment largement plus extrémiste et proche des mouvements discriminatoires et pourrait-on dire factieux que sont les mouvements masculinistes qui ne valent dans l’absolu pas mieux qu’un excrément canin laissé sur un trottoir. » : Rendez-vous compte de ce que vous écrivez à la simple lecture d’un commentaire dont le contenu diverge de votre pensée unique… Doit-on aussi vous appeler Monsieur le Président ? J’imagine que vous allez bientôt me traiter de nazi ?

          2. Dans le titre de votre billet vous prétendez démarrer à partir de l’inculture. Cependant, je m’aperçois que vous ne vous éloignez pas beaucoup de l’inculture. Ce sont malheureusment des gens comme vous qui font de l’ombre au mariage pour tous.

            Attaque ad-hominem, quelle jolie argumentation !

            Quelle ombre ? C’est pas mal de votre part…

            Le féminisme n’a pas été lancé par des saintes ! Une féministe avait déclaré « La société des amazones a sans doute été plus favorable au développement du corps et des émotions des femmes qu’aucune société dominée par les hommes ne l’a jamais été… ».

            Catherine Tourre-Malen, mais apparemment vous n’avez pas cru bon de citer la référence. Paille, poutre…

            « http://www.marianne.net/Quand-les-enfants-deviennent-otages-du-divorce_a227859.html » : C’est ça votre culture ?

            « Il ne faut pas confondre des mouvements discriminatoires et pétainistes comme ceux qui ce sont faits de la publicité sur des grues…/… » : Pour la deuxième fois, quels sont les noms de ces mouvements ?

            Ils sont cités dans l’article, lisez-le. Quant à la culture, ce n’est pas un concours de qui à la plus grosse.

            « Et j’attends des études indépendantes qui prouvent vos propos. J’ai grandi sans père, une pauvre merde qui a lancé sa compagne enceinte, mais j’ai eu d’autres référents masculins. » : Certains hommes sont de vrais salauds… Cependant doit-on généraliser ? Les femmes sont-elles toutes des saintes et des victmes ?

            Jamais dit cela. Au contraire.

            Il existe beaucoup d’études empirique qui montrent des tendances :

            Une tendance n’est pas une vérité. C’est une tendance.

            J’ai jeté un oeil à vos références, et étrangement Edward Kruk est lié au très controversé Syndrome d’Aliénation Parentale.

            http://www.franceinfo.fr/sciences-sante/info-sante/le-syndrome-d%E2%80%99alienation-parentale-596907-2012-04-25

            Le SAP (syndrome d’aliénation parentale) ne concerne que 0,4% des divorces conflictuels. C’est une manipulation mentale infligée à l’enfant par un parent qui ne supporte pas la séparation et qui va dénigrer l’autre parent. Au bout d’un moment, l’enfant n’arrive plus à savoir que ces paroles sont fausses.

            Mais il y a beaucoup de diagnostics erronés car il n’y a rien de prouvé scientifiquement et qu’il n’y a aucune définition précise. Aux Etats-Unis et en Espagne, l’utilisation de ce concept est interdite lors des jugements.

            Dans 81% des cas, si on laisse les choses se dérouler naturellement, l’enfant finit par renouer des liens spontanément avec le parent qu’il avait rejeté.

            Que dire ? Que le SAP est bien pratique pour casser l’autre dans le cas de divorce conflictuel ?

            « Si ce sont des études scientifiques, on dit qu’un seul cas détruit une théorie, non ? Dans ce cas, je suis ce cas. » : Vous êtes surtout en colère contre tout ! Vous semblez prétendre que votre vécu sans père ne vous a pas pénalisé compte tenu du fait que vous avez eu d’autres référents… Dans ce cas, pourquoi l’insultez vous ?

            Je ne l’insulte pas : je ne fais que le décrire.

            « En tout cas, vos propos me prouve une chose : vous êtes vraiment largement plus extrémiste et proche des mouvements discriminatoires et pourrait-on dire factieux que sont les mouvements masculinistes qui ne valent dans l’absolu pas mieux qu’un excrément canin laissé sur un trottoir. » : Rendez-vous compte de ce que vous écrivez à la simple lecture d’un commentaire dont le contenu diverge de votre pensée unique… Doit-on aussi vous appeler Monsieur le Président ? J’imagine que vous allez bientôt me traiter de nazi ?

            De ma pensée unique ? Ou de votre pensée unique à vous ? Quant à l’appellation national-socialiste, c’est vous même qui vous l’appliquez.

            Enfin, quand vous aurez des arguments autre que la foutaise qu’est le SAP, je pense que tout ira mieux.

            Dommage que le théoricien du SAP, le Dr Gardner ait eu des propos assez proche de la promotion de la pédophilie.


            « Il est intéressant de noter que parmi les peuples de l’Antiquité, seuls les Juifs avaient une attitude punitive envers les pédophiles. Chez les premiers chrétiens, l’interdiction de la pédophilie provient directement de l’enseignement du Judaïsme, et notre réaction exagérée envers la pédophilie à l’heure actuelle est une exagération de ces principes judéo-chrétiens.. »

            « Certains enfants expérimentent de puissants désirs sexuels dès le plus jeune âge et l’enfant normal présente une grande variété de fantasmes et comportements sexuels qui seraient taxés de ’pathologiques’ ou ’pervers’ s’ils étaient le fait d’adultes ».

            Et qu’il se soit suicidé à l’age de 72 ans.


            A l’âge de 72 ans, Gardner se suicida d’une vingtaine de coups de couteau dans le ventre .

            Source : http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/le-tres-controverse-syndrome-d-59616

  9. il est fou d’en être à ce point de non sens, j’ai une impression terrible de retour en arrière à ce faire emmerder par ces « pauvres gens » il serait assez rigolo de couper vivres de leurs si chères « écoles libres » nous ferions ainsi d’une pierre deux coups
    vive la liberté, laissez les gens vivre j’ai beaucoup apprécié ton texte ami blogueur
    j’ai mal à ma France celle du respect de l’autre
    bien à vous jean jacques

  10. Je pense que le débat (bien qu’en Belgique nous ne nous posons plus la question tant elle est débile) part dans tous les sens et surtout pas le bon : le mariage est simplement une union CIVILE entre deux personnes. Honnêtement, qu’est-ce que cela peut bien vous foutre?? Il s’agit juste d’un terme, d’une union légale pour disposer de certains droits.
    Ce qui vous pose souci c’est l’acte sexuel !!! Acte qui existe depuis la nuit des temps !
    Garder votre religion pour vous, sinon vous ne valez pas mieux que les intégristes de toutes religions qui tuent et massacrent pour leur propre convictions.
    En vérité, le mariage n’est qu’un terme. Vous parlez du fait que le frêre ne peu se marier avec sa soeur. Ok, j’avoue que cela va un peu loin. Mais ce qui dérange n’est pas le fait qu’ils soient mariés, mais plutôt qu’ils pratiquent des actes sexuels entre eux, alors qu’ils n’attendent pas le mariage pour cela. Qu’ils se marient ne changera absolument rien!
    Occupez-vous de vos propres déviances avant de vous occupez des simples orientations sexuelles des autres !!!

  11. « Une tendance n’est pas une vérité. C’est une tendance. » : Oui ! Seule la psychanalyse que vous semblez vouloir défendre affirme détenir toutes les vérités. Tout y est expliqué ou presque.

    La psychanalyse a déjà fait l’objet d’une condamnation (vis à vis de l’autisme). Vous condamnez les propos d’un certain Charnay car il aurait eu une conduite inacceptable… mais vous semblez considérer qu’une fausse science peut encore être estimée même si elle a déjà été condamnée officiellement ?

    « J’ai jeté un oeil à vos références, et étrangement Edward Kruk est lié au très controversé Syndrome d’Aliénation Parentale. » : Edward Kruk n’est pas le seul à être controversé. Ils le sont tous ou presque tous… par les psychanalystes dogmatiques (dogmes datant d’il y a plus de 100 ans), les maternalistes exclusifs et certain(e)s féministes (du moins se prônant comme tel(le)s) en quête de vengeance et de domination de l’autre sexe.

    Dans le SAP, c’est le S qui est controversé. Le DSM ne s’est pas encore positionné sur une définition du syndrome pour la bonne et simple raison que l’AP est encore mal connue. Il semblerait qu’il y ait plusieurs sortes d’AP. Il est donc prématuré de parler de S.AP. Cela ne signifie pas que l’AP n’existe pas, ni le SAP… Comme, je l’ai déjà écrit, certains partis ne sont pas à la recherche d’équité, ni d’apaisement. Ils ne font donc pas preuve d’honnêteté… et le « débat » ne se réduit qu’à une guerre des sexes au sein de laquelle on cherche à marteler à l’opinion publique que le féminsime est honorable et pas le masculinisme et que le masculinisme rime avec le machisme.

    1. « Une tendance n’est pas une vérité. C’est une tendance. » : Oui ! Seule la psychanalyse que vous semblez vouloir défendre affirme détenir toutes les vérités. Tout y est expliqué ou presque.

      C’est beau, on dirait du Lafayette Ron Hubbard dans le texte.

      La psychanalyse a déjà fait l’objet d’une condamnation (vis à vis de l’autisme). Vous condamnez les propos d’un certain Charnay car il aurait eu une conduite inacceptable… mais vous semblez considérer qu’une fausse science peut encore être estimée même si elle a déjà été condamnée officiellement ?

      Je ne condamne pas les propos, je constate que des faits avérés et ayant été sanctionnés en justice, à savoir la soustraction d’enfants, article 227-7 du Code Pénal. Et quand on a pris connaissance des propos de la personne en question par la suite, il n’est pas difficile de constater une bonne dose de machisme voire de masculinisme.

      Constater, c’est condamner, vraiment ? C’est plus donner la corde pour être pendu par la suite.

      « J’ai jeté un oeil à vos références, et étrangement Edward Kruk est lié au très controversé Syndrome d’Aliénation Parentale. » : Edward Kruk n’est pas le seul à être controversé. Ils le sont tous ou presque tous… par les psychanalystes dogmatiques (dogmes datant d’il y a plus de 100 ans), les maternalistes exclusifs et certain(e)s féministes (du moins se prônant comme tel(le)s) en quête de vengeance et de domination de l’autre sexe.

      Ah ? Et on retourne la charge de la preuve. Ce que j’ai pu lire sur le SAP m’a fait pensé à un autre syndrome, dans le domaine diététique, celui dit de « La Bedaine ». On prend des éléments divers et proche, on mélange le tout et on invente un syndrome pour justifier des actions médicales et / ou judiciaires.

      Rien de nouveau donc.

      Dans le SAP, c’est le S qui est controversé. Le DSM ne s’est pas encore positionné sur une définition du syndrome pour la bonne et simple raison que l’AP est encore mal connue. Il semblerait qu’il y ait plusieurs sortes d’AP. Il est donc prématuré de parler de S.AP. Cela ne signifie pas que l’AP n’existe pas, ni le SAP…

      Cela me fait penser un peu à l’histoire du syndrôme de la bedaine ou celui de l’hyperactivité, alias TDAH qui a servi à vendre de la ritaline par camions entiers… En se souciant peu des effet à longs termes de la Ritaline, justement.

      Comme, je l’ai déjà écrit, certains partis ne sont pas à la recherche d’équité, ni d’apaisement. Ils ne font donc pas preuve d’honnêteté… et le « débat » ne se réduit qu’à une guerre des sexes au sein de laquelle on cherche à marteler à l’opinion publique que le féminsime est honorable et pas le masculinisme et que le masculinisme rime avec le machisme.

      Le masculinisme est une arme contre les femmes comme l’ultra-féminisme l’est contre les hommes ; Comme celui les Chiennes de Gardes.

  12. Désolé, mais je n’ai pas pris le temps de vous lire intégralement…

    Je crois que nous serons tous les deux d’accord pour dire qu’il ne suffit pas de culture pour rédiger un bon billet. Encore faut-il aussi faire preuve d’intelligence et d’humanisme !

    A présent, le machiste que je serai (selon vous), l’extrémiste aussi… et puis je ne sais quelle autre insulte de votre part (pardon selon vos constats) doit s’occuper des ses enfants : les chercher à l’école, les devoirs, le ménage, le repas à préparer, etc. Vous savez ce que c’est, j’imagine ?

    J’espère que les chiennes de garde ne vous en voudrons pas de trop !

    1. Je crois que nous serons tous les deux d’accord pour dire qu’il ne suffit pas de culture pour rédiger un bon billet. Encore faut-il aussi faire preuve d’intelligence et d’humanisme !

      Dans ce domaine, je ne pense pas être trop dépourvu. Etrange de montrer à quels points des alliances étranges peuvent se former.

      A présent, le machiste que je serai (selon vous), l’extrémiste aussi… et puis je ne sais quelle autre insulte de votre part (pardon selon vos constats) doit s’occuper des ses enfants : les chercher à l’école, les devoirs, le ménage, le repas à préparer, etc. Vous savez ce que c’est, j’imagine ?

      Les insultes ? Pas mal de votre part, étant donné que vous avez allumé la mèche. Sinon, je sais ce qu’est de vivre seul et de devoir faire les taches ménagères.

      Je dis simplement que prendre parti pour les masculinistes est une erreur. Comme considérer que de la cigüe serait nécessaire à la bonne santé.

      J’espère que les chiennes de garde ne vous en voudrons pas de trop !

      Masculinistes ? Chiennes de garde ? Ou est la différence mis à part l’emplacement des organes génitaux ?

  13. Ce blog est très intéressant, et d’une très grande qualité, mais ce second billet « pro mariage pour tous » a un arrière-gout de propagande qui me met mal à l’aise… Dommage.

    De plus ce billet ressemble à un véritable troll et rien d’autre. Quand on recherche la vérité sur un sujet, il faut s’efforcer de comprendre le pourquoi de chaque partie ( et non pas regarder son seul point de vue en lâchant des références historiques et démagogiques).
    Comprenez-vous l’autre partie ? Comprenez-vous les pro ET les anti mariage pour tous ? Je doute fort.

    Bref un billet-troll sur un sujet important. Dommage.

    1. De propagande ? Vraiment ? Ou simplement que je montre la vacuité de certains arguments ?

      De plus ce billet ressemble à un véritable troll et rien d’autre. Quand on recherche la vérité sur un sujet, il faut s’efforcer de comprendre le pourquoi de chaque partie ( et non pas regarder son seul point de vue en lâchant des références historiques et démagogiques).
      Comprenez-vous l’autre partie ? Comprenez-vous les pro ET les anti mariage pour tous ? Je doute fort.

      Les références historiques détruisent l’argument « tous enfants d’hétéros ». Et mis à part les invectives, les propos purement et simplement homophobes, la négation du changement de la famille, la volonté de ne pas voir l’hypocrisie de la loi de 1966 sur l’adoption qui permet à un célibataire de 28 ans révolu d’adopter, quels sont les arguments qu’on peut étudier ?

      Dans tout ce que j’ai pu lire, les anti-mariage pour tous joue sur la peur, le rejet de l’autre, et la volonté de maintenir une forme de ségrégation basée sur l’orientation sexuelle.

      Bref un billet-troll sur un sujet important. Dommage.

      Traduire un billet qui casse un des arguments des anti-« mariage pour tous ». Après l’histoire de l’inceste et de la polygamie et compagnie, il restera quoi à ce mouvement qui empeste la haine à plein nez ?

      Ma dernière phrase concernera mon « idéologie » et le pourquoi de mes propos : liberté, égalité, fraternité.

      1. Ai-je écrit une seule fois qu’il faillait étudier des arguments, non. J’ai écrit comprendre.
        Et je pense que c’est ce qu’il faut quand on cherche à faire avancer les choses. Voulez-vous faire avancer les choses ? Reconnaissez-vous que certaines personnes intelligentes et justes ne souhaitent pas le mariage homosexuel et comprenez-vous pourquoi ? Ou bien est vous le seul détenteur de la vérité suprême et absolue ? La seule haine que je vois pour l’instant c’est la vôtre.

        Vous remarquez que je n’ai avancé aucun argument pro ou anti. Je ne suis pas pour autant neutre.

        Je vous laisse avec vos questions ou vos certitudes.

        Ça ne m’empêchera pas d’apprécier les autres billets. Bonne continuation.

        1. Et je pense que c’est ce qu’il faut quand on cherche à faire avancer les choses. Voulez-vous faire avancer les choses ? Reconnaissez-vous que certaines personnes intelligentes et justes ne souhaitent pas le mariage homosexuel et comprenez-vous pourquoi ?

          Il faudra m’expliquer la justesse de refuser un droit précis à un groupe en fonction de son orientation sexuelle. J’avoue que je n’arrive pas à comprendre cela.

          Comme l’on justifiait dans les années 1930 qu’il fallait refuser le droit de votes aux femmes. Ou quelques décennies plus tard qu’il fallait interdire les mariages mixtes au niveau de la confession ou de la couleur de peau.

          Car les seuls arguments que j’ai lu sont haine, rejet de l’autre, pour ne pas dire assimilation douteuse comme celles de 1998-1999.

          Ou bien est vous le seul détenteur de la vérité suprême et absolue ?

          Je laisse cela aux personnes qui se disent croyantes d’une religion monothéiste ou polythéiste.

          Vous remarquez que je n’ai avancé aucun argument pro ou anti. Je ne suis pas pour autant neutre.

          Je vous laisse avec vos questions ou vos certitudes.

          Il y a une certitude que j’aime bien, c’est un tryptique qui se trouve sur les frontons des mairies. Surtout un mot précis : Egalité.

          Ça ne m’empêchera pas d’apprécier les autres billets. Bonne continuation.

          Faut pas se mettre en colère. Ca rend la digestion difficile.

  14. Bonjour
    C’est assez rigolo l’ensemble des commentaires pro et anti. Il suffit de lire un peu l’évolution de la famille depuis les romains voire avant, et sur l’ensemble des cultures diverses et variées de notre planète, pour se rendre compte que le mariage n’a cessé d’évoluer et que nos ancetres étaient beaucoup plus tolérants que nous le sommes dans nos sociétés dites modernes.
    D’autres part l’ensemble des études psy et/ou sociologiques faites depuis une trentaine d’années montrent que le fait d’avoir des parents homosexuels n’a aucune détermination sur l’orientation sexuelle. Celle-ci dépend de facteurs multiples et variés qui font la spécifité unique du genre humain.
    On devrait se poser la question tout comme celles des autres formes d’intolérances, a quelles peurs elles nous renvoie et ces peurs sont-elles justifier?

  15. Frédéric, je suis ton blog assidûment, mais ce genre de billet me déçoit beaucoup.
    Quand tu parles d’informatique c’est très bien.
    Quand tu parles de musique, ce sont tes goûts.
    Mais s’il-te-plaît, ne parle pas de sujets sociétaux sans t’être documenté un minimum sur le sujet. Cela me fait mal au cœur de voir que tu bêles sans connaître le fond du problème.

    Pour t’aider à comprendre de quoi il s’agit, tu peux lire cet article d’une sociologue et directrice de recherche au CNRS :
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/01/29/mariage-gay-halte-aux-sophismes_1823018_3232.html

    1. Documenté un minimum ? Je bêle sans connaître le fond du problème ? Première nouvelle. Désolé, mais je ne laisse le droit à personne de décider si je connais mieux ma vie et mon entourage familial et social que moi-même. Et je ne considère pas que l’orientation sexuelle d’une personne doit la discriminer sur le plan légal.

      Pour information, Nathalie Heinich était déjà contre le PaCS :

      http://www.liberation.fr/politiques/0101275464-le-pacs-et-la-gauche-l-histoire-d-un-rendez-vous-manque-timoree-et-mal-a-l-aise-la-majorite-est-passee-a-cote-d-un-vrai-debat

      Pourtant, un soir de janvier, soir de colère, Nathalie Heinich, sociologue, contacte le pédiatre Aldo Naouri. Tous deux se révoltent contre «cette prise d’otage» qui interdit toute discussion, «sous peine de se voir traités d’homophobes ou de défenseurs bornés de la famille chrétienne». Ils publient dans le Monde un texte, cosigné par cinq autres personnes (1): «Ne laissons pas la critique du Pacs à la droite!» On peut se dire de gauche et penser, comme Aldo Naouri, qu’il est «délicat, sinon illusoire, de légiférer sur ce type de problème très délicat». Il veut parler de l’homosexualité.

      Et pour la réponse à cette sociologue, spécialisé dans l’art. Comme si l’art et la famille était deux domaines proches :

      http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/01/29/quand-le-risque-de-l-egalite-fait-perdre-la-raison_1824123_3232.html

      […]Soyons clair : en tant que sociologues de l’art, ni Nathalie Heinich ni nous-même n’avons de point de vue plus légitime que n’importe quelle citoyenne, n’importe quel citoyen sur ces sujets que nous n’en avons sur l’intervention militaire française au Mali ou sur la parité entre l’euro et le dollar. Que la famille touche aux « questions de société » ne fait pas de tous les sociologues des experts et il faut se méfier des sociologues polyvalents dont le sérieux est souvent inversement proportionnel à l’étendue des compétences qu’ils entendent s’auto-attribuer. La sociologie est une discipline académique aujourd’hui reconnue qu’il convient de ne pas galvauder par des engagements publics malvenus enchaînant poncifs, fausses vérités proclamées avec l’aplomb des ignorants pour seule légitimité – c’est bien mince. Tout ceci relève, au final, du militantisme le plus ordinaire, l’habillage académique n’étant qu’un mince subterfuge.

      Maintenant, je considère et maintiens que :

      1. L’égalité devant la loi ne doit pas être à deux vitesses en fonction de son orientation sexuelle.
      2. Que le tryptique père, mère, enfants est battu en brèche par l’existence des familles monoparentales, 1,76 millions en 2005, dixit l’Insee = http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1195
      3. Tous les opposants ne sont pas des homophobes, mais que l’homophobie est une composante de la #manifpourtous
      4. Que le mouvement de la #manifpourtous joue maintenant l’intimidation
      5. Que le mouvement de la #manifpourtous est un mouvement ségrégationniste qui utilise l’orientation sexuelle comme point de repère

      Je dirais une chose pour finir, et ce sera ma dernière remarque. La liberté, l’égalité et la fraternité n’ont ni couleur de peau, ni confession, ni sexe, ni orientation sexuelle.

      PS : je n’ai publié le commentaire car je déteste la censure. Ce qui prouve que mon ouverture d’esprit est largement supérieure à ce que certaines personnes bien pensantes qui ont participé à ce commentaire.

      D’ailleurs, c’est la première fois que l’adresse mail utilisée apparaît, ce qui me fait douter de la bonne foi dans l’introduction.

  16. Pour que deux hommes (ou deux femmes) fassent un bébé ensemble, c’est comme installer Archlinux, il va falloir pas mal bidouiller, ça ne se fait pas tout seul…
    Patience, ce sera la prochaine étape de l’égalité pour tous.

    Mais si les ordinateurs gagnent à être « libérés » avec Linux, je ne pense pas que les enfants gagnent à avoir deux papas ou deux mamans (pas plus d’ailleurs qu’ils ne gagnent à n’avoir qu’un parent ou des parents séparés).
    Les grands perdants dans cette course à l’égalité-fraternité pour tous, seront les enfants.

    Est-ce qu’on leur a demandé leur avis ?

    1. Pour que deux hommes (ou deux femmes) fassent un bébé ensemble, c’est comme installer Archlinux, il va falloir pas mal bidouiller, ça ne se fait pas tout seul…
      Patience, ce sera la prochaine étape de l’égalité pour tous.

      Oh, les jolis propos typiquement discriminatoire. Traduire : l’égalité pour les hétéros. Gays, lesbiennes, bisexuel(le)s et transsexuel(le)s => restez des citoyens de seconde zone.

      Mais si les ordinateurs gagnent à être « libérés » avec Linux, je ne pense pas que les enfants gagnent à avoir deux papas ou deux mamans (pas plus d’ailleurs qu’ils ne gagnent à n’avoir qu’un parent ou des parents séparés).

      En clair, il faut interdire les divorces, maintenant ? Il est vrai que les violences conjugales n’existent pas :

      http://www.observatoire-parite.gouv.fr/violences/reperes-statistiques-79/

      En 2011, une femme est décédée tous les trois jours, victime de son partenaire ou ex-partenaire de vie et un homme tous les 15 jours , soit 146 personnes en France métropolitaine et dans les départements d’outre-mer (122 femmes et 24 hommes). Les homicides commis par un-e conjoint-e ou ex-conjointe ont diminué en 2011 (146 contre 174 en 2010) mais la part des assassinats a doublé en un an, passant de 20% à 40%, soit de 36 faits en 2010 à 59 en 2011 (53 contre des femmes, 6 contre des hommes).

      Ont été commis également, au sein du couple, 100 tentatives d’homicide contre une femme et 44 contre un homme.

      En 2010, sur les 28 femmes auteures d’homicide sur des hommes, 12 d’entre elles étaient victimes de violences de la part de leur partenaire.

      En 2011, sur les 62 406 faits constatés de violences non mortelles commises par un-e conjoint-e ou ex-conjoint-e, 49 774 l’ont été contre des femmes et 12 632 contre des hommes.

      Que rajouter de plus ?

      Les grands perdants dans cette course à l’égalité-fraternité pour tous, seront les enfants.

      Est-ce qu’on leur a demandé leur avis ?

      Non, vous parlez pour eux. Donc, pourquoi leur demander leur avis ?

Les commentaires sont fermés.