Gnome 3.8 : la version qui va réconcilier les fans de l’ancien Gnome avec la nouvelle génération ?

Gnome 3.8 est sorti récemment. Je comptais faire à l’origine ce billet avec une Archlinux virtualisée, mais comme le dépot Gnome-Unstable prend du temps à être complété, je me suis rabattu sur la Frugalware Linux.

Dans un billet du 23 mars posté sur Google+, Baste qui s’occupe d’empaqueter Gnome annonçait l’arrivée de la version 3.7.92 alias 3.8RC.

Ayant jeté un oeil sur le dépot gnometesting, la transition vers Gnome 3.8 est presque terminée, car il ne manque plus à l’appel que Totem, et les versions 3.8 d’Evolution et d’Epiphany. Le reste étant disponible, j’ai considéré que j’avais une base suffisante pour tenter le grand saut dans une machine virtuelle.

J’ai donc suivi les conseils de Baste, à savoir :

  1. Installer une Frugalware Linux minimale
  2. La faire passer en version « current »
  3. Installer Xorg et compagnie en utilisant le wiki post-installation.
  4. Ne pas oublier de modifier le nom de l’interface réseau dans /etc/sysconfig/network/default
  5. Après m’être assuré que tout était prêt, j’ai rajouté le dépot gnome-testing, et j’ai lancé l’installation avec le trio : pacman-g2 -Syy ; pacman-g2 -Sf gnome ; pacman-g2 -Syu
  6. Par sécurité, j’ai enlevé les paquets gnome-shell-extensions encore en version 3.6.x
  7. Enfin, j’ai activé NetworkManager en utilisant le duo systemctl disable netconfig.service ; systemctl enable NetworkManager.service
  8. Pour finir, j’ai rajouter le lien symbolique suivant pour que tout se lance correctement : ln -sf /lib/systemd/system/gdm.service /etc/systemd/system/display-manager.service

Et j’ai lancé l’ensemble. Je dois avouer que j’ai été étonné dès le départ par la rapidité de la nouvelle génération de Gnome, même si dans la vidéo ci-dessous, il y a des ralentissements. Et surtout, j’ai apprécié la présence d’une session spécifique qui risque de faire très mal à Mate, Cinnamon ou encore Consort : le mode Gnome Classic.

Pour conclure cette rapide présentation de la nouvelle génération de Gnome, je pense que l’arrivée du mode Gnome Classic va faire beaucoup de bruit, et – peut-être – réconcilier Gnome 3 avec les utilisateurs ayant détesté le Gnome Shell dès le départ.

Il y a deux ou trois choses que je n’ai pas montré, comme le retour du clic droit sur le fond d’écran par exemple. Et les icones sont absentes du fond d’écran du mode Gnome Classic, car je les avais désactivé dans Gnome-Tweak Tool.

Bien entendu, c’est une volonté de reprendre l’interface de Gnome 2.x dans ses grandes lignes, en utilisant les technologies récentes qui sont celle de Gnome 3. Reste à savoir quel impact cela aura sur Cinnamon, Mate et Consort. Du moins sur les deux premières, le troisième environnement étant encore embryonnaire.

Après la déception partielle de Gnome 3.6, Gnome 3.8 sera – peut-être- une version qui permettra de lui faire remonter la pente en terme de popularité ?

12 réflexions sur « Gnome 3.8 : la version qui va réconcilier les fans de l’ancien Gnome avec la nouvelle génération ? »

  1. Salut Fred,
    Merci pour cette présentaion de gnome 3.8 sous Fw 🙂
    Evolution as eté bumpé cet aprem. je continue la suite au fur et à mesure mais ca reste fonctionnel.
    Par contre pour Vb, ca m’etonne de la lenteur…
    Tu as mis combien niveau ram ?, test en vm avec 2G de ram, ca rox du poney :p
    Bon apres ca reste de la virtualisation en VB.
    A bientôt

    1. J’ai pris le dépot le plus complet, et, comme c’était celui de la Frugalware…

      La lenteur, c’était lié à l’enregistrement de la vidéo. Et toujours le duo : 2 Go de mémoire, 128 Go de disque.

  2. Pas mal, pas mal ce nouveau Gnome…

    Mais le mode « classic », ça risque de rajouter encore plus de confusion, non? Quelle version vont privilégier les développeurs? Ce sera l’un au détriment de l’autre? en fonction des retours utilisateurs?…
    A mon avis et en exagérant un peu, ils se tirent une balle dans le pied. Pourquoi encore diversifier alors que Cinnamon à pris le relais (et mate…). Ils pouvaient rectifier le tir en augmentant les possibilités de Gnome Shell ( par exemple, une bascule en un clic de souris entre tel ou tel affichage) et pas en re-créant une nouvelle mouture…
    Bon, je râle un peu mais depuis des mois on lit partout que le bureau Linux est mort, que Linux a raté le pc de bureau, etc…
    Gnome, KDE, Xfce, Lxde, Cinnamon, e17 et Icewm, Fluxbox, Awesome, et tous les autres… et pendant ce temps, Apple vend du Lion…
    Ah, c’est dur la diversité!…

    1. Le mode « classic », ce sont simplement des extensions rajoutée pour donner un mode « gnome 2.x » aux utilisateurs qui le désirent.

      A mon avis et en exagérant un peu, ils se tirent une balle dans le pied. Pourquoi encore diversifier alors que Cinnamon à pris le relais (et mate…). Ils pouvaient rectifier le tir en augmentant les possibilités de Gnome Shell ( par exemple, une bascule en un clic de souris entre tel ou tel affichage) et pas en re-créant une nouvelle mouture…

      Il faudra juste que tu essayes Gnome 3.8 en mode classic et tu comprendras pourquoi le chargeur est vide 😉

      Bon, je râle un peu mais depuis des mois on lit partout que le bureau Linux est mort, que Linux a raté le pc de bureau, etc…

      Comme tous les ans, donc.

  3. Je n’aime pas le gnome 3 actuel. Mais je pense que je testerai gnome 3.8 lorsqu’il sera disponible dans une future distribution stable. Le mode classic m’intéresse vu que je n’affectionne pas du tout les interfaces du style Gnome Shell ou Unity. J’attends donc avec impatience ce gnome 3.8.

  4. Et bien très bonne nouvelle!
    Pour des raisons prof je suis sur une debian(j’ai qd même pris la 7rc1 avec backports) pour être un tant soit peu à jour.

    Dès que se sera possible je passe en 3.8 pour le mode classic et tester ça!
    Ce n’est pas que gnomeshell m’insupporte mais je préfère la sobriété d’un xfce mais l’image de base étant sous GNOME, je n’ai pas trop voulu charger l’OS tjs pour des raisons prof…

  5. Enfin une bonne nouvelle !
    Jusqu’à présent, j’utilise Xfce pour mes bureaux, habitué aux environnement type Gnome 2, je suis ravi de voir que les développeurs ont pensé à cette catégories d’user « frustré »

  6. J’aime beaucoup GS 3.6, mais cette 3.8 est à mon sens une cata. Trois grosses raisons :
    – le menu des appli est assez largement revu : les catégories disparaissent (comme dans unity), et cela devient compliqué de trouver une appli dont on a pas déjà le nom (ce qui en gros veut dire que le menu ne sert plus à grand chose), et il y a maintenant les « applications les plus utilisées » (comme dans unity), sauf que les appli dockées n’en sont pas retirées, ce qui fait que ce n’est guère utile (tout est plus ou moins en doublon).
    – la recherche a été revue en profondeur, et franchement, c’est le chao. Je n’y comprend plus grand chose. Bon, il y a sans doute une courbe d’apprentissage, mais ce n’est ni plus pratique ni plus intuitif.
    – le mode « classique » est une accroche publicitaire, mais il n’a même plus la zone de lancement rapide pour les icones les plus utilisées, donc on est de toute façon obligé de passer par le mode exposé si on ne veut pas passer son temps à fouiller les menus. Un mode classique avec mode exposé semi-obligatoire. Pas si classique cela, donc. FBI, Fausse Bonne Idée.

    Bref, j’ai réinstallé GS 3.6 en urgence.

    1. Pour le premier point : les icones sont souvent parlantes. Et parfois, si les catégories étaient mal renseignées, on ne trouvait pas les applications au bon endroit.

      Pour le deuxième point : Le chaos ? J’ai trouvé cela plus clair au contre. Les goûts et les couleurs…

      Pour le troisième point : C’est une volonté de donner une interface qui ressemble à celle de gnome 2. Et les icones de lancement rapide, j’avoue que cela était aussi le chaos.

      Gnome 3.6 ? Celui qui sera abandonné techniquement d’ici Gnome 3.8.1 ? Une autre solution : Xfce.

Les commentaires sont fermés.