Etre linuxien(ne) et ne pas utiliser Ubuntu / Mint / Debian / OpenSuSE / Fedora / Mageia = être élitiste ?

J’ai oublié dans la liste Manjaro Linux. Toutes mes excuses pour cet oubli involontaire. J’ai la drôle d’impression quand on sort du sextet listé en titre, on devient un pédant, un élitiste, bref, une personne qu’on aime à mépriser.

Dans un billet d’il y a dizaine de jours, je posais la question qui fâche : « Les distributions GNU/Linux « qui se méritent », est-ce un mal ? »

Je ne nie pas l’importance des distributions listées dans le titre, et je considère qu’elles sont indispensables pour favoriser un combat contre la monoculture de PC = Microsoft Windows.

Ce que je regrette, c’est de lire parfois des propos de certain(e)s utilisateurs / utilisatrices des distributions grand public envers les distributions plus avancées.

On en arrive à croire qu’un utilisateur d’une distribution comme ArchLinux, Gentoo Linux, Crux, NuTyX, est une personne qui veut se la péter, s’astiquer les parties génitales.

Surtout que nombre de personnes sont d’ancien(ne)s utilisateurs / utilisatrices d’Ubuntu, de Linux Mint ou encore de Fedora Linux. Dans mon cas – on ne peut bien parler que de sa propre expérience – j’ai été utilisateur d’Ubuntu entre la Dapper Drake (6.06 LTS) jusqu’à la Intrepid Ibex (8.10), et je l’ai quitté car elle ne me convenait plus.

Désolé de le dire de façon aussi crue, mais je n’ai pas d’érection quand je mets à jour quotidiennement mon ArchLinux en tapant un simple yaourt -Syua dans un terminal Gnome.

Je n’en ai pas non eu plus quand j’ai donné un coup au papa de la NuTyX qui avait besoin de retours sur les différentes versions Release Candidate de sa distribution.

Utiliser ArchLinux pour moi – et ce qui sera appliquable à des personnes utilisant Gentoo Linux, Crux ou NuTyX – c’est avant tout utiliser une distribution avec laquelle on se sent bien.

Une deuxième maison, en version informatique. Et nullement l’envie de se prendre pour le centre du monde informatique version libre. Ou pour la se péter, en terme clair.

Il n’y a aucune distribution GNU / Linux qui soit parfaite, il y a seulement celle qui convient à l’utilisateur. Si j’aime ArchLinux, c’est pour la fraîcheur de ses logiciels, les principes proposés par la distribution, et non par ce que c’est une distribution qui utilise la ligne de commande pour la moindre opération.

D’autres personnes préfèreront Gentoo Linux pour son côté « j’optimise les logiciels via la compilation », d’autres Crux pour le côté léger de l’ensemble.

C’est une distribution qui comble mes besoins, me fait prendre du plaisir à l’utilisation. Et c’est qu’on demande. A moins d’être masochiste et de prendre une distribution pour « faire comme tout le monde » et y être malheureux.

L’informatique est un outil. Mais ce n’est pas un outil qui doit être source de céphalocapture à mon humble avis d’une personne qui utilise l’outil informatique depuis un quart de siècle. Bien que je sois infoutu d’écrire le moindre « hello world », que ce soit en C ou en python.

Ce n’est pas pour autant que je prends pour de l’excrément canin les utilisateurs / utilisatrices des distributions citées en titre, bien au contraire !

A chaque personne correspond des besoins différents. Le « One Size Fits All », c’est en restant très poli de l’excrément canin en barre.

26 réflexions sur « Etre linuxien(ne) et ne pas utiliser Ubuntu / Mint / Debian / OpenSuSE / Fedora / Mageia = être élitiste ? »

  1. Réponse : OUI.

    Voilà.
    Tu as d’autres questions ? 🙂

    Ha et les nouveaux utilisateurs de Debian Wheezy sont des trolleurs aussi (cf cborne) :p

    Franchement, autant je m’en contrecarre que les gens utilisent Arch, Gentoo, BSD, etc…. autant le plus important est d’arriver à faire ce que l’on veut sous Linux en général 🙂

    Je n’ai trouvé qu’un seul truc qui n’existe pas de façon opérationnelle à 100%, même pour un trifouileur de code.
    Le reste passe.

    Tiens ce soir vais p’tête me remettre à SQ, ça passe sur plein de systèmes donc OSEF de la version de Linux.
    Tant que c’est pas ce truc de barbu d’Arch :p

    1. Réponse : OUI.

      Voilà.
      Tu as d’autres questions ? 🙂

      C’est court comme réponse.

      Ha et les nouveaux utilisateurs de Debian Wheezy sont des trolleurs aussi (cf cborne) :p

      Franchement, autant je m’en contrecarre que les gens utilisent Arch, Gentoo, BSD, etc…. autant le plus important est d’arriver à faire ce que l’on veut sous Linux en général 🙂

      Sauf que BSD n’est pas un linux… Je suis d’accord pour le reste.

      Je n’ai trouvé qu’un seul truc qui n’existe pas de façon opérationnelle à 100%, même pour un trifouileur de code.
      Le reste passe.

      Comme quoi 😉

      Tiens ce soir vais p’tête me remettre à SQ, ça passe sur plein de systèmes donc OSEF de la version de Linux.
      Tant que c’est pas ce truc de barbu d’Arch :p

      SQ ?!

  2. Effectivement, on peut percevoir le fait de ne pas utiliser les 5 ou 6 distros principales comme une coquetterie ou de la vantardise. Ce n’est évidemment pas exact mais ça peut être perçu comme… La frustration vient sans doute que devant la nécessité de taper des lignes de commandes au kilomètre pour installer ci ou ça , on peut vite se sentir dépassé. Mais ça, on peut l’obtenir avec Ubuntu et consorts, il suffit d’ouvrir le terminal. D’ailleurs, ces distributions « de tête » ont aussi leurs problèmes parfois très pénibles à gérer pour un « non-barbu »!! Ce qui font de la musique avec Linux se sont souvent battus avec pulseaudio par exemple… Ou alors tenter de configurer au mieux un gestionnaire de fenêtre genre Awesome… Ça peut franchement être l’enfer pour un « débutant volontaire »…

    L’un des problèmes vient peut-être du fait que lorsque l’on parle de Linux, on annonce bien vite que tout est paramétrable à souhait, et que l’on peut se faire un système sur mesure. C’est vrai mais même en 2013, il faut quand même connaîtrepas mal de choses avant d’a

    1. La frustration vient sans doute que devant la nécessité de taper des lignes de commandes au kilomètre pour installer ci ou ça , on peut vite se sentir dépassé. Mais ça, on peut l’obtenir avec Ubuntu et consorts, il suffit d’ouvrir le terminal. D’ailleurs, ces distributions « de tête » ont aussi leurs problèmes parfois très pénibles à gérer pour un « non-barbu »!!

      Sans oublier qu’on ne peut pas tout gérer en clicodrome. Il y a aura toujours une ou deux options planquées qu’on cherchera longtemps.

      Ce qui font de la musique avec Linux se sont souvent battus avec pulseaudio par exemple… Ou alors tenter de configurer au mieux un gestionnaire de fenêtre genre Awesome… Ça peut franchement être l’enfer pour un « débutant volontaire »…

      +1

      Pour le reste, j’ai répondu sur le deuxième commentaire !

  3. Zut, j’ai tapé à coté!

    Je disais que en gros, les distros de tête, on s’en éloigne quand on veut approfondir la question des distributions et que bien vite, on y revient, faute de temps à consacrer à l’apprentissage des multiples commandes nécessaires à l’installation et au paramétrage des autres distributions.
    Pour ma part, sous Linux depuis 2 ans, capable d’installer Debian mais pas encore capable d’installer Arch!… Faute de temps et peut-être de réelle volonté… Donc actuellement sous Kubuntu…

    Mais je ne désespère pas….

    1. Zut, j’ai tapé à coté!

      Je m’en doutais un peu.

      Je disais que en gros, les distros de tête, on s’en éloigne quand on veut approfondir la question des distributions et que bien vite, on y revient, faute de temps à consacrer à l’apprentissage des multiples commandes nécessaires à l’installation et au paramétrage des autres distributions.

      C’est ce que je disais que sur mon article concernant les distributions qui se méritent : faut avoir du temps libre. Mais on apprend énormément avec elles.

      Pour ma part, sous Linux depuis 2 ans, capable d’installer Debian mais pas encore capable d’installer Arch!… Faute de temps et peut-être de réelle volonté… Donc actuellement sous Kubuntu…

      Manjaro ou Chakra serait une bonne option pour découvrir ArchLinux en douceur.

      Et le plus important : trouver une distribution avec laquelle on se sent bien !

  4. Il est vrai que les Archers ont une réputation de vantards!! Je ne sais pas d’où ça sort, mais comme tous les clichés ils ont la vie dure. Je suis moi-même sous Arch Linux parce que ça me convient mais je comprend parfaitement que l’on ai envie de plus de stabilité, de facilité, avec une belle sélection de logiciels par défauts.

    Moi-même j’ai voulu tester Arch Linux et la première fois j’ai échoué par manque de volonté… (j’étais en machine virtuelle) J’y suis revenu, puis reparti sur Linux Mint et Kubuntu, je suis enfin revenu, convaincu par un amis de redonner une chance à Arch Linux, et depuis j’y reste! C’est vrai que les premières fois, c’est pas du tout évident, et qu’il y a pleins de trucs à assimiler…

    On peut apprécier les jouets «tout faits» mais préférer les LEGO…

    1. Il est vrai que les Archers ont une réputation de vantards!! Je ne sais pas d’où ça sort, mais comme tous les clichés ils ont la vie dure. Je suis moi-même sous Arch Linux parce que ça me convient mais je comprend parfaitement que l’on ai envie de plus de stabilité, de facilité, avec une belle sélection de logiciels par défauts.

      Peut-être à cause justement de l’apparente difficulté de l’installation ? Quant à avoir une archlinux instable, suffit d’avoir un paquet dans testing pas trop frais, et là on peut s’en donner à coeur joir coté chroot et compagnie.

      Moi-même j’ai voulu tester Arch Linux et la première fois j’ai échoué par manque de volonté… (j’étais en machine virtuelle) J’y suis revenu, puis reparti sur Linux Mint et Kubuntu, je suis enfin revenu, convaincu par un amis de redonner une chance à Arch Linux, et depuis j’y reste! C’est vrai que les premières fois, c’est pas du tout évident, et qu’il y a pleins de trucs à assimiler…

      Je n’ai pas migré du premier coup non plus. Mais je dois dire que les machines virtuelles m’ont bien aidé. Et le problème est justement qu’il faut apprendre à utiliser la distribution. Mais une fois qu’on a compris les bases, on peut en faire ce qu’on en veut.

      On peut apprécier les jouets «tout faits» mais préférer les LEGO…

      Farpaitement !

  5. C’est ce qui fait le charme de tout ça : il en faut pour tous les gouts.
    A la maison je suis sous Ubuntu pour le côté pratique (en plus je ne suis pas le seul à utiliser le PC). Si un jour j’ai un peu de temps je testerai d’autres distributions.
    Donc oui les gens qui utilisent des distributions qui nécessitent de se plonger dedans sont meilleur après de là à ce considérer comme l’élite c’est bien dommage surtout si c’est pour dénigrer les autres utilisateurs d’autres distributions.

    1. C’est ce qui fait le charme de tout ça : il en faut pour tous les gouts.

      Farpaitement !

      A la maison je suis sous Ubuntu pour le côté pratique (en plus je ne suis pas le seul à utiliser le PC). Si un jour j’ai un peu de temps je testerai d’autres distributions.

      Le tout est de trouver du temps libre et avoir de la bonne documentation sous la main.

      Donc oui les gens qui utilisent des distributions qui nécessitent de se plonger dedans sont meilleur après de là à ce considérer comme l’élite c’est bien dommage surtout si c’est pour dénigrer les autres utilisateurs d’autres distributions.

      Surtout si le dénigrement vient de d’utilisateurs de distributions « grand public ».

  6. Désolé de le dire de façon aussi crue, mais je n’ai pas d’érection quand je mets à jour quotidiennement mon ArchLinux en tapant un simple yaourt -Syua dans un terminal Gnome.

    Moi non plus, mais j’utilise pacman -Syu tous les jours avec ma Debian, grâce à pacapt: https://github.com/icy/pacapt
    Pacman est vraiment un sacré outil!

  7. Debian n’est pas réputée pour être une distribution facile d’accès. Debian rentre dans la catégorie des gars qui ont la classe parce qu’ils se sont affranchis de l’utilisation de Ubuntu. Quand tu utilises debian, tu es beau, tu es noble, tu es respectable, tu es libre, tout de suite ça fait pas pareil avec Arch 😀

    @Gilles, je ne suis pas un nouvel utilisateur de Wheezy je suis un utilisateur de Debian depuis l’époque où c’était tellement moche que ça ressemblait même pas à la première version d’Ubuntu.

    Sinon pour en revenir au contexte, je dirai faux débat, chaque distribution a sa dose de problème. J’ai un souci de chip Wifi que je n’arrive pas à résoudre sous Debian depuis un an et demi, c’est pas faute d’avoir fait des tests dans tous les sens, j’ai tout cablé, depuis l’internet marche mieux en salle informatique et ma collègue d’info ne me battra pas. Quelle que soit la distribution Linux utilisée, le combat est toujours le même, utiliser Linux c’est à un moment donné se mettre en situation de galère, je suis utilisateur de Linux depuis 7 ou 8 ans peut être plus, je n’ai que des problèmes, j’ai pas fait 1800 billets de blogs pour rien. Je pense qu’on a tous une forme de culture masochiste.

    Pour conclure, je rappelle qu’un Linux est un Linux, et que tu peux faire des choses aussi poussées avec une Ubuntu qu’avec une Arch, et que tu peux même flinguer une Ubuntu en faisant n’importe quoi comme avec une Arch.

    Je vous quitte avec un sujet qui montre qu’on peut même parfois tomber dans le paranormal avec Debian : http://www.cyrille-borne.com/forum/showthread.php?tid=1900

    1. Debian n’est pas réputée pour être une distribution facile d’accès. Debian rentre dans la catégorie des gars qui ont la classe parce qu’ils se sont affranchis de l’utilisation de Ubuntu. Quand tu utilises debian, tu es beau, tu es noble, tu es respectable, tu es libre, tout de suite ça fait pas pareil avec Arch 😀

      Euh, comment dire ? Debian est quand même plus facile d’accès qu’Arch ou Crux.

      Sinon pour en revenir au contexte, je dirai faux débat, chaque distribution a sa dose de problème.

      Mais non, faut croire les fanboys voyons 😀

      J’ai un souci de chip Wifi que je n’arrive pas à résoudre sous Debian depuis un an et demi, c’est pas faute d’avoir fait des tests dans tous les sens, j’ai tout cablé, depuis l’internet marche mieux en salle informatique et ma collègue d’info ne me battra pas.

      Ah, les circuits wifi… Le genre de trucs à te rendre chauve avant l’heure !

      Quelle que soit la distribution Linux utilisée, le combat est toujours le même, utiliser Linux c’est à un moment donné se mettre en situation de galère, je suis utilisateur de Linux depuis 7 ou 8 ans peut être plus, je n’ai que des problèmes, j’ai pas fait 1800 billets de blogs pour rien. Je pense qu’on a tous une forme de culture masochiste.

      Pas toujours dans la galère, pas toujours. Il arrive qu’on passe deux jours sans galère, voyons 😉

      Quand au masochisme… Euh, joker ? 😀

      Pour conclure, je rappelle qu’un Linux est un Linux, et que tu peux faire des choses aussi poussées avec une Ubuntu qu’avec une Arch, et que tu peux même flinguer une Ubuntu en faisant n’importe quoi comme avec une Arch.

      On peut facilement faire des trucs avancés avec une ArchLinux. Je m’insurge. Sinon, vu le niveau de rustinages des paquets ubuntu, comment dire ? Autant secouer de la nitroglycérine…

      Pour ton fil, je dirais : Ah, quand même.

      Quid de mozilla.debian.net ?!

  8. Je rejoins l’avis de Cyrille, on ne peut pas dire que Debian soit une distribution pour Mme Michu. Ainsi je trouve que l’association d’Ubuntu, Mageia ou OpenSuse avec Debian est plutôt mal choisie. Ensuite je ne vois pas très bien en quoi ArchLinux ou Gentoo serait plus élitiste, ou réservé à la caste des barbus ?

    Chacun voit midi à sa porte. J’ai utilisé, pour ma part, ArchLinux qui est effectivement très sympa mais lorsque l’on parle de serveur ou d’environnement stable, je pense que Debian fait partie des distributions de référence au même titre que CentOS ou Slackware (Jamais vu pour ma part une Gentoo ou une Arch en prod).

    Pour conclure, je n’aime pas Ubuntu mais respecte les gens qui l’utilisent et l’apprécient. Il en va de même pour les autres distribs. Alors si tu es content avec ton Arch, ne change pas (J’ai cru toutefois comprendre que tu hésitais à passer sur CrunchBang ou FrugalWare ?) mais pour moi il n’ y a pas de débat…

    1. Je rejoins l’avis de Cyrille, on ne peut pas dire que Debian soit une distribution pour Mme Michu. Ainsi je trouve que l’association d’Ubuntu, Mageia ou OpenSuse avec Debian est plutôt mal choisie. Ensuite je ne vois pas très bien en quoi ArchLinux ou Gentoo serait plus élitiste, ou réservé à la caste des barbus ?

      Je l’ai rajouté car c’est la plus avancée des distributions « facile d’accès ».

      Pour réserver aux barbus, c’est surtout l’installateur en mode texte et / ou l’utilisation de la compilation intense à la moindre mise à jour.

      Chacun voit midi à sa porte. J’ai utilisé, pour ma part, ArchLinux qui est effectivement très sympa mais lorsque l’on parle de serveur ou d’environnement stable, je pense que Debian fait partie des distributions de référence au même titre que CentOS ou Slackware (Jamais vu pour ma part une Gentoo ou une Arch en prod).

      Pour Archlinux, je pense qu’il doivent utiliser leur propre distribution. Sinon, il est vrai que je verrais une Slack, une Debian ou un BSD libre pour du serveur.

      Pour conclure, je n’aime pas Ubuntu mais respecte les gens qui l’utilisent et l’apprécient.

      Si la réciproque pouvait être vraie… Si certains utilisateurs d’Ubuntu arrêtaient de se prendre pour le nombril du monde, ce serait bien.

      Il en va de même pour les autres distribs. Alors si tu es content avec ton Arch, ne change pas (J’ai cru toutefois comprendre que tu hésitais à passer sur CrunchBang ou FrugalWare ?) mais pour moi il n’ y a pas de débat…

      L’article que j’ai écrit est un mélange d’ironie et de coup de gueule. Mais nullement un débat. Juste un constat que j’ai pu faire que certains considéraient qu’utiliser ArchLinux, Crux, ou encore Gentoo, s’était pour se branler la nouille dessus.

  9. C’est toujours marrant ce débat. Qu’est-ce que vous faites sous Arch pour que ça nécessite de taper du code tout le temps (étant donné que c’est le principal reproche qu’on lui fait)?

    Perso, à part un « pacman -Syu » (ou un coup de yaourt pour bumblebee au besoin), autant dire jamais….

    Oui, Arch est déroutante lors de l’installation et demande un investissement personnel un poil supérieur aux autres distros pour l’adapter à ses besoins. Mais c’est un prix à payer pour une réelle simplicité derrière. D’ailleurs, j’ai serré les fesses bien plus fort à ma première installation de Linux (Ubuntu 7.04), qu’à celle de ma première Arch.

    J’utilise mon PC comme un Michu (peut-être parce que mon nom de famille y ressemble tiens). Je l’allume, je lance thunderbird, puis firefox et de temps en temps VLC.

    Alors oui, j’ai préféré en « chier » au début pour installer mon système Arch (après 5 ans d’essais non satisfaisants des distros grand public) et avoir un qui qui ne sait faire que ce que je lui demande au quotidien. Je ne suis pas un barbu (au sens figuré, parce que littéral…) et je le clame haut et fort, je suis entièrement tuto/wiki dépendant. Et sans la communeauté d’Arch, je serai sûrement perdu.

    Le summum du non sens je crois, c’est d’installer un truc qui me donne par défaut 50 000 outils ou programmes alors que je n’en utilise que 3 au quotidien… C’est ce que donnent Ubuntu, Chakra ou Manjaro. Un environnement prémaché ave beaucoup de programmes dont je ne me servirai jamais.

    C’est ce qui m’a motivé pour Arch, un investissement personnel certes, mais une simplicité et une efficacité au quotidien. Un petit Xfce avec de jolies icônes à cliquer pour lancer mes programmes, rien ne m’empêche de créer un lanceur pour « pacman -Syu » si je ne veux même pas à avoir à ouvrir mon terminal.

    Le côté barbu a repris le dessus, j’ai un Conky, mea culpa…

    Mais sans rire, si faire le tour des distros pendant 5 ans pour ne rien trouver qui me convienne, et finir avec Arch c’est être élitiste, alors, oui, je le suis.

    PS: Arch est la première distro que j’installe où ma femme n’a jamais râlé (sauf le jour ou en changeant de PC j’ai zappé de réinstaller l’imprimante 🙂 )

  10. J’ai oublié mais on peut faire le même débat pour les distros qui se disent 100% conformes GNU? Parce que là, dans l’intégriste et pas accessible, on est pas mal aussi.

  11. Bonjour,

    Tout d’abord j’apprécie beaucoup vos articles, je les trouve pertinents et bien écrits.

    Je voulais avoir votre avis, je cherche une distribution basée sur Debian avec une interface agréable. Je souhaitais me tourner vers LMDE mais cette distrib a été pas mal critiquée. J’ai vu sur le site de Debian les autres distrib dérivées de Debian mais je ne les connais pas.

    Quel conseil me donneriez-vous, mise à part de prendre l’iso et de la tester en vm?

    Lmde n’est pas si horrible que ça?

    1. Je voulais avoir votre avis, je cherche une distribution basée sur Debian avec une interface agréable. Je souhaitais me tourner vers LMDE mais cette distrib a été pas mal critiquée. J’ai vu sur le site de Debian les autres distrib dérivées de Debian mais je ne les connais pas.

      Question simple : pourquoi Debian elle-même ? La Wheezy est très bien, même si certains logiciels sont un peu vieux. Pour faire mon Cyrille Borne, j’aurais tendance à la conseiller.

      Quel conseil me donneriez-vous, mise à part de prendre l’iso et de la tester en vm?

      Rien d’autre. C’est le meilleur moyen de se faire la main avec une distribution.

      Lmde n’est pas si horrible que ça?

      Non, mais c’est une énorme déception. Et rien n’interdit de voir si elle pourrait ou pas convenir !

      1. Merci pour votre réponse, je pense me tourner vers Wheezy même si pour le moment elle est encore en RC mais ça ne devrait tarder à passer en stable.

  12. Au passage, on pourrait presque qualifier Ubuntu de cliquodrome, vu que tout est gérable à la souris.
    En fait, je n’ai pas trouvé de trucs nécessitant la ligne de commande, vu que même les PPA sont gérables en graphique.

  13. Bonjour
    Je suis crasse mais je savais que BSD c’était de l’Unix, pas du Linux, en effet.
    Ce que je sais c’est que j’ai lu une fois un adepte d’une distribution « savante » (il y avait bien les armes savantes !) qui renvoyait avec mépris les adeptes des distributions grand public… à Windows ! Il disait même que lesdites distributions (Ubuntu, Open Suse, Mandriva et autres) étaient « la honte de Linux » !
    Je n’ai malheureusement plus l’article, ce devait être dans Clubic (sous réserves).
    Moi j’aurais tendance à dire (désolé) que Linux en général est une chose très élitiste…
    Amicalement

    1. Ce que je sais c’est que j’ai lu une fois un adepte d’une distribution « savante » (il y avait bien les armes savantes !) qui renvoyait avec mépris les adeptes des distributions grand public… à Windows ! Il disait même que lesdites distributions (Ubuntu, Open Suse, Mandriva et autres) étaient « la honte de Linux » !

      Un trou du cul, donc. Le genre de personnes à décapiter en place publique sans risque d’avoir une grosse perte au niveau de la qualité de l’humanité.

      Moi j’aurais tendance à dire (désolé) que Linux en général est une chose très élitiste…

      On peut rajoute à Linux des OS comme MacOS-X par exemple. Microsoft propose de sa situation de quasi-monopole pour pondre des OS finis à la pisse comme ce fut le cas des premiers MS-DOS, des premiers MS-Windows (jusqu’au 3.1), et d’un windows grand public sur 2 depuis. En gros, dans les merdes : Win95 / 98 Première édition / Millenium / Vista.

      Pour Windows 8, le problème est que l’interface ne sait pas si elle est dédiée à une machine classique ou une tablette 🙁

      1. Tout à fait d’accord. J’ai passé une partie du WE sur le nouveau PC de mes beaux parents à le configurer. Il est sous Windows 8.

        Franchement, ça peut-être un très bon OS (pour son interface), mais le peu de logiciels « classiques » adaptés à Modern UI font que Windows n’arrête pas de switcher entre ModernUI et bureau traditionnel. Dans quelques temps, quand les développeurs auront changé l’habillage de leurs programmes et que l’on atteindra une cohésion visuelle, pourquoi pas, mais pour l’instant, on a vraiment l’impression d’avoir « le cul entre deux chaises ».
        Et si on se cantonne aux applis du market place (optimisées ModernUI), autant utiliser Windows RT sur Surface, parce que ça fait très léger pour une utilisation PC.

        Je ne ferme pas la porte (je tourne sous Windows Phone et c’est de loin l’interface la plus efficace en tactile que j’ai eu l’occasion de tester jusqu’à aujourd’hui), mais ils va falloir harmoniser tout ça et vraiment choisir une direction avant que ça ne devienne un très bon OS.

Les commentaires sont fermés.