Trop de forks tue le fork ? L’exemple de Consort proposé par SolusOS.

Alors que la version 3.8 de Gnome proposera une session qui reprendra les grandes lignes de Gnome 2.x en utilisant une série d’extensions pour se faire (cf cet article de World Of Gnome et le bug en relation sur l’outil de suivi de Gnome), SolusOS a décidé de faire son petit fork.

En prenant le code peu maintenu de ce qui a été jusqu’à la version 3.6 le mode « fallback » de Gnome 3, et en l’appellant Consort. Outre le fait que le code du gnome-panel a été « forké », celui de Nautilus et de Metacity aussi.

Encore un fork, serais-je tenté de dire. Car il y a, en relation avec le code de Gnome 2 et / ou 3 :

Pourquoi rajouter un quatrième fork ? Quel intérêt ? Si ce n’est rajouter encore en manque de lisibilité ? Comme si trop de forks ne tuait pas au final le principe du fork ?

Dans un autre domaine, quand MySQL a été racheté par Oracle à Sun, combien de forks sont nés ? Au moins quatre : Drizzle, MariaDB, Percona Server et OurDelta.

Le problème ce n’est pas le fork, c’est nécessaire au bon fonctionnement du logiciel libre, mais c’est l’abondance de forks, comme la surabondance de distributions qui sont parfois de simple enrobage graphique d’une distribution mère, avec un ou deux dépots tiers (souvent pour avoir le support des fichiers multimédias en direct), et dont la durée de vie est aléatoire.

Je souhaite bien de la réussite à SolusOS, mais je ne crois pas en la pérénité de leur projet. Qui se souvient du fork GoneMe ?

Ce qui est dommage, c’est le gaspillage de ressources et d’énergie lié à une volonté de forker pour un oui ou pour un non. Alors que cela pourrait aider des projets existant depuis pas mal de temps et qui aurait bien besoin d’aide pour faire avancer leur code.

21 réflexions sur « Trop de forks tue le fork ? L’exemple de Consort proposé par SolusOS. »

  1. Oui j’ai vu ça aussi aujourd’hui !

    Je suis aussi du genre agacé du nombre de forks et/ou « distributions » ces derniers temps. La plupart de ceux que j’ai croisé / Testé et plus ou moins suivi se sont éteint…

    Je ne connais pas le fond du problème car je ne suis pas développeur, j’imagine qu’il y a d’autres raisons de faire un fork (techniquement parlant) que de faire mousser son ego ?

    Cela dit, je trouve (a priori) la démarche de Consort plus intelligent et pérenne que Mate par exemple.

    1. Je ne réponds qu’au dernier point, et je pense l’inverse, pour une simple et bonne raison : gnome 3.8 proposera avec du code récent (celui de Consort semble basé sur Gnome 3.4 apparemment), une interface « ancienne ». Donc, potentiellement du code mieux maintenu.

      Et pour Mate, même si je considère que c’est en partie du temps perdu, la feuille de route prévoit – si le projet existe encore -après une version 1.8 de migrer vers gtk+3, après une migration vers des technologies Gnome 3 comme gio, gsettings, dbus, bref, virer petit à petit le code de Gnome 2

      http://wiki.mate-desktop.org/roadmap

      En clair, refaire une interface gnome 2 avec les tripes de Gnome 3 !

      1. « […] si le projet existe encore -après une version 1.8 de migrer vers gtk+3, après une migration vers des technologies Gnome 3 comme gio, gsettings, dbus, bref, virer petit à petit le code de Gnome 2 »

        GIO, DBus existaient déjà avec GNOME2, c’est GSettings, qui est le rempaçant de dconf dans GNOME3.

        1. Pour dbus, c’est vers son utilisation en lieu et place de corba.

          Je cite la partie non encore rayé de la liste des pré-requis pour la version 1.6 de Mate :

          « Replace MateConf with GSettings
          Replace MateCorba with DBus
          Support systemd-logind »

          Et pour dbus, on peut lire : Remove libmateui (unused), libmatecanvas (unused), libmatecomponent and libmatecomponentui (replace with dbus)

          http://wiki.mate-desktop.org/roadmap

  2. Salut,

    C’est vrai que cela commence à devenir un « problème » malheureusement de plus en plus fréquent, on se retrouve avec plusieurs dizaines de bureau différents de telle sorte que les utilisateurs ne savent plus ou donner de la tête et c’est pire au niveau du nombre de distributions(ya qu’à voir la barre de défilement sur Distrowatch dans « Choisissez une distribution »). Comme tu dit si bien, si les développeurs de certains fork s’attardaient plus à améliorer ce dont on dispose déjà, il n’y aurait peut-être même plus besoin d’en faire! Alors ok on a effectivement une grande palette de choix à tout les niveaux et c’est, ça restera, quelque chose que j’apprécie grandement, mais bon comment un nouvel utilisateur s’y retrouverait là-dedans? Déjà que les habitués ont parfois du mal… Mais bon, je ne vais pas trop râler tout de même car il est vrai que j’aime bien voir sortir de nouvelles choses, de nouveaux paquets, bureaux, etc… Mais là, c’est un peux trop ^^

    1. Le fork est dans l’ADN du Logiciel Libre, mais trop de forks tue le fork.

      Le problème, c’est qu’on a trop de choix, et qu’on finit par rester sur ce qu’on connaît, par crainte de ne pas pouvoir s’y retrouver.

      L’abondance de choix peut devenir contre productive au final.

  3. Il y avait une place à prendre : Ubuntu à troqué Gnome Shell contre Unity, Mint à fait son fork de Gnome Shell avec Cinnamon, eOS avec Pantheon, Mate à clôné Gnome 2… restait encore une place à prendre avec Gnome Panel (fallback mode) bientôt abandonné : Welcome Consort !

    1. Surtout que c’est un suicide technique. SolusOS dans son alpha actuelle cumule plusieurs problèmes : un noyau non-LTS obsolète (le 3.3.6), Gnome 3.4 dont le code du gnome-panel a été forké. Je m’en suis aperçu quand j’ai utilisé le fork de Nautilus qui proposait certaines options ayant disparu de Nautilus 3.6.

      Il est idiot – sauf sinon à se faire mousser l’égo – de sortir un fork du gnome-panel alors que Xfce fait aussi bien sinon mieux pour un affichage de ce style. Et surtout avec l’arrivée de Gnome 3.8 et d’un mode « classique » qui utilisera quelques extensions pour reproduire l’interface de Gnome 2.x

      Et commme Gnome 3.8 sort fin mars prochain… Et je voudrais voir comme l’équipe de SolusOS pourra stabiliser en moins de 2 mois la distribution et le fork du code de Gnome-Panel 3.4…

      1. Ceci dit on ne peu pas leur reprocher d’essayer de « construire » vraiment quelque chose d’autre qu’une simple distri habillée différement. Forker Gnome Fallback me parait moins violent que de remodeler tout un vieux Gnome 2 comme Mate. Ils vont aussi passer à une gestion des delta package. Après c’est sur il va falloir qu’ils rattrapent leur retard sur les versions de certains paquetages.

        De toutes façons, je crois en la sélection naturelle 😉

  4. Salut, je vends des pc d’occasion et je tente de motiver les utilisateurs à adopter Linux.
    A la place de paufiner- stabiliser – sécuriser ce qui existe, les développeur n’ont de cesse de modifier, remplacer, effacer, ajouter des environnements, des programmes (athena qui prend la place de nautilus…).
    J’ai bien du mal à proposer un OS Linux pérenne et valable. De plus que les principales distros (dont l’usine à Gaz Ubuntu) sont faites pour des PC de moins de 3 ans (tous le monde n’a pas un core i5)

    1. Ma machine n’est pas un core i5, mais un vieil athlon x2 – 215. Donc je comprends ta gueulante. Il faudrait voir vers une distribution proposant Xfce avec une base Debian (proche de wheezy pour la fraicheur du noyau au minimum).

      Mais j’avoue que je ne vois pas trop pour des personnes qui débutent, sans tomber dans la famille de l’usine à gaz, pour reprendre tes termes.

      1. voilà bien le problème pour les débutants sous linux…c’est trop différent de windows. Reste à savoir ce que ca va donner avec Win8. il y aurait là une belle carte à jouer pour une distro simple et rappelant windows 2000

        1. pcubuntoo, un revendeur pc propose une version d’ubuntu à leur sauce avec leurs machines. C’est du Gnome Fallback + compiz. Un peu blingbling au niveau des effets, perso je désactiverai les fenêtres moles et cairo-dock mais ça peut être une bonne base.

          Sinon faire votre propre version mais ça c’est une autre histoire !

          Mais je vous comprend, c’est d’un compliqué de choisir !

    2. Hello,

      Oui moi aussi j’ai un vieux Athlon 64 X2 + 2Go de RAM et une vieille GeForce.

      Je crois que j’ai tout essayé en terme de distribution, je peux même dire que j’ai tout essayé pour fuir Ubuntu, mais pour une question de simplicité d’utilisation et avec l’arrivée de tout ces forks dont je ne sais pas si demain ils seront toujours en vie j’ai finalement capitulé et suis resté sur une Ubuntu.

      Je ne suis pas non plus totalement satisfait de Gnome mais j’aime bien sa simplicité et sa « légèreté » comparé aux autres DE (soit trop bling bling, soit pas assez…)

      Ma foi ma machine qui doit avoir dans les 8 ans maintenant tourne sans aucun soucis sur une Ubuntu 12.04 + Gnome Shell

Les commentaires sont fermés.