Les forfaits de téléphonie mobile en voie de SFRisation avancée ?

Par SFRisation, je pense surtout à la boutade du maintenant « bouc émissaire pour tout et n’importe quoi dans la téléphonie mobile » de Xavier Niel quand il a présenté en janvier 2012 ses deux forfaits via son offre Free Mobile.

Il avait montré un catalogue SFR de l’époque qui montrait une palanquée de forfaits qui segmentaient à mort l’offre, histoire de rendre incomparable les différentes offres qui permettent une chose : communiquer.

Et plus je lis les annonces sur les forfaits de téléphonies mobiles, que ce soit pour les MVNOs (à quand le premier à disparaître dans ce domaine de faux-nez de l’ancien triumvirat ?), c’est encore et toujours plus illisibles.

Sans jouer le fanboy de Free Mobile, ce sont surement les forfaits les plus lisibles qui existent. Prenons le dernier MVNOs, Joe Mobile qui a quelques ratés aux démarrage, et qui nous sort encore une nouvelle version de ses forfaits, encore moins lisible qu’auparavant.

J’avoue que c’est plus complexe que des offres du style : voix + SMS / MMS illimités pour tant par mois (et non par période de 30 jours, car dans ce cas on se fait avoir pour Janvier, Mars, Mai, Juillet, Aout, Octobre et Décembre d’une journée), ou X minutes de voix + X sms pour tant par mois.

Qui arrive à déchiffrer ce genre d’offres sans faire un bac + 14 en maths ?

On va dire que j’ai une dent contre SFR, mais quid de Bouygues et de son offre B&You ? Uniquement 3 offres, c’est déjà mieux. Et c’est surtout assez simple à lire.

Sosh ? La SFRisation est en route. Il suffit de voir les grilles comparatives des 3 offres en question. Ce que j’aime, c’est le forfait le plus cher, avec ses 3 Go d’internet (version orange, bien entendue), et surtout le H+… Comme si tous les téléphones portables en profitait par défaut, et que tout le monde avait accès à cette génération de connexion…

Je passe sur les opérateurs du genre Zéro Forfait ou Prixtel, c’est complètement illisible.

D’ailleurs, il suffit de voir un site comme touslesforfaits pour se demander si Xavier Niel n’avait pas raison en critiquant les offres pléthoriques qui ne font qu’une chose : perdre le consommateur et le faire payer plus que de raison.

Si en plus de la baisse des prix – et donc des gonades en or de l’ancien triumvirat – un effet collatéral pouvait être la simplication des forfaits proposés, ce serait la moindre des choses… Allez, une dernière pique, jettez un oeil aux offres officielles de SFR, c’est mal de crâne assuré. Entre les forfaits bloqués, les non-bloqués, et les formules Red, j’en ai dénombré… 12 !

8 réflexions sur « Les forfaits de téléphonie mobile en voie de SFRisation avancée ? »

  1. Bonsoir,
    je ne vois pas bien ce qui est difficile à comprendre dans toutes ces offres (et je suis loin du bac + 14). Dès l’instant on on sépare l’achat du téléphone du coût des communications, c’est assez simple à lire. Et si en plus on sait de quel volume on a besoin, alors le choix est presque évident. Chez moi c’est ZeroForfait à 5€ (1h + 100 SMS + 100MB) et B&You à 10€ (illimité en vocal et SMS + 20MB). Le piège est surtout dans les « offres » de 40 ou 70€ pendant 2 ans avec téléphone. Passer par un MVNO coûte au moins 20 à 50€ de moins par mois soit 500 à 1000€ sur 2 ans : largement de quoi s’offrir un bon téléphone, et même à crédit.

    1. J’ai pris un smartphone nu en parallèle de mon abonnement mobile. Et j’ai un forfait illimité à 16 € par mois, sans me poser la question du hors forfait (et des arnaques financières des dépassements).

      Tu ne consommes pas beaucoup de donnée, soit. Mais pour les MVNOs (genre de coquille vide que j’évite comme la peste par sécurité et accessoirement faux-nez du triumvirat), c’est l’arnaque la plus complète qui existe, en dehors de certains qui ont encore une idée de service public.

      En passant à l’offre Free Mobile, j’ai divisé par deux voire trois ma facture de téléphonie mobile mensuelle. Je consomme dans les 2 heures, une centaine de SMS, et jusqu’à 1 Go par mois de données.

      La seule offre la moins chère que celle à 16 € de free mobile en fonction de mes consommations, c’est le machin de SFR, Joe Mobile pour 15 € ! Donc, les opérateurs ont encore des efforts à faire.

      Même si la data est pourrie, même si Free mobile sera bientôt déclaré comme responsable de la fraude aux élections UMP, voire de l’arrivée de la dictature religieuse en Egypte – il est de bon ton d’accuser Free Mobile de tous les malheurs du monde – je resterais chez eux pour deux choses : le prix, et la simplicité des offres.

      Multiplier les offres à l’infini pour soi disant satisfaire le consommateur est un piège : car il tombe dans un panneau.

  2. Je suis en parti d’accord avec vous, je trouve que certaines offres sont illisibles mais je trouve que SFR a fait du « bon boulot » pourtant je suis le premier à cracher sur leur dos …. je trouve que JOE mobile de SFR est une bonne solution, beaucoup de jeunes utilisent que SMS et DATA, pourquoi payer 20E ( ou 16 pour certains chanceux ) alors que les appels ils ne l’utilisent pas ? Avec JOE on peut s’en sortir pour 12E je crois.

    1. Je n’ai approuvé le commentaire que car il est de bon sens pur. Sinon, les offres mobiles du réseau SFR (donc Vivendi Universal derrière) sont parmis les plus complexes qui existent. 12 offres disponible dès la page d’accueil, ce qui rend difficile la comparaison limite impossible.

      Et donc, un piège à consommateur, même si certaines offres pourraient être intéressantes. A trop segmenter le marché, le consommateur est perdant à chaque fois.

Les commentaires sont fermés.