antiX 12.5 alpha 2 : l’attaque des distributions GNU/Linux légères ?

Dans le domaine des distributions GNU/Linux peu gourmandes, je demande l’antiX, qui est basée sur la Debian GNU/Linux testing et des outils de la Mepis Linux.

Pour info, la seule fois où j’avais parlé de la Mepis Linux, c’était à l’époque d’une préversion de la SimplyMepis 8.5, en janvier 2010.

Très légère coté mémoire (on dépasse rarement les 200 Mo de mémoire vive à l’utilisation), elle se base sur le gestionnaire de fenêtre IceWM, mais elle propose aussi fluxbox, jwm, dwm et wmii.

La deuxième alpha de sa version 12.5 étant sortie récemment, je l’ai récupéré pour vous montrer cette distribution peu connue. Après avoir récupéré l’image ISO, j’ai lancé une machine virtuelle Qemu.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 32G
Formatting 'disk.img', fmt=qed size=34359738368 cluster_size=65536 table_size=0
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom antiX-12.5-full-alpha2-amd64.iso -boot order=cd &

L’installateur est celui de la Mepis Linux, donc, c’est assez abordable pour mettre en place l’ensemble.

Pour les étapes, j’ai gardé au maximum les options proposées par défaut.

La liste des services proposés au lancement :

Une fois l’installation terminée, en utilisant le panneau de controle, on peut accéder à Synaptic pour installer les mises à jour. L’outil fait toujours aussi bien son travail. J’en ai profité pour traduire au maximum la distribution.

Il n’y a pas eu beaucoup de paquets mis à jour, c’est normal, la branche testing de la Debian GNU/Linux étant en période de stabilisation… 🙂

La distribution est déjà pas mal fournie coté outils. Ce qui est étrange, c’est le réglage qui permet de lancer des logiciels en utilisant le simple clic. Nombre de logiciels sont très légers, et cela permet de (re)découvrir certains outils, comme Dillo, newsbeuter, Rox-Filer, et pas mal d’autres. A noter que le greffon Adobe Flash est installé par défaut.

Dans la vidéo qui suit, j’ai montré différents environnements, même si j’ai été incapable de quitter proprement dwm 😉

Pour finir ce rapide article, on peut dire que cette distribution est vraiment dédiée aux adeptes de la légèreté qui cherche quelque chose de rapide et d’efficace. A suivre.

6 réflexions sur « antiX 12.5 alpha 2 : l’attaque des distributions GNU/Linux légères ? »

  1. Bonjour,

    Ça fait quelques temps que je suis ton blog et je me demandais quand tu allais enfin parler de antiX… La mode étant aux distributions légères… Mais antiX est bien plus qu’une distribution légère… C’est toute la puissance de Debian mise à la portée de n’importe quel ordinateur récent ou ancien… De Mepis il ne reste que l’installateur modifié… Par contre un énorme travail de script a été fait pour ce qui est de créer des clés Usb et pour remasteriser la distributions d’origine.
    J’invite donc tous les utilisateurs intéressé à venir nous rejoindre sur le forum de antiX.
    antiX n’est pas une énième distribution Linux… antiX est la distribution anticapitaliste qui changera le monde…

    1. Je t’avoue que je parle surtout des distributions qui ont une actualité, cela aide un peu 😉

      C’est surtout le coté léger qui est revendiqué par la distribution :

      antiX offers users the « antiX Magic » in an environment suitable for old computers. So don’t throw away that old computer yet! The goal of antiX is to provide a light, but fully functional and flexible free operating system for both newcomers and experienced users of Linux. It should run on most computers, ranging from 64MB old PII 266 systems with pre-configured 128MB swap to the latest powerful boxes. 128MB RAM is recommended minimum for antiX.

      L’ensemble est pas mal revampé, en effet. J’avoue que la distribution est assez riche, même si certains outils manquent à l’appel, comme Gimp 😉

      Quant à la distribution qui changera le monde, je serais plus dubitatif 😉

  2. Gimp // léger ? LOL
    Pourquoi ne pas essayer xpaint ou mtpaint ?
    Sinon comment tu fais pour connaître l’utilisation RAM ? Un coup de « free » ? Ou tu conseilles un soft en graphique ?

      1. Ok pour le conky.
        Pour la lourdeur, en effet, mais on en revient à la base : tu utiliserais un vieux PC pour faire de la retouche d’images nécessitant Gimp ?
        C’est toujours cet aspect qui me laisse rêveur sur les distrib. « légères » : les softs installés sont parfois trop lourd pour les machines sur lesquelles tu pourrais justement installer telle ou telle distrib.
        Si tu as un ordinateur assez puissant pour bien utiliser Gimp à fond sans ramer, bah cet ordinateur n’a pas besoin d’une distrib. à vocation de légèreté.
        ‘fin après, c’est que mon avis 🙂

  3. Ta conclusion sur la révolution anti capitaliste et ton opinion sur ce qui est ou n’est pas utiles aux autres me renvoie 20ans en arrière … Perso je cherchai une distrib légère pour un proc à 800 MHz et 512 Mo de ram, pour que son usage courant reste confortable, sans pour autant me priver de logiciels plus lords … Mais bon comme tu sais mieux que moi ce dont j’ai besoin, et que je me trompe, j’irais voir ailleurs …
    Merci pour le moment de nostalgie …

Les commentaires sont fermés.