Dans le genre distributions Linux dont on se demande l’utilité, j’ai demandé Mozillux.

On peut trouver pire que la PearOS – je vous recommande l’excellent article de Clapico – dans le domaine des k/x/l/ubuntu revampées. J’ai nommé Mozillux. Elle se veut être une distribution qui propose, je cite :

Des logiciels Mozilla dans une distribution Linux, sur mesure.

Euh, question complètement bête, ce n’est déjà plus ou moins le cas de la plupart des distributions linux classiques ?!

Derrière un site qui est assez étrange présenté dont la moitié des pages est soit en construction, soit sont purement commerciales, on peut télécharger une ISO via l’espace de téléchargement de… Free !

Déjà, ça donne pas trop envie. Mais, bah, vivons dangereusement. J’ai donc récupéré l’ISO de la version 12.10.1 zipée, je l’ai désarchivée.

Le plus marrant, c’est la vente de matériel avec la distribution préinstallée, à des prix défiants toute forme de… santé mentale ? 20  € pour une clé USB préinstallée ? Voire même 150 € pour un disque de 500 Go avec une installation cryptée (ou plutôt chiffrée en bon français) ?

Et comme on peut très bien tester une distribution dans une machine virtuelle, n’en déplaise à certaines personnes auxquelles j’ai dédié un billet récemment, j’ai lancé une machine virtuelle Qemu-kvm.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 128G
Formatting 'disk.img', fmt=qed size=137438953472 cluster_size=65536 table_size=0
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm32 -hda disk.img -cdrom mozillux-dist-hybrid.iso -no-frame --boot order=cd &

Après le démarrage, j’ai lancé l’installation de la distribution. Alors que le fichier récupéré s’appelle Mozillux-12.10.1.zip, c’est une Lubuntu 12.04.1 LTS qui s’installe…

Et pas franchement un poids plume, 8,6 Go sont demandés à l’installation.

Ensuite, une fois redémarré, on s’aperçoit d’une chose intéressante quand on veut faire les mises à jour : Qu’il faut récupérer quelque chose de comme 250 Mo de mises à jour, dont Mozilla Firefox lui-même ! Euh, y a pas comme un problème ? 😀

Mais le pire avec une petite vidéo qui montre l’étendu du massacre

La vidéo montre un peu la distribution. Et plusieurs questions se posent :

  1. Pourquoi cette tripotée de jeux en flash ?
  2. Pourquoi proposer Adobe Reader ?
  3. Pourquoi SeaMonkey ne propose de récupérer que la traduction allemande ?

J’avoue que je suis entre la consternation et le fou-rire quand je vois ce genre de produits. Deux questions se posent alors :

  1. Pourquoi proposer une telle distribution ?
  2. Comment est-ce possible en 2012 de tomber sur de telles horreurs ?

A vous de voir et de vous faire votre opinion.

3 réflexions sur « Dans le genre distributions Linux dont on se demande l’utilité, j’ai demandé Mozillux. »

  1. Ca date, t’en avais parlé sur G+…

    Rien que le FAQ en construction depuis le début, le prix de vente des clé usb, ça pu l’arnaque !!!!

Les commentaires sont fermés.