Mageia 3 alpha 2, un bon premier aperçu de la futur version 3 ?

J’ai parlé de la sortie de la Mageia 3 alpha 2 il y a une grosse semaine, et même si l’alpha 3 est prévu pour début novembre, j’ai voulu présenter rapidement l’alpha2.

J’ai donc récupéré l’image ISO de l’alpha2 via bittorrent, et utilisé Qemu pour virtualiser l’ensemble.


[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 128G
Formatting 'disk.img', fmt=qed size=137438953472 cluster_size=65536 table_size=0
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom Mageia-3-alpha2-x86_64-DVD.iso -boot order=cd &

L’installateur est toujours le même, et donc, il n’y a pas grand chose à dire dessus. Il fait son travail, et il le fait bien. En bon gnomiste invetéré, j’ai choisi la « version gnome ». L’installation a pris une grosse demi-heure environ au lieu de l’heure annoncée au départ.

Ensuite, le centre de contrôle m’a permis de rajouter les dépots, et d’effectuer les mises à jour en plusieurs fois. En tout, environ 350 paquets ont été mis à jour.

Gros hic, c’est encore la non-installation du paquet qui permet le fonctionnement des outils de gestion des comptes en ligne. Le bug en relation est toujours ouvert, et j’espère qu’il sera clos pour la version 3 finale, ce qui serait bien. Il faut dire aussi que je n’ai pas eu le temps de rapporter des informations complémentaires entre temps. mea culpa, maxima culpa

Donc, voici une petite vidéo qui présente cette version qui sera surement un très grand cru, surtout pour sa sortie prévue en mars prochain.

Pour info, le plein écran est un effet « indésirable » de la virtualisation de cette version. Voila, maintenant, reste à savoir comment va se dérouler la suite du développement de cette version, qui contient pas mal de logiciels récents, modulo la vieille version de Pan. Car même si c’est une version encore en alpha, l’ensemble reste très utilisable. Ce qui est plaisant.

Une réflexion sur « Mageia 3 alpha 2, un bon premier aperçu de la futur version 3 ? »

  1. Le tableau de bord « maison » a toujours été mis en avant comme un apport exceptionnel (Mandrake et autres…) et spécifique à ces distributions. Je crois que c’est tout le contraire. Il y a toujours confusion avec le panneau « standard » de paramétrage, et aucun avantage à mélanger des options de paramétrage avec des applications « système », à l’usage spécifique et occasionnel, parfaitement identifiables dans les menus « classiques ». « Le même panneau quelque soit l’environnement de bureau » et de facto un argument de vente qui témoigne d’un aveuglement absolu. Ce type de panneau ne s’intègre à aucun environnement de bureau. L’utilisateur se retrouve dans bien des cas à jongler entre la catégorie système, le panneau de la distro, et le panneau de KDE. Et en plus il faut parfois installer une alternative si l’outil fourni en standard s’avère médiocre. A une époque où la plupart des distributions sont à peu près stables et équivalentes, et que beaucoup tablent au contraire sur l’intégration… Maegia ne peut occuper qu’une niche, à moins d’être techniquement et fonctionnellement très supérieures aux autres, ce qui semble impossible.

Les commentaires sont fermés.