Puisque PearOS 6 a été annoncé, buvons la cigüe jusqu’au bout.

Ah, PearOS. La pale copie du finder de MacOS-X. Entre une version béta qui était plus une alpha qu’autre chose, une version finale qui n’était pas franchement utilisable, le passif est lourd.

Mais restons, optimiste ! Gardons l’espoir !

J’ai pu récupérer l’ISO de la version 6 finale, la dernière qui existait auparavant, dixit distrowatch, était, si mes très vagues souvenirs sont bons, une alpha3. Mais, passons.

Après avoir récupéré via le torrent sur l’annonce de distrowatch pour la version 32 bits, et connaissant la fiabilité du protocole en question pour les ISO linux, j’ai lancé Qemu-kvm.


[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 128G
Formatting 'disk.img', fmt=qed size=137438953472 cluster_size=65536 table_size=0
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm32 -hda disk.img -cdrom pearlinux-6-x86.iso -boot order=cd &

Le boot est rhumatisant. Base assez légère, utilisant la 12.04 LTS, car elle utilise l’acronyme dans son appellation. Et qu’est-ce que c’est lent. Je veux bien que le circuit vidéo de la machine virtuelle ne soit pas foudre de guerre, mais c’est invivable avec PearOS. Alors que c’est utilisable, bien que saccadé, avec Ubuntu…

Même 40 secondes après la saisie du mot de passe utilisateur, rien ne s’affiche. Si, un curseur sur fond noir. Quand je vois « New thinking, new possibilities », à savoir « Nouvelle pensée, nouvelles possibilités » (alors que c’est un plagiat pur et simple de l’interface du MacOS), je me demande si ce n’est pas une parodie d’OS.

Voila, que rajouter de plus ?

Et si vous pensez que c’est Qemu-kvm qui est responsable, voici le démarrage d’une Ubuntu 12.10 dans la même machine virtuelle… Même si l’affichage est un peu saccadé (gourmandise de Compiz), ça fonctionne :)

Alors, que rajouter de plus ? Si j’avais pu tester la distribution, j’aurais pu en parler. J’aurais pu utiliser VirtualBox, oui. Mais si une distribution basée sur Ubuntu se plante dans Qemu, je ne pense pas que le résultat sera vraiment différent dans VirtualBox.

12 réflexions au sujet de « Puisque PearOS 6 a été annoncé, buvons la cigüe jusqu’au bout. »

  1. phreg

    PearOS, c’est ici que j’en ai entendu parler la 1ère fois.
    J’avais testé en VM et étais resté assez septique car je n’y voyais que :
    – une pâle copie d’un truc qui marche super bien mais pas libre
    – un truc lourd qui marche moins bien que bien d’autres solutions libres
    J’avais classé ça « frime inutile ».
    Pas testé depuis longtemps et même pas envie.

      1. Claude Picot

        Salut Frédéric,
        Suite à ton billet je viens de tester en Live-USB, ça fonctionne bien même si je ne suis pas emballé par ce faux macubuntu.
        Je testerai à l’occasion Virtual Box si je trouve le temps.
        À bientôt
        Claude

    1. Frederic Bezies Auteur de l’article

      La critique est facile ? Cette distribution, c’est le pire du pire. J’ai testé chaque version en gros depuis les toutes premières, et toutes les erreurs possibles de communication ont été faites : proposer une version béta comme étant une finale, copier purement et simplement l’interface de MacOS, quel intérêt ?

      Autant acheter l’original, au moins, cela fonctionne.

      Et j’ai laissé volontairement les erreurs de syntaxe et de grammaire, car des donneurs de leçons incapable de faire une phrase sans deux ou trois fautes en 10 mots, ça me fait rire.

  2. nucl3arsnake

    Perso tester sur mon pc portable et fonctionnel sans problème.

    Le problème que tu cite (rien après d’etre connecter) je l’ai eu seulement après avoir installer mon pilote video (béta) de ma nvidia.

    Sinon pour le « aucun itneret a part copier mac » quelque part j’ai envie de dire on a pas tous x millier d’euro a mettre dans un pc qui ne contiendra pas de carte graphique.Autant prendre un pc/pc portable avec ton gpu, ton gros disque dur etc… ou un eeepc que tu paiera moin cher et mettre PearOS tu partira avec un os « propre » et un joli design.

    Je te trouve encore une fois trop radical (comme avec ton avis sur Opensuse, mais c’est un HS).

    =)

    1. Frederic Bezies Auteur de l’article

      Que veux-tu ? Surement un bug du virtualisateur qemu qui fonctionne avec 99,9% des distributions. La faute à pas de chance, on diras.

      Sinon pour le « aucun itneret a part copier mac » quelque part j’ai envie de dire on a pas tous x millier d’euro a mettre dans un pc qui ne contiendra pas de carte graphique.Autant prendre un pc/pc portable avec ton gpu, ton gros disque dur etc… ou un eeepc que tu paiera moin cher et mettre PearOS tu partira avec un os « propre » et un joli design.

      Ouais. Je maintiens : mieux vaut l’original à la copie. Car au moins, l’original, il fonctionne. Et joli ? Je trouve personnellement l’interface du MacOS moche à souhait depuis MacOS-X 10.6.

      Je te trouve encore une fois trop radical (comme avec ton avis sur Opensuse, mais c’est un HS).

      =)

      Trop radical ? Juste un avis tranché, c’est con de nos jours d’avoir un avis tranché. OpenSuSE, la distribution 48 bits, comme au bon vieux temps des Fedora Linux 8 ou 9 ? :)

      Et j’adore me faire chier à la face par des personnes incapables de bien écrire deux phrases à la suite. C’est d’un plaisant, ce genre de pisse-froids… :)

  3. nucl3arsnake

    Excuses des fautes, claviers à deux balles au taffes, postes qui ram comme pas parmis (30sec pour pouvoir validé le commentaires) et flemme énorme de relire =).

    Pour l’interface c’est un choix, perso je trouve unity moche, et gnome shell aussi. Après les gens vont vers ce qui leur veulent …

    Pour Opensuse, perso même ma Sabayon 64 bits utilisent des paquets 32 bits, c’est selon les logiciels! Autant on peux chier sur l’intégration de code Mono, autant geuller parce que y’a tjs du 32 bits sur du 64… Windows le fait bien pour rappel ;).

    Et comme je te dit, testé au moins 3-4 fois sur mon portable et à part le drivers en beta (j’aimerai savoir pourquoi il me propose pas le stable d’aillieur…) ça a fonctionner sans problèmes. Pour moi et pour les utilisateurs lambda.

    1. Frederic Bezies Auteur de l’article

      Euh… Certaines distributions sont pure 64 bits, ou proposent des dépots 32 bits du genre multilib. Et les seuls logiciels en 32 bits que je pourrais utiliser, c’est… Skype par exemple !

      Je t’avoue qu’OpenSuSE et moi, ça n’a jamais été une histoire d’amour.

Les commentaires sont fermés.