Quand la querelle des anciens et des modernes fait comprendre la migration des utilisateurs de Microsoft Windows vers Apple MacOS-X.

Si le bureau ne s’impose pas, ce n’est pas une histoire d’interface graphique comme certains blogueurs peuvent le prétendre, utilisant des termes religieux pour parler d’une technologie – ce qui en dit long sur le mélange dangereux des genres – mais une histoire qui fait penser à la querelle des anciens et des modernes.

Et encore une fois, c’est systemd qui est en cause. Ce matin, une simple mise à jour de systemd sur le dépot testing d’Archlinux a mis le feu au poudre. Il s’est arrivé que le paquet était cassé, ce qui est assez logique sur le dépot de test après tout.

Et un pourfendeur de la technologie, qui montre – par la suite – sa haine envers Lennart Poettering, s’en est donné à coeur joie :

Yes, binary init system is so much better than a script based init
system. And Poetterix is so damn good, so advanced, such an evolution
and so much better than the common and over 40 years well tested
sysvinit.

Come on systemd fanboys, here you have the first example. There’s more
to come. I’ll get my popcorn.

Ce qui donne traduit :

Oui, un système d’initialisation binaire est tellement mieux qu’un système basés sur des scripts. Et Poetterix est si bon, si avancé, une telle évolution et si meilleur que les classiques sysinit bien testé vieux de 40 ans.

Allez-y fanboys de systemd, nous avons notre premier exemple. D’autres viendront. Je prends mon popcorn

Oui, vous avez bien lu, Poetterix, pas Linux.

J’avoue que je n’aurais pas dû répondre, mais la tentation de casser du troll me tentait trop.

Et en rajoute une couche un peu plus tard, après lui avait fait une remarque du genre « Pourquoi marcher quand on peut ramper ? » Une technologie vieille de quelques 40 années, faut pas la dépoussiérer de temps à autres ? Sa remarque n’a fait que montrer son côté « faut rester avec les vieilles technologies ».

Oh, other people’s opinions and experiences are crap?

And yes, the systemd haters have good reasons to hate it, because
systemd is crap exactly like PulseAudio. And, yes, most of the systemd
haters have tested both themselves.

Ce qui donne traduit :

Oh, l’expérience et l’opinion des autres personnes c’est de la merde ?

Et oui, les personnes qui haïssent systemd ont de bonnes raisons de le haïr, car systemd est de la merde comme PulseAudio. Et oui, la plupart des personnes qui détestent systemd ont testés les deux.

J’ai été un peu fort en parlant de greffe de cerveau, mais que dire quand la personne dit à ses contradicteurs que la GDR (République Démocratique d’Allemagne) n’existe plus ? J’ai préféré quitter la liste, car la querelle des anciens et des modernes continuera, ad-nauseam.

Je comprends parfaitement que des personnes excédées par des utilisateurs qui refusent l’évolution de certaines technologies disant que l’existant suffit, et qu’il n’est pas besoin de chercher plus loin décide d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte.

Même si je ne porte pas Apple dans mon coeur, je regrette par moment de ne pas avoir les moyens financiers d’acheter du matériel fruité. Au moins, même si cela ressemble à une dictature sur le plan technique, il n’y a pas de fils sans fins sur des technologies comme udev ou encore systemd.

Dommage que le monde du libre se décharge ainsi des chargeurs d’AK-47 dans le pied avec une telle régularité.

Je n’ai plus qu’à économiser et m’équiper en Apple Mac. Dommage de devoir en arriver à ce point !

12 réflexions sur « Quand la querelle des anciens et des modernes fait comprendre la migration des utilisateurs de Microsoft Windows vers Apple MacOS-X. »

  1. Perso, je suis aussi contre systemd pour différentes raisons. Mais bon, je trouve aussi que sysvinit est complètement obsolète.

    Je suis contre les anciens et les modernes à la fois ? \o/

      1. C’est pas de la schizophrénie. C’est juste que j’ai considéré d’autres alternatives, et que je vois le monde avec plus de profondeur que « systemd || sysvinit » ? :3

  2. Ben, il y a trois solutions :
    * les ignorer
    * leur dire d’aller voir ailleurs
    * leur dire de redonner une chance à systemd
    La première, la plus dure. La deuxième, la pire. La troisième, la plus longue.

    Les gens sous Ubuntu serait-il plus aptes au changement ? Ou alors il y aurait plus de vieux sur Arch Linux ? Faut vraiment que je fasse un article sur systemd pour virer tout ces préjugés une bonne fois pour toute.

    1. Surtout que le trolleur en question montre sa haine de Lennart Poettering et des technologies qu’il a développé, incapable de voir plus loin que le bout de son appendice nasal.

      J’attends ton article avec impatience.

  3. Coquille ?  » Il s’est arrivé » (paragraphe 2) -> « il s’est avéré » ?

    Je ne comprends pas en quoi la présence de troll récurent sur les mails-list soit un argument pour se détourner d’un système que l’on apprécie. Système qui de toute façon est de toute façon construit par des programmeurs très rarement réfractaires à l’innovation (linux n’est heureusement pas un repère de vieux dev en mal de consoles noir et blanc) et non par les trolls …

    Les critiques récurrentes sur systemd sont gênantes dans le sens ou des gens ont travaillé dur pour faire avancer les choses et peuvent y voir un piètre remerciement de la part de la communauté (car contrairement aux dev d’apple, le bulletin de salaire arrive rarement à la fin du mois). Je suis d’ailleurs déçu que de plus en plus de gens y trouve là un argument pour s’abandonner à la facilité et au conformisme (je pense ici aux produits fuités comme tu dis).

    Finalement je pense (et espère) que ce genre de problématique est propre à tout développement ! Même si la critique n’est pas toujours constructive, pour le développement comme pour le reste elle reste nécessaire et essentiel pour mieux aller de l’avant. Je pense que c’est là la force de linux (arch-linux en est un bon exemple). Pourquoi veux tu fuir alors qu’on te donne l’occasion de construire toi-même ce dont tu as besoin en tenant compte ou non de l’avis de tes amis trolls ?

    PS : Je me permets cette petite critique car j’apprécie ton blog et tes articles, ne le prends pas mal 😀

  4. Passer sur du mac ? Bah, c’est vrai que l’avantage des systèmes verrouillés, c’est que ce genre de questions ne se posent plus : tu fais comme on te dit et tu ferme ta mouille 🙂

    C’est grâce à ce genre de débats que GNU/Linux a pu se développer, et c’est le principe même du Libre : laisser à tous le choix de ses logiciels. T’aime pas sysvinit ? passe à systemd ! t’aime pas Gnome ? passe à KDE !

    Le Libre nous offre le choix, ce qui s’accompagne forcément de querelles intestines. Mais nous avons fait le choix d’être Libres, parce que nous sommes en capacité de réfléchir. Nous ne nous faisons pas prendre par la main par des entreprises qui ont la capacité de tout savoir sur nous. Laissons ça aux moutons, et ne nous laissons pas décourager par un antagonisme qui existera toujours : les conservateurs et les déprédateurs.

    Faut juste choisir un camp.

  5. @Ingnu : En parlant des dev rarement réfractaire au changement, tu arrives à point nommé :D. Content que tu soit toujours de cet avis malgré le dernier billet que j’ai pu voir sur ton blog.

    C’est quand même assez spécial ce que l’on peut voir sur le net en ce moment, je ne sais pas vraiment d’où ça vient mais on assiste à une déprime généralisé … Partout je lis que les géants ont gagné, la liberté déserte le net, copyright madness etc. Le cyberespace est bien plus vaste et accessible et pourtant bien plus restreint et surveillé …

    Espérons donc que des initiatives telle que celle de Ingnu ne cesseront pas d’exister !

    1. Je ferme ingnu, mais je n’abandonne pas mes idées ni mes convictions 🙂

      Tu dis : « Partout je lis que les géants ont gagné, la liberté déserte le net, copyright madness etc ». Peut être que l’avenir me donnera raison (http://ingnu.fr/2012/03/11/lavenir-dinternet/). Peut être que la catastrophe économique qui s’annonce va rendre ce genre de considérations futiles. On verra…

      En tout cas, merci d’avoir lu ingnu 🙂

  6. « Yes, binary init system is so much better than a script based init
    system. » : Oui et Sysvinit est basé sur des scripts qui au final utilise de multiple programme externe qui sont eux des binaires. Au final ça ne change rien si un programme externe buggé est utilisé par un script rc bah c’est aussi la catastrophe.

      1. Exactement. Je n’ai pas d’a priori sur systemd mais j’avoue que je suis consterné par son intégration aussi rapide dans les distributions sachant que ça remplace quand même init.

Les commentaires sont fermés.