Et si la Madame Michu en informatique n’existait pas ?

De manière générale, on parle de Madame Michu pour désigner une ménagère d’un age moyen qui se contrefout de l’informatique et qui ne cherche qu’une chose : utiliser un ordinateur avec accès à internet aussi simplement qu’un four micro-ondes.

Déjà, j’ai un doute quand on voit le nombre de réglages qui peuvent exister sur certains fours, mais passons. Et si on en croit les Pages Blanches, en France, il n’y a que 3 personnes qui portent ce patronyme…

Je suis la « personne qui s’y connait en informatique » dans mon entourage. Et on m’appelle pour faire tout et n’importe quoi : apprendre à utiliser un outil de numérisation, installer un outil de retouche photo, remettre à zéro une machine vérolée comme c’est pas permis, installer une imprimante, bref, tout et n’importe quoi ou presque.

Et les « Madame Michu » que je dépanne ne sont pas uniquement des femmes de moins de 50 ans. Cela va d’une amie qui a une trentaine d’années qui sait à peine utiliser un clavier, à la dame d’un certain age qui m’appelle pour apprendre à numériser un document pour le faire parvenir à sa mutuelle.

Sans oublier des hommes – oui au sens biologique et physiologique du terme, en clair des organes génitaux externes, qui sont effrayés par l’informatique – s’y étant mis par obligation – et qui me demande des coups de mains pour des trucs basiques : copier un CD audio, importer des images d’un appareil photo, ou encore utiliser un traitement de texte pour rédiger une lettre.

De ma « très légère » expérience (juste une dizaine d’années), j’en ai tiré une leçon : Madame Michu, ça n’existe pas. Donc, à vouloir faire une distribution GNU/Linux (et faire comprendre la notion d’un système d’exploitation) pour Madame Michu, ce sera un échec à terme.

Car la « Madame Michu » sera aussi bien une ménagère de moins de 50 ans, qu’un homme de cet age (ou plus jeune, ou plus vieux) qui craint l’informatique comme un acrophobe a horreur de monter sur un échafaudage. Autant dire autant de besoins différents que de personnes concernées.

Arrachons de notre esprit ce stéréotype qui ne signifie plus rien, et l’informatique personnelle ne s’en portera que mieux. D’ailleurs, vu le vieillissement de la population, les générations pleines du Baby Boom (ou ce qu’il en reste) arrivant à l’âge de la retraite, il faudrait mieux parler de ménagère de moins de 70 ans que de moins de 50… Mais pour revenir sur un stéréotype né il y a 50 ans, bon courage !

4 réflexions sur « Et si la Madame Michu en informatique n’existait pas ? »

  1. Je pense que tu commets une erreur de base sur ton interprétation de «Mme Michu» C’est juste une expression, croire que derrière cette expression se cache un profil particulier est complètement faux. Bien sur que Mme Michu n’existe pas mais ce n’est pas une découverte.

      1. Je ne parle pas aux pubeux… Et la décence m’interdit de dire ici ce que je leurs fais :). Et ici on parle de la Mme Michu des geek non? Celle là elle n’a jamais existé en tant que telle. Elle est juste représentative des débutants.

Les commentaires sont fermés.