Nouvelle rubrique : « Les libristes sont aussi des humains ».

J’ai eu envie de créer une nouvelle catégorie dans mon blog, histoire de montrer que les libristes sont aussi humains. Bien que je comptais commencer avec notre maître à tous, c’est finalement Darthwound qui inaugure la rubrique 🙂

Bonjour, pourrais-tu te présenter en deux ou trois phrases ? Quatre seront acceptées aussi.

Salut, donc moi c’est DarthWound, j’ai 22 ans et je vis en région parisienne.
J’ai divers hobbies comme l’informatique, les jeux, la culture au sens large, la photo,
la musique 70’s/80’s, les pubs irlandais (…), la déconnade, etc…

Quel est l’origine de ton pseudo, si tu en utilises un ?

Un nom composé avec Dark et Wound que l’on pourrait traduire par « Sombre Blessure », le Darth au lieu de Dark est inspiré par la saga Star Wars.

Le pourquoi de ce pseudo est cependant plus personnel.

Note de Fred : pas de problème, c’est normal 🙂

Tant qu’on est sur le sujet du pseudo, le blog darthwound.tumblr.com ne m’appartient pas (plus), mon unique site est darthwound.org (précision nécessaire, vu certains mails que je reçois…).

Quel est ton parcours libriste ?

J’ai mis un doigt de pied sur les terres du Libre vers 2005 mais je n’y suis entré totalement qu’autour de 2008.

Au début j’ai surtout testé Debian, Fedora, Mandriva, Ubuntu, en bref les distros connues.

Plus tard j’en ai testé un paquet de moins à beaucoup moins connues, jusqu’à faire la mienne basée sur Fedora afin de répondre à 100% à mes besoins et mes goûts.

Entre temps j’ai aussi co-fondé le site communautaire francophone de CrunchBang, une autre distro, basée sur Debian.

Quelles sont tes activités dans le monde du libre ?

Principalement le travail autour de ma distro, mais aussi quand je le peux des dons,
de l’aide sur des bugs ou d’autres projets, la promotion du Libre, etc…

Pour toi, cela veut dire quoi être libriste ?

Selon moi, et pour tenter de faire court, cela veut dire que l’on est conscient qu’il existe des alternatives à nos logiciels propriétaires de tous les jours, et que cela implique une notion de partage, mais aussi plus de sécurité (le code étant ouvert les correctifs sont appliqués très vite à travers le monde), de la diversité et donc du choix, sans oublier la plupart du temps un avantage pécunier indéniable (la majorité des logiciels libres sont gratuits).

Bref, des outils qui servent vraiment (j’insiste sur le « vraiment ») l’utilisateur, comme n’importe quel logiciel devrait le faire.

Aujourd’hui, pour beaucoup de pays, l’informatique est devenu notre quotidien, tout y passe, c’est un moyen d’information, de partage, de loisir, et de travail.

Et je pense aussi que les logiciels libres favoriseront l’arrivée de l’informatique dans les pays en voie de développement, même si souvent leur priorité se trouve surtout dans la paix ou la qualité de vie.

Cela étant dit, être libriste ce n’est pas non plus tomber dans le « radicalisme », il faut savoir être pragmatique.

Exemple idiot, étant gamer, sur mes 3 machines j’ai un PC sous Seven.

Et maintenant, les questions qui tuent ; le stéréotype du libriste est un barbu : moustache, barbe ou glabre ? Avec ou sans lunettes ?

J’ai un bouc et des lentilles, mais pourtant je n’ai pas vraiment la gueule du geek ordinaire ^^

Pour finir, un dernier mot ?

Amour et rock’n’roll les ami(e)s <3

Merci à toi, Darthwound. La prochaine, sûrement notre maître à tous, ça va roxxer les mamans ours 😉

4 réflexions sur « Nouvelle rubrique : « Les libristes sont aussi des humains ». »

Les commentaires sont fermés.