Dernières découvertes « bandcampienne ».

Avec quelque chose comme 448 964 albums (au 11 mars 2012), on ne peut faire que des découvertes intéressantes sur ce site d’auto-promotion et d’auto-publication musicale. Et ce, durant pas mal de temps, ce qui change un peu de la sousoupe commerciale, et qui colle parfaitement à l’idée du black march.

Voici donc mes dernières découvertes.

Vous aimez le bon gros rock progressif matiné de métal ? Terraformer et l’album « The Sea Shaper » sera votre choix. Double cerise sur le gâteau : c’est sous licence CC-BY-NC-ND, et on donne ce qu’on veut, sans limite basse.

Vous aimez le folk jazz matiné de rock avec une voix qui donne un petit bonus à l’ensemble ? Dans ce cas, écoutez le premier album de Joanna Barker « February » qui est à 9$ à l’achat.

Vous recherchez un mélange de musique instrumentale, matiné de musique ambiante et de piano ? Les deux albums de Julien Lussiez (à partir de 1 € chaque) seront vos amis.

Le premier s’intitule : « A journey from the edge of the cosmos to the Earth »

Le deuxième s’appelle « L’autre« .

Voila, et n’oubliez pas : Bandcamp est votre ami pour découvrir autre chose que la sousoupe commerciale qui monopolise les ondes et les émissions de télévision musicale. 🙂

1 pensée sur “Dernières découvertes « bandcampienne ».”

  1. Bonjour,

    Il est vrai que Bandcamp propose de très bons albums. Mais il y en a aussi ailleurs que sur Bandcamp. Par exemple :

    MARIA MENA – CAUSE AND EFFECT (chanteuse norvégienne)
    NHU QUYNH – TO TAM (chanteuse vietnamienne)
    MINH TUYET – NGAI XUA ANH HOI (chenteuse vietnamienne)
    OH LAND – OH LAND (chanteuse danoise)
    I BLAME COCO – THE CONSTANT (fille de Sting)
    EMMYLOU – HARRIS – WRECKING BALL
    FLEETWOOD MAC – RUMOURS

    Greg

Les commentaires sont fermés.