Sabayon 8 : la distribution qui pourrait presque faire de l’ombre à la Frugalware Linux et à la Archlinux ?

Dans le domaine des distributions à publication continue, deux grands noms : Archlinux et Frugalware Linux. Basée sur la méta-distribution Gentoo (qui se base sur la compilation intégrale du code source pour tous les outils sur une machine, sachant qu’il faut compter plusieurs heures pour LibreOffice par exemple), Sabayon est une distribution reprend les paquets précompilés de Gentoo » et les rend utilisable de manière conviviale.

J’ai déjà par le passé parlé de la Sabayon Linux. A l’époque de sa version 7 qui proposait déjà Gnome-Shell ou encore à l’époque sa version 6.

La sortie de la Sabayon 8 m’a donné envie de la tester à nouveau, histoire de voir les progrès effectués.

J’avais terminé l’article du mois d’octobre dernier ainsi :

De cette utilisation rapide de Sabayon Linux, je tirerais la même conclusion que pour la version précédente. Une distribution assez rapide au lancement, mais qui souffre d’un énorme problème de lenteur au niveau du gestionnaire de paquets. Et aussi, le gestionnaire de paquets qui n’est pas franchement des plus « parlant ». Je suppose qu’utiliser les outils en lignes pour gérer les paquets sont plus adaptés pour une distribution basée sur gentoo.

Cependant, vu que cette distribution vise un public moins « geek ou nerd » que sa base gentoo, avoir un gestionnaire de paquets un peu à la « Logithèque ubuntu » serait un bon point pour cette très bonne distribution, soit dit en passant.

Pour des raisons pratiques, dont une meilleure vitesse au niveau du disque dur virtuel, j’ai utilisé VirtualBox.

Lors du démarrage du liveCD, Gnome-Shell est lancé. L’installateur est strictement le même que celui du précédent article. Donc, rien de bien nouveau à ajouter. Une fois l’installation terminée, on relance la machine virtuelle. Comme pour l’article précédent, j’ai filmé l’ensemble des manipulations suite au redémarrage.

La distribution a fait des progrès, cependant, sa réactivité laisse encore à désirer sur le plan de certains logiciels, ne serait-ce que pour Mozilla Firefox ou encore LibreOffice.

Il reste encore des progrès, ne serait-ce qu’au niveau de la lourdeur du gestionnaire de paquet, ou l’imposition de Wine avec la distribution. Certaines personnes auront besoin de Wine, mais pourquoi ne pas le proposer en installation optionnelle ? Dommage aussi que l’installation par défaut soit encore un peu surchargée.

On pourra me rétorquer qu’utiliser une distribution comme gentoo dans une machine virtuelle n’a aucun intérêt. Si c’est le cas, il faudra m’expliquer pourquoi VirtualBox propose des machines virtuelles « type » avec Gentoo 32 et 64 bits. Merci par avance 😉

4 réflexions sur « Sabayon 8 : la distribution qui pourrait presque faire de l’ombre à la Frugalware Linux et à la Archlinux ? »

  1. Je me souvient avoir essayer cette distrib il y a qlq temps. Mais elle m’avait laissé un goût amère avec le gestionnaire de paquet qui plante pendant les mise a jour « interminable » :/.

  2. Il manque pas quelques mots à ton article ?

    « On pourra me rétorquer qu’utiliser une distribution comme gentoo dans une machine virtuelle n’a aucun. »

    aucun quoi ?

    J’ai essayé Sabayon 8 en machine virtuelle, avec Xfce et avec Gnome. Entropy, le gestionnaire de paquets, plante tout dès que j’essaie de m’en servir pour mettre à jour ou installer des paquets.

  3. Bonjour Frédéric,

    Merci de tester les distributions et de nous donner
    ton avis éclairé. Il est vrai que cet avis ne peut pas
    contenter tout le monde. Mais, il demeure que c’est
    un avis circonstancié (et, ma foi, discutable).

    Je vous remercie aussi de toujours y ajouter une
    vidéo : une image, dit-on, vaut mieux que 1000
    mots !

    Il est bon d’en connaître un rayon sur les distribution
    afin (le moment opportun d’y migrer) sans pour
    autant passer des heures à chercher la bonne.
    C’est toujours mieux d’avoir avec soi des données
    qui vous permettent de choisir celle qui sera à
    même de vous satisfaire le plus.

    Je vous souhaite bon courage.

Les commentaires sont fermés.