Mais non, c’est pas compliqué d’installer la Frugalware Linux en mode texte ! :)

Et pour être plus précis, avec la version 1.6rc2 qui sort officiellement demain. En effet, dans le but de préparer la sortie de cette nouvelle étape de préparation de la nouvelle version stable de la Frugalware Linux, des images ISO d’installation sont déjà présentes sur les miroirs.

Note : au moment où j’ai rédigé cet article, le gestionnaire pacman-g2 souffrait d’un vilain bug pour rapatrier les paquets, donc il m’a fallu jouer du ctrl+c et relancer les commandes. Mais un correctif a été mis en route, donc…

J’ai été sur le dépot francophone, et j’ai pu voir la présence d’un fichier du doux nom de « frugalware-1.6rc2-x86_64-cd1.iso »

Je l’ai donc récupéré. Et pour avoir un affichage pas trop saccadé dans Gnome 3, j’ai pris VirtualBox.

Pour l’installation, j’ai conservé le mode texte. L’installateur est assez simple. Pour le partitionnement, j’ai choisi celui-ci, à savoir :

  • Première partition, 7500 Mo, en ext4 affectée à /
  • Deuxième partition, 4096 Mo, affectée à swap
  • Le reste, en ext4 affecté à /home

Lors de l’installation, je n’ai sélectionné le paquet « base ». Ensuite, après avoir donné un mot de passe à root, et créé un compte utilisateur, j’ai redémarré la machine virtuelle, et on se connecte en root. Pour les commandes qui suivent, je me suis basé sur le wiki de la Frugalware Linux. Avant toute chose, on fait une mise à jour de la base installée :


pacman-g2 -Syu

On commence par installer quelques outils et configurer le son :


pacman-g2 -S nano zip unzip alsa-utils 7zip opennptd iptables

On configure le son en lançant alsamixer. Ensuite, une fois les jauges réglées, on enregistre les paramètres avec alsactl store.

On rajoute ensuite xorg et les polices :


pacman-g2 -S xmessage xsetroot xinit xorg-server corefonts font-bh-ttf font-bh-type1 ttf-bitstream-vera dejavu-ttf sdl_ttf artwiz-fonts liberation-fonts

Note : si on est sur un portable, le paquet « xf86-input-synaptics » est fortement conseillé.

De plus, si sur VirtualBox le pilote vesa est suffisant, sur des machines réelles, il vaut mieux utiliser celui adapté au matériel. La liste est disponible ici, et il suffit de rentrer un petit :


pacman-g2 -S nom-du-serveur

L’installation des paquets multimédia essentiels ?


pacman-g2 -S gst-plugins-good gst-plugins-bad gst-plugins-ugly flashplugin

Mozilla Firefox et LibreOffice en français ?


pacman-g2 -S firefox-fr libreoffice-l10n-fr

Gnome, gimp et vlc pour compléter l’offre ? 🙂


pacman-g2 -S gnome gimp vlc

Il nous faut enfin mettre par défaut le gestionnaire de réseau Networkmanager pour sa prise en compte complète. Deux lignes de commande :


systemctl enable NetworkManager.service
systemctl disable netconfig.service

Et avant de redémarrer, autant passer en UTF-8. Le wiki donne les fichiers à modifier.

Un simple redémarrage, un gnome 3 nous accueille. La preuve en vidéo 😉

Bien entendu, j’ai fait une installation rapide, mais cela permet d’avoir un environnement déjà bien utilisable, même si j’ai du installé un paquet qui manquait… Enfin, vous verrez bien 😉

3 pensées sur “Mais non, c’est pas compliqué d’installer la Frugalware Linux en mode texte ! :)”

  1. J’avais essayé frugalware, il y a quelques mois et je trouve cette distribution de très bonne facture. Les dev sont réactif au niveau de l’empaquetage des nouvelles version…

Les commentaires sont fermés.