Cinnamon de LinuxMint : une fusée à plusieurs étages ?

Cinnamon avait déjà fait couler de l’encre numérique à sa sortie : tous les poncifs sur les forks avaient été employés : gaspillage d’énergie, pourquoi encore un fork, éparpillement des utilisateurs, impression de vouloir faire cavalier seul, etc…

Mais cela était surtout l’expression d’une vision à court terme. La sortie de Cinnamon 1.2 avec une version dérivée du gestionnaire de fenêtre Mutter du doux nom de muffin montre la volonté de l’équipe de LinuxMint de se baser sur le code de Mutter en le personnalisant.

Cela permet de partir sur des bases éprouvées, à savoir Gnome 3.x et sa version de Mutter pour ensuite proposer un environnement personnalisable, basée sur des technologies récentes. La cible que vise ici LinuxMint est bien définie : les personnes déçues par la nouvelle génération d’interface graphique, et je ne peux que tirer mon chapeau à l’équipe de LinuxMint ici.

Non seulement, cela permet de conserver les anciens utilisateurs de LinuxMint, ceux qui ont connu la génération Gnome 2.xx de la distribution, mais aussi de conquérir les utilisateurs qui ont été déçus par le duo/duel Unity – Gnome Shell.

Et contrairement à Unity, Cinnamon est facilement portable. Devil505 a porté l’environnement sur Frugalware, et le paquet sur le dépot AUR d’Archlinux ne semble nécessiter que peu de dépendances tierce, mis à part bien entendu muffin.

Je compte tester l’ensemble dans le courant de la semaine prochaine. Je sens que le prochain grand mouvement, pas pour la Linux Mint 13, mais plus tard, sera de prendre comme base la Linux Mint Debian Edition et de coller dessus Cinnamon. Et ce serait un coup de génie : une interface modulable, basée sur Debian, et donc se démarquer de la distribution reine… J’avais dit dans mon billet de prévision sur l’année 2012 que Linux Mint serait une distribution sur laquelle il faudrait compter.

Il ne faut pas oublier que cette année, la nouvelle LTS d’Ubuntu arrive, et les utilisateurs qui sont restées sur la version 10.04 LTS pour éviter justement Unity verront dans le duo LinuxMint + Cinnamon une voie à explorer… Et LinuxMint pourra se faire une clientèle supplémentaire.

Qui a dit « coup de Jarnac » ? 😉

Je peux très bien me planter, mais j’ai une impression étrange que ce ne sera pas trop le cas 🙂

7 réflexions sur « Cinnamon de LinuxMint : une fusée à plusieurs étages ? »

  1. J’ai teste Cinnamon et franchement j’ai pas du tout aime, je trouve que ca essaye d’etre Gnome2 sans y arriver, c’est du Canada Dry de Gnome2.

    J’aime beaucoup de choses dans Gnome3 mais pas l’interface, du coup Unity est ce qui me derange le moins.

    C’est pas faute d’avoir essaye les 2, jusqu’a la sortie d’Ubuntu 11.10 je passais mon temps entre Gnome2 et Gnome3 maintenant je suis sur Unity a plein temps. Plein temps chez moi ca veut dire toute la journee au boulot (je suis SysAdmin Linux) et le soir sur mon PC quand je rentre.

    J’aime meme fait un temps sous Xfce mais je trouve que ca manque de finition.

    Comme je bosse toute la journee sous Linux, j’ai pas toujours envi de bricoler donc j’ai besoin de quelque chose qui fonctionne et me fournis le niveau de finition que je en suis venu d’attendre d’Ubuntu.

    Pour les frustres de Gnome2 il vous reste toujours Redhat Enterprise Linux 6 (a mon boulot on utilise Scientific Linux, un clone RHEL sur les serveurs). La version desktop proposera probablement Gnome2 jusqu’au moins 2015 voir 2018 🙂

    1. Mouais. Mais pour les personnes qui veulent des logiciels récents et avoir gnome 2 comme environnement, ils font comment ? 🙂

      Je suis fan de gnome-shell depuis la RC1 de la version 3.0, donc, ça commence à dater.

      Et 2018, c’est encore lointain 😀

  2. Intéressant.
    Je suis actuellement sous Lucid Lynx et avec l’arrivée de la prochaine LTS je pense aussi changer car Unity ne me tente pas vraiment (je ne l’ai pas testé, mais je n’ai pas vraiment le temps de le tester et le PC étant utilisé par d’autres personnes, je ne suis pas sûr que les changements induits soient à leur gouts).

    Du coup, pour moi ce sera surement vraisemblablement KUbuntu.
    Mais j’entends beaucoup parlé de Linux Mint, en bien, donc à voir.

  3. Comme je suis curieux, je testerai aussi.
    J’ai jeté l’éponge en ce qui concerne Unity et Gnome3. Je suis revenu à la 10.04 LTS (qui est soutenue jusqu’à l’année prochaine quand même), et sur mon autre machine, j’utilise la 11.10 Kubuntu.
    Finalement, toute cette affaire de Unity et de Gnome3 m’a fait (re) découvrir Kubuntu qui me convient parfaitement.

  4. Bon article, mais critique perso sur Cinnamon: Interface trop vieille dans le style, on se croirais avec la barre de taches de Windows XP, avec un menu Win7.

  5. Perso je teste Linux mint debian edition avec xfce depuis 1 mois et j’en suis tres satisfait, merci pour cet article interessant , en effet le duo lmde / cinnamon peu etre sympa, une future rolling release qui pourrait recuperer les decus de gnome-shell et unity ? 🙂

Les commentaires sont fermés.