Haïku : où en est le clone libre de BeOS ?

Ayant lu un article sur OSNews concernant Haïku, j’ai eu envie de voir où en était le clone libre de BeOS.

J’ai récupéré une image de développement récente, la révision 43413, que j’ai fait décompacter.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ tar xvfJ haiku_unsupported-nightly-hrev43413-x86gcc2hybrid-cd.tar.xz
haiku-nightly.iso
ReadMe.txt

J’ai ensuite créé l’environnement d’émulation classique avec mon exemplaire compilé maison de qemu-kvm 1.0.


[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 32G
Formatting 'disk.img', fmt=qed size=34359738368 cluster_size=65536 table_size=0
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm -hda disk.img -cdrom haiku-nightly.iso -boot order=cd &

Et le lancement est ultra rapide. 15 secondes avant d’avoir l’écran d’accueil ? Et en comptant très large 😉

L’installateur est très simple. Il suffit de sélectionner la partition cible pour Haiku, la formater en BeFS, et la choisir à nouveau pour que la copie des fichiers se fasse. J’ai vu rarement plus simple 😉

10 minutes pour que les fichiers soient copiés, et on peut redémarrer la machine virtuelle 😉

Cependant, un léger problème : pas de navigateur internet à l’installation de l’image de développement 🙁

Problème qu’on peut résoudre facilement. Il suffit d’ouvrir un terminal et de lancer le script installoptionalpackage.

J’ai donc utilisé la ligne de commande : installoptionalpackage webpositive.

Mais le plus impressionnant, c’est la fluidité de l’OS dans son ensemble… La vidéo faite ci-après est impressionnante…

J’avoue que Haïku est un des OS libres parmis les plus impressionnants que j’ai pu voir, même s’il lui manque quelques fonctionnalités de bases : gestions des droits, multi-comptes comme sur des OS plus classiques comme des Linux ou des BSDs.

Cependant, je sens que les prochaines versions de ce projet ambitieux risquent d’être assez plaisantes 😀

5 réflexions sur « Haïku : où en est le clone libre de BeOS ? »

Les commentaires sont fermés.