GhostBSD 2.5rc1 : un concurrent « dangereux » pour PC-BSD ?

J’ai déjà parlé plusieurs fois de GhostBSD, la dernière fois en mars dernier. La sortie de la première RC de la version 2.5 de ce dérivé de FreeBSD, basé sur l’avant-dernière version de développement de FreeBSD 9, proposant Gnome 2.32 m’a donné envie de voir les progrès effectués.

Il est proposé en version « live » installable, que l’on peut graver sur un CD-RW ou sur une clé USB. Dommage que GhostBSD 2.5rc1 ne soit pas basé sur une version plus récente 🙁

J’ai donc récupéré l’ISO, et j’ai créé un disque virtuel d’une taille fixe de 32 GiO. Puis, j’ai lancé qemu-kvm 1.0 (ben oui, qemu est disponible depuis peu en version 1.0).


[fred@fredo-arch ISO à tester]$ dd if=/dev/zero of=disk.img count=32 bs=1G
32+0 enregistrements lus
32+0 enregistrements écrits
34359738368 octets (34 GB) copiés, 306,18 s, 112 MB/s
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm -hda disk.img -cdrom GhostBSD-2.5-RC1-amd64.iso -boot order=cd &

Un installateur graphique est disponible. Et il ne faut pas oublier de configurer la disposition de son clavier dès le départ, histoire d’éviter de mauvaises surprises 😉

L’installateur en lui même est très simple, comporte peu d’étapes et est agréable à l’utilisation. Par contre, l’installation est très longue avec Qemu (1 h 30 environ !)

Une fois l’installation terminée, on peut redémarrer. Lorsque GDM nous accueille, il est possible d’avoir l’environnement en français, en choisissant les bonnes options 😉

Pour avoir la bonne résolution écran, j’ai utilisé le xorg.conf suivant. Cependant, à cause d’un bug, j’ai du resté en résolution 16 bits 🙁

Section « ServerLayout »
Identifier « X.org Configured »
Screen 0 « Screen0 » 0 0
InputDevice « Mouse0 » « CorePointer »
InputDevice « Keyboard0 » « CoreKeyboard »
EndSection

Section « Files »
ModulePath « /usr/local/lib/xorg/modules »
FontPath « /usr/local/lib/X11/fonts/misc/ »
FontPath « /usr/local/lib/X11/fonts/TTF/ »
FontPath « /usr/local/lib/X11/fonts/OTF »
FontPath « /usr/local/lib/X11/fonts/Type1/ »
FontPath « /usr/local/lib/X11/fonts/100dpi/ »
FontPath « /usr/local/lib/X11/fonts/75dpi/ »
EndSection

Section « Module »
Load « dbe »
Load « dri »
Load « dri2 »
Load « extmod »
Load « glx »
Load « record »
EndSection

Section « InputDevice »
Identifier « Keyboard0 »
Driver « kbd »
EndSection

Section « InputDevice »
Identifier « Mouse0 »
Driver « mouse »
Option « Protocol » « auto »
Option « Device » « /dev/sysmouse »
Option « ZAxisMapping » « 4 5 6 7 »
EndSection

Section « Monitor »
Identifier « Monitor0 »
VendorName « Monitor Vendor »
ModelName « Monitor Model »
HorizSync 30-107
VertRefresh 48-120
EndSection

Section « Device »
Identifier « Card0 »
Driver « vesa »
VendorName « Cirrus Logic »
BoardName « GD 5446 »
BusID « PCI:0:2:0 »
EndSection

Section « Screen »
Identifier « Screen0 »
Device « Card0 »
Monitor « Monitor0 »
DefaultDepth 16
SubSection « Display »
Viewport 0 0
Depth 1
EndSubSection
SubSection « Display »
Viewport 0 0
Depth 4
EndSubSection
SubSection « Display »
Viewport 0 0
Depth 8
EndSubSection
SubSection « Display »
Viewport 0 0
Depth 15
EndSubSection
SubSection « Display »
Viewport 0 0
Depth 16
Modes « 1024×768 » « 800×600 »
EndSubSection
SubSection « Display »
Viewport 0 0
Depth 24
EndSubSection
EndSection

L’outil de gestion de paquets qui permet la mise à jour, l’ajout et la suppression de programmes est aussi très simple d’accès. Et même si l’affichage est un peu austère, on peut s’y retrouver facilement.

Le seul hic ? LibreOffice n’a pas de paquet dédié à la traduction, du moins, je n’en ai pas trouvé. La solution ? Recompiler le logiciel…

Pour voir l’ensemble en action, une petite vidéo 😉

Pour des raisons d’affichage, j’ai du rajouté le paramètre -no-frame à qemu-kvm, sinon la barre du bas était invisible 🙁

Mis à part ce point ennuyeux, c’est un OS très solide, même si j’ai eu un crash lors du chargement de ma page diaspora* (flash ? bug de qemu ?), et à condition de ne pas être allergique à la couleur verte, c’est une bonne expérience à tenter… Si on est suffisamment motivé 🙂

4 réflexions sur « GhostBSD 2.5rc1 : un concurrent « dangereux » pour PC-BSD ? »

  1. C’est vrai que c’est sympa d’avoir un « LiveCD » pour profiter de FreeBSD et Gnome, PC-BSD ne le fait pas. Néanmoins ils ont une grande différence : GhostBSD propose Gnome, et PC-BSD KDE (je ne sais pas si on peut choisir un autre environnement, je ne sais pas). Donc ils ne sont pas vraiment concurrents. De toutes manières ça reste du FreeBSD.

    Concernant tes lenteurs sous QEMU, essaie de passer l’option qui désactive l’utilisation du cache sur le disque virtuel utilisé. Je le fais systématiquement de mon côté (par virt-manager) sinon c’est pas utilisable. Je crois que c’est un problème avec ext4 utilisé sur l’hôte. Une piste à suivre.

      1. Je crois, et ce n’est pas forcément un troll, que c’est juste une lenteur naturelle due à leur système de fichiers pas forcément récent. Le pire c’est OpenBSD, exagérément lent dans KVM…

Les commentaires sont fermés.