Laissons les morts enterrer leurs morts… Mate en est l’exemple informatique.

J’ai déjà parlé du projet MATE, projet un peu « fou » qui a pour but de continuer de faire vivre la branche 2 de Gnome, après l’abandon de cette dernière en début d’année avec l’arrivée de Gnome 3.x.

Depuis la dernière fois, des dépots avec des paquets récents sont directement disponible, dixit le wiki d’Archlinux. J’ai donc eu la tache simplifiée.

Donc, une fois le dépot rajouté, je n’ai eu qu’à faire un petit :


yaourt -S mate-desktop-environment mate-video-player mate-calc mate-display-manager

Et l’ensemble s’est installé, même si un ou deux paquets ont du être recompilé.

J’ai volontairement gardé les paquets proposés par le dépot, et je dois dire qu’il manquent encore des éléments importants : pas de navigateur internet (Epiphany), ni le client courrier + agenda (Evolution).

Et pourquoi l’auteur est-il fan du Nyan Cat ?

Autant dire que si on ne rajoute pas de navigateur, l’ensemble est moins utilisable. Et je me demande si ce « fork » est bien utile. Gnome 2.32 est l’ultime rejeton de la branche Gnome 2, dont la première version est vieille de près de 10 ans.

D’ailleurs les notes de publications de la version 2.0 retranscrit un témoignage qui parle d’un utilisateur avec un Pentium 2 à 233 Mhz équipé de 96 Mo de mémoire vive 🙂

Ne vaudrait-il mieux pas abandonner un acharnement thérapeutique et concentrer les efforts sur l’amélioration des interfaces existantes ? Enfin, moi, je dis celà, mais je dis rien au fond 🙂

4 réflexions sur « Laissons les morts enterrer leurs morts… Mate en est l’exemple informatique. »

  1. Je suis partagé sur la question. MATE est-il nécessaire? Pour ceux qui ne veulent pas changer leurs habitudes, pourquoi pas finalement. Navigateur et messagerie ne sont pas nécessaires, le but est juste d’offrir une interface de bureau classique, sans plus. Chaque distro pourra y mettre les programmes qu’elle souhaite. Et puis malgré son âge, Gnome 2.32 était parfaitement opérationnel et fiable alors why not… D’un autre côté, d’autres bureaux proposent déjà un environnement très proche, comme XFCE. Léger et efficace, celui-ci conviendrait parfaitement aux nostalgiques de Gnome 2. Alors MATE n’est pas indispensable, certes, mais il n’est pas gênant non plus. Et il serait dommage de perdre quelques linuxiens parce qu’ils ont perdu leurs repères, lol! J’ai fait le choix de Gnome Shell dès la sortie mais je ne l’installe à mes amis linuxiens novices ou même habitués que depuis peu et avec pas mal de customisation pour ne pas les effrayer. L’avenir nous dira qui a vu juste parmi les « bureaux » les plus populaires : Gnome Shell (prometteur), Unity (raté), mais aussi le traditionnel XFCE et même KDE qui ressemble plus à Windows et pourrait récupèrer quelques indécis. MATE trouvera-t-il une place parmi eux? A suivre…

  2. Je pense que Mate est plus une perte de temps et d’énergie qu’autre chose. Xfce est largement plus adapté, et surtout, il ne se base pas sur du code abandonné par les codeurs qui en avaient assez de maintenir le dit code dont les bases remontent à 2002.

    Enfin, seul l’avenir nous dira si l’odeur de boisé qui entoure le projet Mate se dissipera ou pas.

  3. « Ne vaudrait-il mieux pas abandonner un acharnement thérapeutique et concentrer les efforts sur l’amélioration des interfaces existantes ? »

    Tu pensais à Unity, je présume !

Les commentaires sont fermés.