A la quête de la geekitude linuxienne… Installer une Funtoo avec Xfce 4.8 dans une machine virtuelle VirtualBox – Première partie.

En cette journée du 31 octobre, j’ai voulu tester dans une machine virtuelle VirtualBox la distribution Funtoo, une soeur de la Gentoo. Comme VirtualBox me propose des environnement Gentoo et Gentoo 64 bits, je me suis dit : allons-y. Même si utiliser une distribution source dans un environnement virtualisé n’est pas le meilleur choix.

J’ai donc pris un environnement Gentoo 64 bits. J’ai utilisé l’ISO System-Rescue-CD pour avoir un environnement de démarrage. Cependant, et vu que c’est une distribution source pour la plus grosse partie, j’ai pris un gros disque dur virtuel, 64 GiO au lieu de l’habituel 32 GiO.

Après avoir démarré l’ISO, j’ai demandé le démarrage le plus léger possible, en 64 bits et en console.

Pour l’installation, j’ai suivi le wiki anglophone.

Pour le partitionnement, j’ai rajouté une partition /home aux 3 proposées par le tutoriel.

La partition racine fait 20 Go (au lieu des 10 minimum). La partition de boot, 128 Mo au lieu de 100. Quant à la partition swap, j’ai mis 4 Go.

Tout s’est bien passé jusqu’à la partie critique… L’ajout du noyau. J’ai pris le taureau par les cornes, et j’ai demandé une version genkernel (noyau le plus passe partout) avec le code source gentoo-sources. Ce qui m’a permis d’installer un noyau linux 3.1 après 45 minutes de compilation environ.

En ce qui concerne le remplissage des fichiers cruciaux (comme /etc/fstab), les modèles préfournis était presque parfait dès le départ. Juste eu à rajouter la ligne concernant la partition /home.

Pour le fichier /etc/make.conf, je lui ai fait prendre la compte que c’est une machine VirtualBox, que je voulais le français, et que je veux utiliser le miroir de free pour les ports. Ben ouais, autant utiliser le miroir proposé par mon fournisseur d’accès à Internet depuis quelques jours 😉

L’installation du chargeur de démarrage prenant en compte le noyau s’est passé sans problème.

L’étape suivante, après la création d’un compte utilisateur est la compilation de Xorg. Pour cette partie (et pour la suite, dans un deuxième article), j’utilise les tutoriels proposés par Funtoo-Quebec.

Et pour une fois que j’ai recompilé un noyau linux dans une machine virtuelle, celui-ci est reconnu et fonctionnel 😀

Pour le moment, la compilation de Xorg est en route, car 185 paquets à faire compiler, c’est assez long…

A suivre, comme disait une certaine marque d’ordinateurs dans les années 1990…

2 réflexions sur « A la quête de la geekitude linuxienne… Installer une Funtoo avec Xfce 4.8 dans une machine virtuelle VirtualBox – Première partie. »

  1. Je me suis cassé les dents trois fois sur gentoo lors de la compilation du kernel . Tu devrais tout même essayé (même pour archlinuque ) . Je serai interessé par le resultat que tu serai eventuellement pret à nous montrer sur ton blog avec quelques chiffres 🙂

    1. Pour le noyau sous archlinux, il suffit de récupérer le paquet qui va bien, puis un makepkg -s et attendre la fin 😉

      Je vais essayer de faire fonctionner une crux, elle me tient tête depuis trop longtemps 😉

Les commentaires sont fermés.