Encore un appeau à geek… Le test de compatibilité d’EcmaScript. Partie 1.

EcmaScript ? C’est le nom « officiel » de javascript, langage interprété qui est à la base de nombreuses applications sur la toile. Avec HTML5, CSS3 et d’autres technologies standardisées et ouvertes, on pourrait – presque entièrement – se passer du standard de fait qu’est Adobe Flash.

Google avec Chrome a fait de la rapidité d’interprétation de ce langage son cheval de bataille, avec son célèbre test, le V8.

Cependant, même si tous les navigateurs modernes proposent désormais une vitesse d’interprétation plus que correcte de ce langage, quel est leur niveau de compabilité avec la norme EcmaScript ?

J’ai donc comparé les résultats de Chromium (17, donc Google Chrome 15 va pas tarder à faire les bonnes pages de la presse informatique), la nightly de Mozilla Firefox (actuellement en 10.0a1pre), Epiphany 3.21.

Et pour faire un bon rapport, la version 12 alpha (build 1105) du navigateur scandinave, via cette adresse : http://snapshot.opera.com/unix/alpha_12.00-1105/

Premier : Opera 12 alpha, avec seulement 11 erreurs sur 11016 tests. Compatibilité : 99,90%

Deuxième : Mozilla Firefox 10.0a1pre, avec 164 erreurs sur 11016 tests. Compatibilité : 98,51%

Troisième : Chromium 17 (oui, déjà le 17), avec 417 erreurs sur 11016 tests. Compatibilité : 96,21%

Quatrième : Epiphany 3.2.1, avec 797 erreurs sur 11016 tests. Compatibilité : 92,76%

Même si Epiphany est « loin » derrière la concurrence, les navigateurs alternatifs, ceux qui ne sont pas encastrés avec l’OS vendu lié à chaque machine se débrouillent vraiment pas mal dans le niveau de reconnaissance de la norme EcmaScript.

Deuxième article ? Midori, Konqueror et le « je suis installé par défaut et non désinstallable entièrement » Internet Explorer (9 sous Windows 7).

6 réflexions sur « Encore un appeau à geek… Le test de compatibilité d’EcmaScript. Partie 1. »

  1. Petites corrections :
    ECMAScript, c’est une spécification, implémenté entre autre par JavaScript, JSScript et ActionScript (cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Ecmascript#D.C3.A9nomination).
    V8, c’est le nom de l’interpréteur JavaScript de Google, et pas le nom du test.
    Juste pour faire mon raleur, il ne faudrait plus parler d’HTML5 mais d’HTML, car ce standard n’est plus versionna. On parle de « living standard », cf http://www.whatwg.org/specs/web-apps/current-work/multipage/introduction.html#is-this-html5?
    Je vois pas trop ce que « se passer du standard de fait qu’est Adobe Flash » vient faire dans cet article, à part un bon gros appel au troll 🙂

    À part ça, merci pour la découverte de ce test !

    1. J’aurais du rajouter « benchmark » après le v8.

      Pour EcmaScript, sa version la plus connue, c’est JavaScript ( ou JScript en novlangue microsoftien).

      Merci pour l’info concernant l’appellation HTML5, j’avoue que je l’ignorais. Sinon, pour Flash, on peut s’en passer en utilisant html « 5 », les CSS3, WebGL et le JS. Cf le projet porté par Opera, EmberWind.

Les commentaires sont fermés.