Jongler entre webm et flash dans Mozilla Firefox.

Antistress m’a fait plusieurs fois la remarque que je forçais j’incitais les utilisateurs à avoir le greffon flash pour lire les vidéos que j’ai moi-même posté sur youtube.

Or, il suffit d’une simple manipulation pour justement afficher des vidéos en webm, donc en utilisant html5.

La preuve en vidéo 😉

A noter que pour faire le chemin inverse (revenir du html5 vers flash, utile pour certains sites abusant de flash, j’ai du redémarré par mon Mozilla Firefox en version de développement).

36 réflexions sur « Jongler entre webm et flash dans Mozilla Firefox. »

        1. Non, seulement un truc qui s’appelle Mozilla Firefox 9.0 pré-alpĥa 1 🙂

          Note : j’ai inséré le class= »youtube-player » type= »text/html » dans la balise iframe, et par DEFAUT, j’ai flash qui est proposé pour la lecture…

          Et je cite l’article :

          If you use the new embed code style, your viewers will be able to view your embedded video in one of our Flash or HTML5 players, depending on their viewing environment and preferences. Environments that support the HTML5 video player are listed here on our HTML5 settings page. In instances where HTML5 isn’t supported (e.g. our HTML5 player can’t play videos with ads), we use Flash.

          En clair, l’ordre est :

          1) Si Flash et WebM disponible => Flash par défaut
          2) Si pas de Flash => WebM.

          Autant dire que rajouter le code QUI N’EST PAS ENCORE OFFICIEL ne sert pas à grand chose pour le moment.

          1. Désolé, je n’ai que :

            – Flash
            – IcedTea Web (java libre)
            – le greffon totem

            Et le tout sous une nightly compilée maison, et ce que tu as pu voir, c’est ce que j’ai obtenu. Peut-être est-ce liée à mon archlinux ? 😉

            about:buildconfig
            Source

            Built from http://hg.mozilla.org/mozilla-central/rev/472716252ea3
            Build platform
            target
            x86_64-unknown-linux-gnu
            Build tools
            Compiler Version Compiler flags
            /usr/bin/ccache gcc gcc version 4.6.1 20110819 (prerelease) (GCC) -Wall -W -Wno-unused -Wpointer-arith -Wdeclaration-after-statement -Wcast-align -W -pedantic -Wno-long-long -fno-strict-aliasing -pthread -ffunction-sections -fdata-sections -pipe -DNDEBUG -DTRIMMED -g -Os -freorder-blocks -fomit-frame-pointer
            /usr/bin/ccache c++ gcc version 4.6.1 20110819 (prerelease) (GCC) -fno-rtti -fno-exceptions -Wall -Wpointer-arith -Woverloaded-virtual -Wsynth -Wno-ctor-dtor-privacy -Wno-non-virtual-dtor -Wcast-align -Wno-invalid-offsetof -Wno-variadic-macros -Werror=return-type -pedantic -Wno-long-long -fno-strict-aliasing -std=gnu++0x -pthread -ffunction-sections -fdata-sections -pipe -DNDEBUG -DTRIMMED -g -Os -freorder-blocks -fomit-frame-pointer
            Configure arguments

            –enable-application=browser –enable-optimize –disable-debug –disable-tests –disable-crashreporter –with-ccache –disable-installer –disable-warnings-as-errors

            J’avoue que je ne comprends plus. A moins que je sois victime du syndrome « ça fonctionne chez moi ? »

          2. Le code est tout à fait officiel, il vient de YouTube lui-même.
            Tu veux dire qu’il est en version d’essai ? Combien de logiciels libres que tu utilises n’ont pas atteint la révison 1.0 ? Sois sérieux 😉
            Le code sert à pouvoir désactiver Flash et, constatant qu’il n’est plus utile, le désinstaller.
            Il s’agit de sortir du cercle pernicieux du flash everywhere

          3. Oui, mais pas encore officialisé, dans le sens, directement disponible quand on veut intégrer une vidéo.

            Le code sert à pouvoir désactiver Flash et, constatant qu’il n’est plus utile, le désinstaller.

            Quid de (liste non exhaustive) :

            • Deezer ?
            • Grooveshark ?
            • Jamendo ?
            • Dailymotion

            C’est bien beau de croire que flash sera rendu obsolète par html5… Mais entre ce doux rêve et la réalité, il y a un gouffre.

            Restons pragmatiques.

  1. Zut, j’avais prévu de laisser un commentaire acide et constructif sur un vieux post, mais je me rends compte que d’une part les commentaires semblent désactivés au bout d’un certain temps, d’autre part que l’auteur de ce blog n’est finalement pas si mauvais que je le pensais. J’adoucis donc mon propos et poste le commentaire ici, puisque le thème de l’article me semble approprié.

    Frédéric, merci de faire un pas en avant dans la dépollution du web en proposant des vidéos Youtube en WebM.

    Par contre, tu utilises parfois des vidéos issues d’autres services que Youtube, par exemple Dailymotion. Il serait bien de proposer dans ce cas la vidéo dans un format ouvert.

    Par exemple dans le post http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=5994 (celui sur lequel je voulais réagir), la vidéo n’est pas lisible, une vidéo lisible correspondante est disponible ici : http://www.mirorii.com/fichier/83/427742/LaRentreeLitteraire-webm.html

    @all : Notez que les liens Mirorii sont temporaires. Je veux bien jouer le white knight de temps en temps pour télécharger, encoder et uploader la vidéo pour les libristes qui en auraient besoin, mais je ne peux pas en assurer tout seul la disponibilité sur le long terme. Je laisse donc à l’auteur du blog le soin de garantir la pérennité de l’info qu’il diffuse.

    1. Je désactive les commentaires au bout de 15 jours, les spams arrivant régulièrement sur des vieux billets de ce style.

      Je n’essaye que d’apporter ma pierre à l’édifice, même si la FSF et Google sont un peu schizophrène quelque part.

      Je fais ce que je peux pour les vidéos, intégrant souvent le code proposé, n’ayant pas d’infos pour péréniser outre mesure les vidéos. Ensuite, tant que certaines personnes ne se seront pas mise dans le crane que Flash est un mal nécessaire à long terme, hein…

      1. « la FSF et Google sont un peu schizophrène quelque part. »

        Je ne comprends pas bien. Je ne te reprocherai pas de mettre tes vidéos sur Youtube ou sur Blip.tv (ou même sur Dailymotion, il paraît qu’on peut utiliser l’ogg). Le fait que celles-ci ne soient pas auto-hébergées mais placées sur des plateformes qui ne me plaisent pas n’est pas un problème : l’essentiel est que la vidéo soit accessible, dans un format ouvert.

        « Je fais ce que je peux pour les vidéos, intégrant souvent le code proposé, n’ayant pas d’infos pour péréniser outre mesure les vidéos. »

        De mon côté, Mirorii est ce que j’ai trouvé de mieux (je ne peux pas me permettre de m’auto-héberger). On peut éventuellement trouver un juste milieu avec Blip.tv et Youtube, mais je n’ai pas essayé.
        Bref, pas de solution miracle pour l’instant du côté de l’hébergement.

        « Ensuite, tant que certaines personnes ne se seront pas mise dans le crane que Flash est un mal nécessaire à long terme, hein… »

        Je ne suis pas d’accord. Je n’ai pas de plugin Flash, Java ou Silverlight sur mon ordinateur, et je ne suis pas le seul. Ça ne m’empêche pas d’accéder à de l’information sur le net.
        Flash n’est pas non plus nécessaire pour fournir du contenu. On s’échangeait de la vidéo sur Internet bien avant l’apparition de la technologie Flash. Et on continue aujourd’hui. Enfin bref, j’explique ça dans mon commentaire plus bas.

        1. Je ne comprends pas bien. Je ne te reprocherai pas de mettre tes vidéos sur Youtube ou sur Blip.tv (ou même sur Dailymotion, il paraît qu’on peut utiliser l’ogg). Le fait que celles-ci ne soient pas auto-hébergées mais placées sur des plateformes qui ne me plaisent pas n’est pas un problème : l’essentiel est que la vidéo soit accessible, dans un format ouvert.

          Je suis d’accord. Cependant, promouvoir des technologies ouvertes d’un coté et implémenté leur pendant non-ouvert de l’autre, c’est un peu schizophrène.

          Je ne suis pas d’accord. Je n’ai pas de plugin Flash, Java ou Silverlight sur mon ordinateur, et je ne suis pas le seul. Ça ne m’empêche pas d’accéder à de l’information sur le net.

          D’accord. Mais si tu veux du « multimédia », tu n’y coupes pas, malheureusement.

          Flash n’est pas non plus nécessaire pour fournir du contenu. On s’échangeait de la vidéo sur Internet bien avant l’apparition de la technologie Flash. Et on continue aujourd’hui. Enfin bref, j’explique ça dans mon commentaire plus bas.

          Entièrement d’accord, du point de vue de vieux internautes. Mais nombre de personnes veulent tout, tout de suite, et que cela fonctionne sans se prendre la tête.

          1. « Cependant, promouvoir des technologies ouvertes d’un coté et implémenté leur pendant non-ouvert de l’autre, c’est un peu schizophrène. »

            Ça dépend de quel côté tu te places. Du côté du visiteur, pas de problème : Framasoft place ses vidéos sur Blip.tv, j’aime pas Blip.tv, pourtant je regarde les vidéos de Framasoft au format WebM, avec Firefox ou VLC suivant mon humeur.
            Comme quand j’utilise XMPP : j’ai un contact chez Google, j’aime pas GTalk, mais je discute quand même avec lui : le protocole est ouvert, je suis libre d’utiliser les softs que je veux.
            Si tu te places du côté du webmaster, là, c’est toi qui vois. En tout cas, je serai pas du genre à te reprocher d’utiliser un service centralisé (j’utilise bien Mirorii faute de mieux, alors bon…).

            « Mais si tu veux du « multimédia », tu n’y coupes pas, malheureusement. »

            Oh si, j’y coupe. Mais c’est compliqué.
            J’utilise des plugins comme FlashVideoReplacer et FlashGot, mon browser est bardé de script Greasemonkey, j’utilise parfois cclive, et quand tout cela ne suffit pas, il me reste un flash player dans une machine virtuelle. Dans le pire des cas, il y a le décompilateur de SWF, mais là c’est vraiment quand voir la vidéo est une question de vie ou de mort. ^^
            Bref, une fois que j’ai récupéré la vidéo, je l’encode en WebM sur ma petite machine et l’uploade sur Mirorii, pour que d’autres libristes n’aient pas à faire les mêmes efforts.

            Mais effectivement je préférerais que tout ce boulot soit fait à la source, et non par des libristes zélés (je ne suis pas tout seul, Mitsukarenai ( http://www.fansub-streaming.eu/blog/ ) joue aussi au white knight de temps en temps ( http://formats.libres.free.fr/ ) ).

  2. @Frederic Bezies: ( cf http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=6049&cpage=1#comment-14886 ‘pas trouvé de bouton « répondre »)

    « C’est bien beau de croire que flash sera rendu obsolète par html5… Mais entre ce doux rêve et la réalité, il y a un gouffre. »

    Je ne peux pas te laisser dire ça. D’abord, le propos est vague. Que veux-tu dire par « obsolète » ?
    Veux-tu dire par là que HTML&Cie n’est pas capable d’égaler la technologie Flash, au niveau de la forme ?
    Si c’est le cas, tu as peut-être raison (encore que…on fait déjà des choses très bien en HTML5, en tout cas en ce qui concerne la lecture de fichiers multimedia), mais ce n’est pas cela qui nous occupe.
    Veux-tu dire que HTML&Cie n’est pas capable d’égaler la technologie Flash, au niveau de la fourniture du contenu ?
    Si c’est le cas, tu te méprends, et si on emploie le mot en ce sens, Flash a simplement été « obsolète » depuis toujours.

    Il a toujours été possible de proposer du contenu sans Flash. Un lien direct vers un fichier suffit à rendre le fichier en question accessible.
    On veut proposer de la vidéo ? Un lien direct vers la vidéo au format OGV, WebM (ou un autre un peu moins lisible). Pas besoin de gros bloat en Flash, j’ai déjà un lecteur vidéo sur mon PC.
    On veut proposer de l’audio ? Même chose : lien direct vers de l’OGG, du MPC ou du FLAC. Pas besoin de Flash, là encore, j’ai déjà un lecteur audio, il peut même lire des flux en streaming dans des formats ouverts.
    On veut proposer de jolies présentations ? Un lien direct vers le PDF ou le ODP correspondant. Pas besoin de la grosse horreur en javascript/Flash proposée par Scribd ou Slideshare.
    On veut proposer du texte avec des effets kikoolols autour ? Facile, on met son gros SWF dans la page pour ceux qui veulent absolument les effets kikoolols, avec tout en as, un lien discret vers le .txt qui contient l’information brute dont les libristes se contenteront. On peut même se payer le luxe de mettre quelques effets kikoolols en HTML/CSS.

    On veut proposer des jeux ? Là c’est différent. Un jeu n’est pas un simple contenu, c’est un programme. On se fiche que ce soit un .swf, un .class, un .exe ou un .deb : ça reste un programme proprio, personne ne se plaindra du format dans lequel il est publié. Que les jeux proprios soient en Flash, en Silverlight ou en Java, les libristes s’en fichent.

    1. Veux-tu dire par là que HTML&Cie n’est pas capable d’égaler la technologie Flash, au niveau de la forme ?
      Si c’est le cas, tu as peut-être raison (encore que…on fait déjà des choses très bien en HTML5, en tout cas en ce qui concerne la lecture de fichiers multimedia), mais ce n’est pas cela qui nous occupe.

      Oui. Exactement.

      <blockquoteOn veut proposer de l’audio ? Même chose : lien direct vers de l’OGG, du MPC ou du FLAC. Pas besoin de Flash, là encore, j’ai déjà un lecteur audio, il peut même lire des flux en streaming dans des formats ouverts.
      On veut proposer de jolies présentations ? Un lien direct vers le PDF ou le ODP correspondant. Pas besoin de la grosse horreur en javascript/Flash proposée par Scribd ou Slideshare.
      On veut proposer du texte avec des effets kikoolols autour ? Facile, on met son gros SWF dans la page pour ceux qui veulent absolument les effets kikoolols, avec tout en as, un lien discret vers le .txt qui contient l’information brute dont les libristes se contenteront. On peut même se payer le luxe de mettre quelques effets kikoolols en HTML/CSS.

      D’accord avec toi. Cependant, déjà, la notion de fichier est souvent quelque chose d’abstrait pour l’utilisateur lambda.

      J’ai pu travaillé avec ce qu’on appelle des grands débutants et des « faux-débutants » en informatique; Et je peux te dire que quelques notions familières pour nous (fichiers, répertoires, codecs, etc…) sont des choses incompréhensibles ou difficile à appréhender.

      Les personnes qui veulent de la vidéo en flux utiliseront l’interface « sociale » en flash ou en html5+css+js, si le navigateur (quelle notion aussi) est assez intelligent pour l’interpréter correctement.

      Idem pour les présentations ou encore les textes avec de beaux effets. L’utilisateur lambda se contrefout – car pour cette personne – l’informatique est un outil, rien d’autre.

      Pour ton dernier paragraphe, je ne puis qu’applaudir des deux mains.

      1. « D’accord avec toi. Cependant, déjà, la notion de fichier est souvent quelque chose d’abstrait pour l’utilisateur lambda. »

        Certes, mais là ce n’est pas de l’utilisateur lambda qu’on parle.

        Je n’ai rien contre le fait qu’un site utilise du Flash si cela correspond aux attentes de la majorité de ses utilisateurs, mais il faut qu’il propose le même contenu dans un format lisible.

        Pour la vidéo par exemple : un lecteur flash + un lien de download discret, ça me va parfaitement. C’est ce que font des sites comme TED, par exemple. Il n’y a même pas besoin d’avoir deux fichiers vidéo, la source est la même.

        Ce qu’on demande, ça n’est pas la suppression du Flash, c’est la disponibilité de l’information. Ça veut dire que quand on propose du contenu en Flash, il faut un fallback dans un format ouvert. Boulet, par exemple, propose deux versions de son blog, une en Flash http://www.bouletcorp.com/blog/ et une lisible http://www.bouletcorp.com/lite/ . Les plus radicaux d’entre nous peuvent aussi se réjouir qu’il existe une version de Twitter épurée de tout bloat javascript proprio.
        Mais pour la plupart des sites, ça n’est pas le cas. La quasi-totalité des webmasters ne semble pas comprendre qu’on peut proposer un contenu sous plusieurs formes différentes, appréciable à la fois par Madame Michu et le geek barbu. M’enfin je me répète ( https://linuxfr.org/news/vers-la-fin-du-flash-linterop%C3%A9rabilit%C3%A9-serait-elle-vainqueur#comment-1258053 )…

        1. La balle est dans le camp des développeurs web… Et vu la masse critique déjà atteinte par Flash, la transition sera longue.

          Il ne faut cependant pas oublier qu’une énorme partie des internautes, c’est l’utilisateur / trice lambda. Qui se contrefout de savoir comment un contenu est diffusé tant que l’accès est possible.

          Je suis entièrement d’accord avec ton commentaire, seulement les idéalistes libristes sont parfois aussi insupportables que les fanboys de la Pomme ou du Papillon.

          1. « La balle est dans le camp des développeurs web…  »
            C’est très flou et déresponsabilisant comme formule.
            En réalité, la balle est dans le camp de ceux qui publient sur le Web en réalité (toi, moi, etc) car les outils sont disponibles.

          2. Ce qui ne veut pas dire qu’ils sont utilisés. Hadopi existe, mais est-elle utile pour autant ?

            L’existence d’un outil ne signifie pas son utilisation.

            Et je maintiens le point de vue que tant que Youtube, dailymotion et les principaux acteurs n’auront pas jeter flash (ce qui doit être assez complexe), webm n’avancera qu’au rythme de la tortue rhumatisante amputée d’une patte.

          3. Je suis assez d’accord avec ce que dis antistress.

            Franchement, si tu animais un skyblog, une page facebook, ou le site d’un tabloïd, je serais certainement moins insistant.
            Mais, là, je ne pense pas me tromper en conjecturant que les libristes, ou plus globalement les gens qui aiment la liberté, constituent une proportion significative de ton lectorat.

            L’argument qui consiste à dire « je publie ce que 99% des gens veulent voir, les autres tant pis pour vous », qui me semble déjà très bancal dans le cas des sites plus généralistes, ne tient plus la route à mon avis dans le cas de ton blog.

            Ceci dit c’est une conjecture, je n’ai pas les statistiques (la prochaine fois je poste mon lien mirorii le plus tôt possible et je regarde le nombre de téléchargements 😛 ).

            « webm n’avancera qu’au rythme de la tortue rhumatisante amputée d’une patte »

            On pourrait dire la même chose des parts de marché de GNU/Linux. L’essentiel n’est pas que les formats ouverts conquièrent le cyberespace, l’essentiel est que soient libres ceux qui le désirent. Si Madame Michu et ses amis veulent s’envoyer du swf, du docx, du pptx, du mp3, du h264, du Skype et du MSN tout partout, ben…qu’ils le fassent. Mais dans le petit cercle des libristes (au moins) les échanges doivent se faire en tenant compte des libertés d’autrui.

            PS: Tu as peut-être déjà reçu la visite d' »idéalistes libristes » : je n’en fais pas partie. En tout cas pas au sens de l’évangéliste voulant imposer des logiciels libres : les gens utilisent les logiciels qu’ils veulent sur leur machine, je m’en fiche.
            En revanche dès qu’on parle de formats ou de protocoles (autrement dit : dès qu’il y a interaction entre pairs, nécessitant l’adoption d’une norme commune), ma position est claire.

          4. Franchement, si tu animais un skyblog, une page facebook, ou le site d’un tabloïd, je serais certainement moins insistant.
            Mais, là, je ne pense pas me tromper en conjecturant que les libristes, ou plus globalement les gens qui aiment la liberté, constituent une proportion significative de ton lectorat.

            Je le pense aussi. Mais je n’ai pas de statistiques précises.

            L’argument qui consiste à dire « je publie ce que 99% des gens veulent voir, les autres tant pis pour vous », qui me semble déjà très bancal dans le cas des sites plus généralistes, ne tient plus la route à mon avis dans le cas de ton blog.

            Où ai-je dit cela ? Simplement, je ne fais que regarder ce qui se passe.

            On pourrait dire la même chose des parts de marché de GNU/Linux. L’essentiel n’est pas que les formats ouverts conquièrent le cyberespace, l’essentiel est que soient libres ceux qui le désirent. Si Madame Michu et ses amis veulent s’envoyer du swf, du docx, du pptx, du mp3, du h264, du Skype et du MSN tout partout, ben…qu’ils le fassent. Mais dans le petit cercle des libristes (au moins) les échanges doivent se faire en tenant compte des libertés d’autrui.

            Si Antistress avait été moins « lourd » et moins répétitif en me parlant de greffon qui ne fonctionne plus (ou ne sont plus à jour), et tant qu’il ne veut pas voir que le webm semble être le cadet des soucis de Youtube, je n’ai pas grand chose à rajouter.

            Je vais rajouter le code, même si celui-ci est un jour abandonné.

            PS: Tu as peut-être déjà reçu la visite d’ »idéalistes libristes » : je n’en fais pas partie. En tout cas pas au sens de l’évangéliste voulant imposer des logiciels libres : les gens utilisent les logiciels qu’ils veulent sur leur machine, je m’en fiche.

            Pour moi, antistress pourrait correspondre à cette description, dans le sens où on veut forcer la main des personnes, en leur faisant une « morale » car il ne sont pas « puristes » jusqu’au bout des touches du clavier.

            En revanche dès qu’on parle de formats ou de protocoles (autrement dit : dès qu’il y a interaction entre pairs, nécessitant l’adoption d’une norme commune), ma position est claire.

            Je ne rajouterais qu’une chose : vive les protocoles et formats ouverts.

          5. Fred, tu as quand même Google qui a racheté on2 pour libérer VP8 et créer WebM.
            Youtube (Google) qui transcode toutes les vidéos uploadées en WebM.
            Youtube qui propose un code iframe pour que les navigateurs supportant la balise video puissent afficher nativement la vidéo.

            Tout ce qu’il reste à faire au blogueur est de copier/coller le code proposé par Youtube, et à l’utilisateur d’activer l’option html5 de Youtube.

            Je ne peux te laisser écrire que « webm semble être le cadet des soucis de Youtube » car les faits contredisent cette assertion.

            Pour le reste je suis bien sur la même ligne que gnuzer : les formats ouverts, c’est l’essentiel, ça permet à chacun d’utiliser le logiciel de son choix (libre ou non) pour les lire. Contrairement aux formats fermés, contrôlés par une compagnie qui peut décider demain de ne plus publier de lecteur pour telle ou telle plateforme, excluant de facto ses utilisateurs.

          6. Fred, tu as quand même Google qui a racheté on2 pour libérer VP8 et créer WebM.
            Youtube (Google) qui transcode toutes les vidéos uploadées en WebM.
            Youtube qui propose un code iframe pour que les navigateurs supportant la balise video puissent afficher nativement la vidéo.

            Pour la énième fois : ce code n’est pas proposé PAR DÉFAUT lorsqu’on veut intégrer une vidéo. Si c’était le cas, je n’aurais rien à rajouter.

            Tout ce qu’il reste à faire au blogueur est de copier/coller le code proposé par Youtube, et à l’utilisateur d’activer l’option html5 de Youtube.

            1. La personne doit savoir ce qu’est l’encodage webm
            2. La personne doit savoir comment l’activer

            Je ne peux te laisser écrire que « webm semble être le cadet des soucis de Youtube » car les faits contredisent cette assertion.

            Tant que le code d’intégration permettant le switch entre la version html5 et flash n’est pas proposé par DÉFAUT, que dire de plus ?

            Pour le reste je suis bien sur la même ligne que gnuzer : les formats ouverts, c’est l’essentiel, ça permet à chacun d’utiliser le logiciel de son choix (libre ou non) pour les lire. Contrairement aux formats fermés, contrôlés par une compagnie qui peut décider demain de ne plus publier de lecteur pour telle ou telle plateforme, excluant de facto ses utilisateurs.

            Je suis d’accord. Mais sur 100 internautes, combien connaissent les bases des formats ouverts et leur importance ? C’est un problème d’éducation et de curiosité à la base.

            Tant que ce problème ne sera pas résolu, le changement sera long. Cela est trop dur à comprendre ?

          7. « Je suis d’accord. Mais sur 100 internautes, combien connaissent les bases des formats ouverts et leur importance ? »

            L’idéal est que le plus grand nombre s’en préoccupe, c’est le meilleur moyen de les défendre, en effet.

            Mais l’objectif pratique des formats ouverts (la non discrimination des lecteurs) est de la responsabilité de ceux qui publient avant tout, c-a-d : toi et moi pour commencer. Et nous ne pouvons pas nous exonérer de notre responsabilité en repassant la patate chaude aux internautes-lecteurs 😉

          8. Le plus grand nombre s’en contrefoutra sans aucune forme de remords. J’en sais quelque chose, j’ai travaillé avec des grands/faux-débutants en informatique.

            Et tant que Youtube – car il est aussi responsable – ne proposera pas par défaut le code d’intégration html5, les choses n’évolueront pas très vite.

            J’ignore combien de personnes utilisent le code qui va bien. Mais je ne suis pas trop optimiste là dessus.

          9. « Tant que ce problème ne sera pas résolu, le changement sera long. Cela est trop dur à comprendre ? »

            C’est dur à comprendre, en tout cas pour moi. Parce que je ne vois pas à quel changement tu fais référence, ni ce qui pourrait être long dans ce qui nous occupe.
            Il n’y a pas de morceaux proprios ou fermés appelant à un « changement » dans le web. Le web est ouvert et l’a toujours été. Flash, ça n’est pas du web.
            Ta vidéo sur Dailymotion, je l’ai téléchargée avec cclive, je l’ai encodée avec ffmpeg+libvpx et je l’ai uploadée avec un navigateur tout ce qu’il y a de plus basique. Puis j’ai posté le lien. Ça m’a pris un peu plus de dix minutes. Et mon PC n’est pas une bête de course et ma connexion n’est pas des plus stables.
            Le tout pour que la vidéo soit lisible par tous, sans discrimination.

            À partir de là je ne vois vraiment pas ce qui bloque. Tu sembles rejeter la responsabilité sur les hébergeurs de vidéos, c’est à mon avis hors de propos. C’est toi qui choisis de montrer des vidéos sur ton blog, pas Youtube ou Dailymotion.
            Publies donc les vidéos dans un format lisible. Si tu ne peux pas rendre les vidéos lisibles, ne les publies pas. Mais ne reste pas sur cette position ambiguë qui consiste à affirmer d’un côté que tu publies de l’information pour tout le monde, sans discriminer personne, et à publier d’un autre côté de l’information qui ne pourra être lue que par 70% de tes lecteurs (au pifomètre).

          10. C’est dur à comprendre, en tout cas pour moi. Parce que je ne vois pas à quel changement tu fais référence, ni ce qui pourrait être long dans ce qui nous occupe.

            Le code fourni pour l’intégration des vidéos youtube.

            Flash est une technologie qui n’existe que grace au web. J’ai décidé de mettre le code qui switche le lecteur utilisé en fonction de l’équipement de l’utilisateur. C’est « transparent » au final.

            Publies donc les vidéos dans un format lisible. Si tu ne peux pas rendre les vidéos lisibles, ne les publies pas. Mais ne reste pas sur cette position ambiguë qui consiste à affirmer d’un côté que tu publies de l’information pour tout le monde, sans discriminer personne, et à publier d’un autre côté de l’information qui ne pourra être lue que par 70% de tes lecteurs (au pifomètre).

            Cf ma réponse plus haut. J’espère arriver à 90% désormais.

          11. « Le code fourni pour l’intégration des vidéos youtube. »

            C’est bien ce que te reprochait antistress en disant « C’est déresponsabilisant comme formule ». Tu rejettes la responsabilité sur les messieurs de Youtube ou de Dailymotion, qui à mon avis se fichent royalement des gens qui viennent sur ton blog.
            Chez les barbus on dit souvent « pas bon service, changer service ».
            Ton objectif : assurer que tes visiteurs puissent lire ce que tu publies.
            Dailymotion répond pas à l’objectif -> tu changes de service.
            Aucun service ne répond à ton objectif -> tu utilises ton propre service.
            Tu peux pas publier toi-même -> tu publies pas.
            C’est valable partout, que ce soit dans un article de blog, dans un commentaire ou dans un avis sur un réseau social.
            Parce que tu ne peux pas attendre que l’un de tes lecteurs ou bien le gros hébergeur décide de se retrousser les manches et de rendre la vidéo lisible pour tous.
            Parce que publier, diffuser, partager, c’est une responsabilité. On ne peut pas dire « Venez voir cette super vidéo que j’ai trouvée sur Wat.tv ! Tu peux pas la voir ? Ah oui, mince, c’est la faute à Wat.tv, y-sont-méchants, y veulent pas utiliser de formats ouverts. » (Note: j’utilise des guillemets, mais c’est fictif.).

            « Flash est une technologie qui n’existe que grace au web. »

            Oui. C’est l’inverse qui eût été alarmant.

            « J’ai décidé de mettre le code qui switche le lecteur utilisé en fonction de l’équipement de l’utilisateur. C’est « transparent » au final. »

            Je ne pinaillais pas trop sur les vidéos Youtube : j’ai des scripts Greasemonkey qui me renvoient sur la page d’origine de la vidéo. M’enfin si tu as répondu aux attentes d’antistress, c’est déjà un bon pas en avant. Reste les vidéos Dailymotion (mets au moins mon lien mirorii sur la page en relation, ça ne demande qu’un copier-coller et ça évitera aux gens de chercher…).

            « J’espère arriver à 90% désormais. »

            Si tu dis ça, c’est que tu n’as pas saisi le problème dans sa totalité. Quand tu proposes ta vidéo en WebM, ça n’est pas 90% des visiteurs qui a potentiellement accès à la vidéo, mais 100%.

          12. C’est bien ce que te reprochait antistress en disant « C’est déresponsabilisant comme formule ». Tu rejettes la responsabilité sur les messieurs de Youtube ou de Dailymotion, qui à mon avis se fichent royalement des gens qui viennent sur ton blog.

            Comme de 99,9% des blogs qui reprennent leurs vidéos.

            Chez les barbus on dit souvent « pas bon service, changer service ».
            Ton objectif : assurer que tes visiteurs puissent lire ce que tu publies.
            Dailymotion répond pas à l’objectif -> tu changes de service.
            Aucun service ne répond à ton objectif -> tu utilises ton propre service.
            Tu peux pas publier toi-même -> tu publies pas.
            C’est valable partout, que ce soit dans un article de blog, dans un commentaire ou dans un avis sur un réseau social.

            Dailymotion ? Cela fait longtemps que je ne l’utilise plus, mis à part l’histoire du lieu unique de vente. Je vais rajouter le lien mirorii après la fin de la rédaction de ce commentaire.

            Wat ? Ca existe encore ? 😉

            Je ne pinaillais pas trop sur les vidéos Youtube : j’ai des scripts Greasemonkey qui me renvoient sur la page d’origine de la vidéo. M’enfin si tu as répondu aux attentes d’antistress, c’est déjà un bon pas en avant. Reste les vidéos Dailymotion (mets au moins mon lien mirorii sur la page en relation, ça ne demande qu’un copier-coller et ça évitera aux gens de chercher…).

            Youtube est quand même plus respectueux des utilisateurs que Dailymotion dans l’absolu. Et fonctionne largement mieux.

            Si tu dis ça, c’est que tu n’as pas saisi le problème dans sa totalité. Quand tu proposes ta vidéo en WebM, ça n’est pas 90% des visiteurs qui a potentiellement accès à la vidéo, mais 100%.

            Ironie, tu connais ? 🙂

            Enfin, arriver à 100%, ce serait vraiment idyllique.

          13. « Comme de 99,9% des blogs qui reprennent leurs vidéos. »

            Je n’ai jamais dit que le chemin à parcourir n’était pas long…(mais je sais que la voie est libre 😉 ).
            Venir râler sur les sites qui proposent de l’information uniquement en Flash est un travail de titan (et on n’est pas nombreux à le faire). Je commence par les blogs des libristes, parce que ce sont ceux que je visite le plus, et qu’à priori les libristes sont plus réceptifs à mes arguments, connaissant déjà le sujet. (D’ailleurs depuis que j’ai râlé, Korben, qui n’est pas le blogueur le plus libriste que je connaisse, propose des PDF au format PDF, au lieu d’utiliser exclusivement Scribd. À côté de ça, Tristan Nitot, qui clame haut et fort qu’il faut un web ouvert, utilise toujours exclusivement Slideshare.)
            Après, ce sera au tour des sites de journaleux, pour qui l’accessibilité de l’information est une affaire de conscience professionnelle (pourquoi tu rigoles ? 😛 ).

            « Wat ? Ca existe encore ? »

            Si tu savais ce qu’on trouve parfois sur les sites d’info… Dailymotion, Vimeo, Wat.tv, l’INA, M6…tout y passe. Tiens récemment j’ai même vu ça : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/developpement-durable-1/d/en-video-la-premiere-hydrolienne-francaise-mise-a-leau-en-bretagne_33187/ .
            EDF.com : aucun de mes scripts ne fonctionne pour celui-là.
            Bref.

            « Youtube est quand même plus respectueux des utilisateurs que Dailymotion dans l’absolu. Et fonctionne largement mieux. »

            À l’heure actuelle, oui. Google is not evil yet.

          14. Mis à part mes vidéos, j’ai toujours essayé de proposer du libre ou de l’apparenté au libre. Cela, au moins, on ne peut pas me l’enlever.

            Si tu savais ce qu’on trouve parfois sur les sites d’info… Dailymotion, Vimeo, Wat.tv, l’INA, M6…tout y passe. Tiens récemment j’ai même vu ça : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/developpement-durable-1/d/en-video-la-premiere-hydrolienne-francaise-mise-a-leau-en-bretagne_33187/ .
            EDF.com : aucun de mes scripts ne fonctionne pour celui-là.
            Bref.

            Je pensais que Wat était de l’histoire ancienne. Sinon, je vais parfois sur le site de l’INA, quand j’ai besoin de voir une vidéo précise.

            À l’heure actuelle, oui. Google is not evil yet.

            Yet ? 🙂

Les commentaires sont fermés.