Linux Mint Debian Edition 201108 RC : une initiation en douceur aux distributions en rolling release ?

Dans un vieil article, je disais que je pensais que l’avenir des distributions linux était le rolling release. Cette nouvelle pré-version de la Linux Mint Debian Edition confime mon impression.

Après avoir récupéré l’image ISO via le réseau BitTorrent de la version RC Gnome 64 bits de la LMDE, j’ai créé une machine virtuelle et lancé l’installation.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 32G
Formatting 'disk.img', fmt=qed size=34359738368 cluster_size=65536 table_size=0
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom linuxmint-201108-gnome-64bit-rc.iso -boot cd &

Le seul hic, c’est que j’ai du partitionner le disque avant de lancer l’installateur, sinon ce dernier bloquait.

Voici quelques captures d’écran de l’installation, qui est assez nasodigitale. Mais il est vrai que l’installation est un processus inconnu de nombreuses personnes :/

Ensuite, après le premier démarrage, j’ai mis en route les mises à jour, qui se sont faite en deux temps. D’abord, avec une mise à jour de l’outil de recherche de mise à jour, puis les mises à jour à proprement parler.

Une fois tout cela finit, j’ai – encore ?! – fait une vidéo pour montrer la distribution en action. Vous pourrez me voir faire « mumuse » avec quelques outils, corriger un problème connu par rapport à Adobe Flash, ou encore comment installer la traduction de LibreOffice en français.

Pour finir, je conseillerais cette distribution aux personnes voulant s’initier aux distributions rolling releases mais ayant peur de tout casser suite à une manipulation aux conséquences inattendus. L’ensemble est très joli, même si je ne suis pas un super fan du menu de la LMDE.

2 réflexions sur « Linux Mint Debian Edition 201108 RC : une initiation en douceur aux distributions en rolling release ? »

  1. Je l’avais testé il y a quelques temps et j’avais remarqué que les paquets de certains dépôts (optionnels) n’étaient pas signé et ce volontairement.
    Je dois avouer que ça m’avait plutôt perturbé à l’époque. C’est encore le cas actuellement? 

Les commentaires sont fermés.