Mandriva 2011 : Retour aux racines de la distribution ?

Souvenez-vous…

Nous sommes en 1998. La distribution RedHat Linux en version 5.1 propose alors un noyau linux 2.0.34. Cependant, elle a un défaut aux yeux de certains utilisateurs… Ne pas proposer KDE 1.0. il est vrai que KDE 1.0 sort en juillet 1998 et que la RedHat 5.1 est sortie quelque mois plus tôt. Pour éviter d’attendre, des personnes prennent la RedHat et lui rajoute KDE 1.0… Mandrake Linux 5.1 est née !

13 ans sont passés, et après bien des péripéties, voici donc arrivée la version 2011 de la Mandriva. Après avoir récupéré l’image ISO, et pour éviter des problèmes d’affichage avec KDE, j’ai installé le tout dans une machine virtuelle VirtualBox.

Et coté retour aux racines, c’est clair : KDE ou aucun autre environnement. Gnome, Xfce et compagnie sont dépréciés. Autant dire qu’il faut aimer KDE pour utiliser la distribution. Au moins, cela a le mérite d’être clair.

Sur les premières impressions : on sent que pas mal de boulot a été effectué sur la distribution : c’est rapide au démarrage (merci systemd), le nettoyage a été profond et les outils semblent avoir été revu dans un sens d’utilisation simplifié.

Dès l’écran de connexion, on se retrouve en face d’un écran qui fait penser à ce qu’on trouve partout ailleurs : une image de connexion avec une boite de saisie pour le mot de passe. Et un gros morceau a été rajouté, aimablement inspiré par la vue Applications de Gnome 3 ou encore ce qui est disponible dans l’outil de Canonical, Unity. Un panneau d’application un peu fourre tout mais bien pensé, qui remplace le menu « K » qu’on trouve habituellement. Une vidéo sera plus parlante pour montrer un peu la Mandriva 2011 en action.

Pour faire un rapide bilan de la distribution, ce que l’on peut dire…

En positif :

  • Rapide, rapide, ai-je dit rapide ?
  • Les outils sont allégés
  • Le menu « SimpleWelcome » permet de trouver facilement ses petits
  • Les menus systèmes bien rangés.

En négatif :

  • Un seul environnement de bureau
  • Parfois des outils systèmes redondants
  • Arrivée un peu tardive

Maintenant, à vous de tester et de voir si cette distribution vous parle ou pas !

13 réflexions sur « Mandriva 2011 : Retour aux racines de la distribution ? »

  1. Mandrake (ex mandriva) fut ma première distribution ! Un peu dommage que celle-ci soit si peu médiatisée : Peut-être une victime de l’hégémonie Ubuntu, je ne sais pas… Mais c’est presque triste que ce soit devenue une distribution fantôme .

    1. Chaque distribution a eu / a / aura sa période de gloire. Actuellement Ubuntu est au sommet, bien que franchement talonnée par Linux Mint.

      Mandriva, son époque de gloire, c’était quand elle s’appelait encore Mandrake, donc autant dire, il y a pas mal d’années.

  2. J’ai laisser un commentaire tout à l’heure mais visiblement il n’apparait pas…j’ai sûrement loupé un truc 😉
    bon ben je vais en retenter 1 autre 🙂

    Donc je disais grosso modo, merci pour l’info et le test car j’attends cette nouvelle mouture depuis déjà un moment….
    Je passe quotidiennement sur ton blog sans laisser de coms donc j’en profites aujourd’hui pour te féliciter pour la qualité de ton travail. Même si je ne partage pas tous tes points de vues, ils ont le mérite d’être clairs, assumés et argumentés.

    Continues comme ça.

  3. J’ai tenté d’installer Mandriva 2011 que j’attendais avec impatience pour remplacer la version 2010.2.
    Je me suis heurté à de nombreux problèmes, à l’installation et au démarrage. et j’ai été bien déçu par la documentation.
    Je suis étonné qu’on qualifie cette version de finale. Après une période de gloire il me semble que Mandriva entre à nouveau dans une sombre période.
    Finalement, et à contre-coeur, j’ai opté pour Ubuntu, qui m’avait séduit il y a quelques années, et qui me paraît au moins aussi performante encore aujourd’hui. Et j’apprécie sa documentation, très bien ordonnée.
    Manu.

  4. Bonjour

    J’ai commencé à utiliser Linux avec la version 6.0.
    Ensuite j’ai installé toutes les versions jusqu’à la 2010.2.
    Mais lorsqu’il y a eu le fork, alors même que mon abonnement à la PowerPack n’est toujours pas expiré, j’ai utilisé mageia 1 dont je suis particulièrement content.
    Pour moi Mandriva, c’est terminé.

      1. Bonsoir,

        Il faut tout de même reconnaître que la 2011 a mis beaucoup de temps pour sortir. Et sur la 2010.2 plus grand chose était vraiment maintenu à jour.
        Ensuite je suis plutôt « gnomiste ».
        Et la version « communautaire » Gnome de Mandriva ne me dit rien de bon.

Les commentaires sont fermés.