Mon amie, la Frugalware Linux… Elle ressemble à quoi en version 1.5pre1 ?

Comme j’aime bien la Frugalware Linux (qui me le rend parfois de manière plus ou moins gentille), j’ai voulu voir ce que donne sa version 1.5pre1, du moins post-1.5pre1 😉

Le tout avec Gnome 3, qui à cause de l’émulation sera en version « fallback »… Ah, les joies de l’ancienne interface, celle regrettée par les vieux de la vieilles… N’est-ce pas, Cyrille ? 😉

Après avoir récupéré l’installateur réseau de la version 1.4 en 64 bits (oui, je suis un casse-bonbon, je le concède), j’ai lancé l’émulation avec la ligne de commande habituelle.


[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 32G
Formatting 'disk.img', fmt=qed size=34359738368 cluster_size=0 table_size=0
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom frugalware-1.4-x86_64-net.iso -boot cd &

Frugalware 1.5 pre1 - boot :)

N’ayant pas besoin d’utiliser l’installation graphique – désirant faire une installation à l’ancienne donc plus « modulaire », j’ai démarré en utilisant la première option.

Après avoir partitionné le disque en utilisant le schéma comme montré dans la capture d’écran ci-dessous, j’ai installé le strict minimum : le groupe base et le groupe apps. Je sais, apps n’est pas indispensable à cette étape, mais c’est toujours bien d’avoir quelques outils en plus 😉

Frugalware 1.5 pre1 - partitionnement

Frugalware 1.5 : Installation de la base

Une fois la machine redémarrée, j’ai activé le dépôt current. Après avoir mis à jour pacman-g2, j’ai installé systemd, étant donné que la Frugalware Linux l’utilise pour gérer les services au démarrage.

Ce qui donne en ligne de commande :


pacman-g2 -Syy
pacman-g2 -S pacman-g2
pacman-g2 -S systemd

Et enfin, le passage vers current. J’ai ensuite suivi l’excellent wiki « post installation » et j’ai ajouté gnome3.

Une fois la distribution redémarrée, Gnome 3 (et son GDM nous accueille). Le fond d’écran est très beau, très léger. Après avoir corrigé le problème (de qemu ?) qui limite la résolution en 800×600 (cf ce vieux billet, maintes fois cité), j’ai fait une petite vidéo montrant le très rapide démarrage de la Frugalware Linux (bien que ralentie par l’utilisation d’une machine virtuelle et de l’outil de capture vidéo), plus quelques aléas du direct. Je dois dire que la touche de verrouillage du pavé numérique me rend parfois chèvre…

Autant dire que c’est très fluide, que Bouletbil a fait un magnifique travail pour empaqueter Gnome 3.

Que demander de plus ? Peut-être des versions intermédiaires en 64 bits ? 😉

En tout cas, la version 1.5 de la Frugalware Linux – prévue pour le 15 août prochain – sera un grand cru.

2 réflexions sur « Mon amie, la Frugalware Linux… Elle ressemble à quoi en version 1.5pre1 ? »

  1. Merci pour ton billet flatteur de notre Frugalware préférée !
    Ma dernière installation de Frugalware à 2 ans, je n’ai pas eu l’occasion de tester l’installeur depuis. Je me souviens qu’à l’époque il était bien bugué, il y avait régulièrement des soucis pendant et après l’installation, elle était réservée à une poignée d’Élus.
    Sachant que tu attires bien malgré toi les bugs les plus obscurs, si même toi tu as réussi à l’installer et que tu en es content, la 1.5 sera comme tu le dis un grand cru, je n’hésiterai plus à la proposer à mes proches.
    Merci Fred. 🙂

  2. Je tiens à apporter des précisions concernant le billet de Cyrille Borne :

    1. Xfce 4.8 a été annoncé le 16 janvier 2011, alors que GTK3, le 10 février 2011 (d’après le FTP du projet GNOME), donc je vois mal les développeurs, durant toute la phase de développement se focaliser sur une version instable de GTK+. Il faut savoir que la version 4.6.0 est sortie le 27 février 2009 (entre temps des mises à jour mineures apportant des corrections ont été publiées) soit quasiment deux ans de développement (de nombreux composants ont été ré-écrit, notamment Thunar, xfce4-panel, exo, xfconf).

    2. La prochaine version de Xfce continuera à utiliser GTK2, car l’API (de GTK3) ne sera pas encore stabilisée. Vraisemblablement les améliorations les plus flagrantes seront :
    – garcon
    – xfconf et exo
    – Thunar, notamment avec http://git.xfce.org/xfce/thunar-desktop-plugin/

    Donc d’après Cyrille et toi, GTK3 est le « top du top », je vous attends pour aider les développeurs de Xfce à basculer vers la dernière version de GTK+. Remplacer et surtout trouver les fonctions obsolètes (tout en conservant les mêmes fonctionnalités) devrait être un jeu d’enfant pour vous.

    Mais sinon, ton billet est intéressant, l’idée de mettre une vidéo apporte un plus pour ceux (ou celles) souhaitant découvrir cette distribution.

Les commentaires sont fermés.