Installer une imprimante / scanner Epson SX218 sur Archlinux : mode d’emploi.

Suite au décès de ma vaillante imprimante HP qui m’a rendu service durant 4 ans, j’ai acheté cette imprimante à cartouches couleurs séparées. Et j’ai passé ce matin plus d’une heure pour m’installer l’imprimante en question. Il faut dire que sans le wiki d’archlinux, je serais encore en train de m’arracher les cheveux.

Il faut commencer par installer cups, foomatic (et ses dépendances), gutenprint. En clair, en ligne de commande en tant que root :


pacman -S cups gutenprint foomatic-db foomatic-db-engine foomatic-db-nonfree foomatic-filters

Ensuite, il faut installer le paquet epson-inkjet-printer-workforce-320-sx218. En effet, même si l’imprimante est compatible, elle n’a pas de pilote libre préintégré dans cups 🙁

Cependant, l’assistant d’installation d’imprimante ne découvre rien. Il faut dire qu’il reste une dernière étape, celle qui a aidé à un début de calvatie précoce, suite aux poignées de cheveux que je me suis arrachés.

Il suffit de lire ce paragraphe du wiki concernant cups.

Il faut commencer par désactiver le module usblp (en ajoutant !usblp dans la ligne MODULES du fichier /etc/rc.conf)

Après, il faut vérifier que le scanner n’a pas pris le dessus sur la fonction imprimante.

Il faut commencer par lister l’imprimante pour connaitre ses identifiants, en utilisant lsusb.


[fred@fredo-arch ~]$ lsusb
Bus 001 Device 001: ID 1d6b:0002 Linux Foundation 2.0 root hub
Bus 001 Device 004: ID 058f:6366 Alcor Micro Corp. Multi Flash Reader
Bus 002 Device 001: ID 1d6b:0001 Linux Foundation 1.1 root hub
Bus 002 Device 002: ID 062a:0201 Creative Labs Defender Office Keyboard (K7310) S Zodiak KM-9010
Bus 002 Device 003: ID 045e:00cb Microsoft Corp. Basic Optical Mouse v2.0
Bus 001 Device 005: ID 04b8:0865 Seiko Epson Corp.

Et il faut rajouter le fichier de règles suivantes pour udev.


[fred@fredo-arch ~]$ cat /etc/udev/rules.d/10-usbprinter.rules
ATTR{idVendor}=="04b8", ATTR{idProduct}=="0865", MODE:="0660", GROUP:="lp"

Les valeurs idVendor et idProduct devant être ceux donné par la liste dans lsusb.

Après un redémarrage, on peut enfin rajouter l’imprimante. Ne manque plus que la fonction scanner. Il suffit d’installer les paquet iscan-data et iscan pour avoir le scanner fonctionnel.

Bon, il est vrai que c’est moins simple qu’une imprimante HP qui propose un outil dédié pour l’ensemble. Ou encore des logiciels pour MS Windows ou MacOS-X… Mais une imprimante / scanner à 49 € qui propose des cartouches couleurs séparées, c’est pas à négliger.

4 réflexions sur « Installer une imprimante / scanner Epson SX218 sur Archlinux : mode d’emploi. »

  1. Cartouches séparées ou pas, les imprimantes à jet d’encre c’est de l’arnaque, ça revient moins chere d’acheter une nouvelle imprimante que de racheter toutes les cartouches.

Les commentaires sont fermés.