Vers une unification des interfaces des navigateurs internet ?

Avec la sortie de Mozilla Firefox 4 (14 mois après Mozilla Firefox 3.6), une tendance lourde des navigateurs sur leur présentation semble être en train de s’imposer. Un allègement maximal de l’interface.

Cette tendance a été lancée par Google et son navigateur maison basé sur Webkit et le projet Chromium.

J’ai décidé de faire des captures d’écran de l’interface de Mozilla Firefox 4.0, Chromium 10, Midori (le navigateur par défaut de Xfce) et d’Opera 11, car je prends uniquement en compte les navigateurs existant sur les unix libres et non libres – dont MacOS-X est un représentant – et MS Windows. Ok, Midori n’existe pas pour MS Windows 😀

Pour des raisons pratiques, j’ai utilisé un environnement virtuel, pour installer une ArchLinux 64 bitsXfce 4.8.1, avec Mozilla Firefox 4.0, Midori 0.3.3, Chromium 10 et Opera (ou presque pour ce dernier).

Voici donc les captures d’écran de Mozilla Firefox 4.0 (avec le bouton activé, même s’il ne l’est pas par défaut pour les versions autre que Windows Vista/7), de Chromium 10, et de Midori« >Midori.

Mozilla Firefox 4.0 sous xfce 4.8.1

Chromium 10 sous xfce 4.8.1

Midori 0.3.3 sous xfce 4.8.1

Opera ? Bien qu’ayant installé le paquet 64 bits officiellement disponible pour archlinux, ou une version récupérée sur le site officiel d’Opera, le résultat est malheureusement le même : un logiciel qui se vautre au démarrage 🙁

Crash au lancement d'Opera 11.01 sous xfce 4.8.1

On peut remarquer que les grandes idées de présentations sont les mêmes :

  • Onglets en haut.
  • Un bouton qui permet de dérouler les options
  • La suppression d’un maximum de barres d’outils

Ce qui n’est pas un mal finalement, car cela replace le navigateur dans son rôle : afficher les pages internet que les internautes visitent, ce qui est déjà important.

12 réflexions sur « Vers une unification des interfaces des navigateurs internet ? »

  1. Salut,
    Tiens, tu t’interesses toujours à Opera ?
    C’est ballot cet Opera qui plante, ça fait pas une copie d’écran très « parlante ». Tu n’as pas essayé une autre version (un pôv’ tgz du FTP à défaut de compiler le source) ou de trouver une copie d’écran sur le Web ?
    Tiens en v’la une http://files.getwebb.org/view-cre65um5.html sous Fedora 13 je-sais-pas-trop-combien-de-bits émulé VirtualBox
    On voit bien en effet que l’idée de mettre les onglets au dessus de la barre d’adresse a fini par plaire à Google et Mozilla. Opera faisant ça depuis toujours ou presque http://files.getwebb.org/view-cre65vho.html
    Le bouton est pas non plus un scoop puisqu’on pouvait faire ça simplement avec Opera sans extension depuis au moins 6 ans http://www.opera-fr.com/forum/viewtopic.php?id=69 😀
    La suppression des barre d’outils était possible aussi sur quasiment tous les navigateur mais Opera depuis sa v7 permettait, outre le masquage de la barre de menu (ALT-F11 sous Linux par défaut) aussi de supprimer la barre d’onglets, chose toujours pas fastoche avec les Mozilla/Chrome.
    Après, pour donner un maximum de place à la page web, le plus simple est le mode plein écran et, à ce petit jeu, j’en connais pas beaucoup qui accordent 100% des pixels de l’écran à ton blog par exemple 😀

    PS : Midori existe bien pour MS Windows et son look me rappelle aussi quelqu’un avec son Speed Dial et sa poubelle à onglets… heureusement, il ne place pas, lui, ses onglets au dessus de la barre d’adresses !
    http://files.getwebb.org/view-cre65um4.html

    @+

    Pierre

    1. Tiens, tu t’interesses toujours à Opera ?

      Par exhaustivité uniquement.

      C’est ballot cet Opera qui plante, ça fait pas une copie d’écran très « parlante ». Tu n’as pas essayé une autre version (un pôv’ tgz du FTP à défaut de compiler le source) ou de trouver une copie d’écran sur le Web ?

      Les deux versions plantent au même endroit. Sans code source avec lesquels activés les codes de débogage…

      Tiens en v’la une http://files.getwebb.org/view-cre65um5.html sous Fedora 13 je-sais-pas-trop-combien-de-bits émulé VirtualBox
      On voit bien en effet que l’idée de mettre les onglets au dessus de la barre d’adresse a fini par plaire à Google et Mozilla. Opera faisant ça depuis toujours ou presque http://files.getwebb.org/view-cre65vho.html

      Tu n’as pas plus ancien qu’une Fedora 13 à proposer ?

      Je passe sur le « opera le faisait déjà avant » car il N’A JAMAIS SU VENDRE son produit.

      PS : Midori existe bien pour MS Windows et son look me rappelle aussi quelqu’un avec son Speed Dial et sa poubelle à onglets… heureusement, il ne place pas, lui, ses onglets au dessus de la barre d’adresses !
      http://files.getwebb.org/view-cre65um4.html

      Tu voudras bien me dire où trouver cette rareté qui je suppose doit un peu dater, car j’ai la flemme de chercher ce soir.

      Merci.

  2. > »Sans code source avec lesquels activés les codes de débogage… »
    Tu vas me faire croire que tu aurais davantage investigué le plantage d’Opera ou rapporté le bug si tu avais pu accéder à son code source ? Juste pour une copie d’écran de l’interface de base ? C’est grandiose, tu peux postuler sur http://www.opera.com/company/jobs/ pour tenter d’accéder au code source (et dans ce cas tu pourras même être payé pour ça) 😀

    > »Tu n’as pas plus ancien qu’une Fedora 13 à proposer ? »
    Si : Je dois avoir un Microsoft Windows 98 et un Apple MacOS 10.3 la dessus.

    > »Je passe sur le « opera le faisait déjà avant » car il N’A JAMAIS SU VENDRE son produit. »
    C’est d’autant plus bizarre de tellement s’inspirer d’un truc qui se vend pas 😉
    Tu crois qu’un jour Mozilla ou Google s’inspireront de Midori, qui se vend pas énormément non plus ?

    > »Tu voudras bien me dire où trouver cette rareté »
    Je sais pas si c’est rare, mais c’est pas la première fois que je l’installe sous Windows… Et sans passer par un dépot Microsoft… Juste en allant là où il est fabriqué : sur le site allemand des « deux tartines » http://www.twotoasts.de/
    Mais c’est surement une hérésie has-been pour un linuxien qui dépôte !

    @+

    Pierre

    1. Tu vas me faire croire que tu aurais davantage investigué le plantage d’Opera ou rapporté le bug si tu avais pu accéder à son code source ? Juste pour une copie d’écran de l’interface de base ? C’est grandiose, tu peux postuler sur http://www.opera.com/company/jobs/ pour tenter d’accéder au code source (et dans ce cas tu pourras même être payé pour ça) 😀

      Comme d’habitude, tu manipules mes propos. J’ai dit que l’on aurait pu accéder aux codes de débogages, et donc lancer gdb sur le plantage et envoyer un message d’erreur moins abscon que ce qui est apparu.

      Déformateur de propos, comme d’habitude.

      Si : Je dois avoir un Microsoft Windows 98 et un Apple MacOS 10.3 la dessus.

      La Fedora 14 est sortie il y a plusieurs mois, et la 15 est prévue pour mai prochain. Et comme une Fedora est abandonnée à la sortie de la version+2, sauf erreur de ma part…

      C’est d’autant plus bizarre de tellement s’inspirer d’un truc qui se vend pas 😉
      Tu crois qu’un jour Mozilla ou Google s’inspireront de Midori, qui se vend pas énormément non plus ?

      Vas-y, continue à jouer sur les mots, c’est tout ce que tu sais faire.

      Vendre, au sens monétaire, ce n’est pas le but ultime dans la vie, sauf si tu considères que tout est marchandise qu’on peut monnayer.

      Je sais pas si c’est rare, mais c’est pas la première fois que je l’installe sous Windows… Et sans passer par un dépot Microsoft… Juste en allant là où il est fabriqué : sur le site allemand des « deux tartines » http://www.twotoasts.de/
      Mais c’est surement une hérésie has-been pour un linuxien qui dépôte !

      Ne tombes pas autant dans le vocabulaire religieux, ce qui est une bétise sans nom. J’avoue que j’ignorais l’existence de sa version pour win32. Maintenant, je le saurais.

      Maintenant, balances autant de commentaires que tu voudras, je les publierais sans aucune retouche ni aucune réponse. Tu aimes tant soliloquer…

  3. Comme d’habitude Fred tu fais ton gros Troll velu, c’est sûr que Fedora13 est un OS ultra ancien qui tournait même sur Atari…
    Voici une capture d’Opera (version nightly, mais similaire graphiquement à la stable) sur Fedora 14: http://pix.toile-libre.org/?img=1301219106.jpg

    Opera est un super navigateur mais qui a le défaut de proposer peut-être trop de fonctionalités dont on a pas forcément besoin. Si il était libre il séduirait peut-être beaucoup plus d’utilisateurs dans le monde GNU.

    1. La fedora 13 sera bientôt abandonnée, non, étant donné que la 15 sort en mai.

      Gros troll velu ? Car j’ai des ennuis pour lancer un navigateur sur un environnement de bureau ?

      Donc, je note que critiquer et pointer un problème au démarrage => faire un gros troll velu.

      Opera est un super navigateur mais qui a le défaut de proposer peut-être trop de fonctionalités dont on a pas forcément besoin. Si il était libre il séduirait peut-être beaucoup plus d’utilisateurs dans le monde GNU.

      Tout à fait d’accord.

  4. > »une Fedora est abandonnée à la sortie de la version+2″
    Abandonnée par qui ? C’est parce qu’un éditeur abandonne une version de logiciel qu’il faut systématiquement cesser de l’utiliser 😉

    > »Vendre, au sens monétaire »
    Non, ce n’était pas DU TOUT le sens que je donnais à ce verbe.

    > »Tu aimes tant soliloquer… »
    Je n’ai fait que te répondre, si tu relis bien.

    > »Opera est un super navigateur mais qui a le défaut de proposer peut-être trop de fonctionalités dont on a pas forcément besoin. »
    Pourquoi alors Mozilla, Midori et Google intègrent, petit à petit, toutes ces fonctionnalités dont Opera dispose nativement depuis tant d’années ? Et singent son interface que tout le monde trouvait si… déroutante ? Pourquoi intégrer un Paste&Go ou un Panorama ou un bouton-menu si des extensions pouvaient apporter la même fonctionnalité ? Et pourquoi ne toujours pas intégrer des AdBlock / NoScript / FlashBlocker encore plus prisées ?

    > »Si il était libre il séduirait peut-être beaucoup plus d’utilisateurs dans le monde GNU. »
    Ce qui représente finalement très peu de monde… peut-être même moins que le nombre actuel d’utilisateurs d’Opera 😉

    @+

    Pierre

    1. Dernière réponse de ma part sur ce fil.

      Abandonnée par qui ? C’est parce qu’un éditeur abandonne une version de logiciel qu’il faut systématiquement cesser de l’utiliser 😉

      http://fedoraproject.org/wiki/Releases/Schedule

      => « End of Life One month after GA of current release + 2 releases  »

      Donc, la Fedora 13 verra son support abandonnée un mois après la sortie de la Fedora 15.

      Non, ce n’était pas DU TOUT le sens que je donnais à ce verbe.

      J’ai un doute…

      Ce qui représente finalement très peu de monde… peut-être même moins que le nombre actuel d’utilisateurs d’Opera 😉

      Nombre d’internautes estimés : 2 milliards.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Internaute#Nombre_et_localisation_des_internautes

      Nombre d’utilisateurs de linux : en gros 1%

      http://marketshare.hitslink.com/report.aspx?qprid=11&qpcustom=Linux

      Donc, 20 millions de personnes. Et pour NetApplications, Opera (version ordinateur), c’est 2,15%… Donc en gros 40 millions de personnes ?

      Ce qui veut dire que Chrome avec ses 11% représente 220 millions d’utilisateurs ? Wow !

  5. @Obidoub:
    > »je pensais surtout au client bittorrent, le client mail, les widget… »
    Celui qui voit en Opera autre chose qu’un YAIEK (Yet Another IE Killer) comme par exemple une suite logicielle (style SeaMonkey) pour utiliser l’Internet (et pas uniquement du Web) ne trouvera pas saugrenue l’intégration de toutes ces clients additionnels. Qui ne gènent en rien, jusqu’à preuve du contraire, l’utilisation de la seule fonctionnalité « navigateur ».
    L’uniformité d’apparence que Fred semble agréer ne doit pas conduire à une uniformité fonctionnelle de tous ces produits !

    @Fred:
    > »la Fedora 13 verra son support abandonnée un mois après la sortie de la Fedora 15. »
    Tu piges pas. Je me fous un peu de ce que décident Microsoft, Apple ou l’éditeur de Fedora. J’abandonnerai l’utilisation de Fedora 13 lorsque j’installerai une nouvelle version ou supprimerait cette MV. Il me semble que la version ou le nombre de bits de l’OS importent pas tellement sur le look des navigateurs, qui est, si ma mémoire est bonne, le sujet de ton article.

    > »Donc, 20 millions de personnes. »
    Combien, parmi ceux là, sont obsédés par le coté Libre, ou plus prosaïquement Open-Source de la Force au point de commencer à s’intéresser/installer/utiliser/compiler/forker de l’Opera, s’ils disposaient du code source ?
    Parmi les dizaines de millions d’utilisateurs d’Opera, il y en a surement _déjà_ quelques uns sous Linux (j’en connais!) qui ne s’arrêtent pas à une histoire d’étiquette sur le produit 😉

    > »Wow ! »
    Tu es bien impressionnable, dis donc <:o)

    @+

    Pierre

Les commentaires sont fermés.