Trisquel GNU/Linux 4.5 : le retour d’une ubuntu libérée :D

Trisquel GNU/Linux, c’est Ubuntu sans les quelques logiciels propriétaires (spécialement les blobs) ou une interface faîte maison. Bref, de quoi avoir Ubuntu« >Ubuntu avec les avantages sans les inconvénients. J’avais parlé – et franchement apprécié – la version 4.0 il y a quelques mois.

L’annonce de la version Release Candidate de la version 4.5 est l’occasion de jauger les progrès effectués. Comme sa base, la Ubuntu 10.10, cette version ne sera supportée que durant 18 mois, au lieu des 3 ans de la version 4.0 de la Trisquel.

J’ai donc appellé mon ami wget :

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://cdimage.trisquel.info/trisquel-images/trisquel_4.5_amd64.iso
–2011-03-19 12:21:13– http://cdimage.trisquel.info/trisquel-images/trisquel_4.5_amd64.iso
Résolution de cdimage.trisquel.info… 94.23.219.28
Connexion vers cdimage.trisquel.info|94.23.219.28|:80…connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse…200 OK
Longueur: 730857472 (697M) [application/x-iso9660-image]
Sauvegarde en : «trisquel_4.5_amd64.iso»

100%[======================================>] 730 857 472 2,11M/s ds 5m 36s

2011-03-19 12:26:49 (2,08 MB/s) – «trisquel_4.5_amd64.iso» sauvegardé [730857472/730857472]

J’ai ensuite utilisé l’environnement de test habituel, 2 GiO de mémoire, 32 GiO de disque, avec qemu-kvm.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 32G
Formatting 'disk.img', fmt=qed size=34359738368 cluster_size=0 table_size=0
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom trisquel_4.5_amd64.iso -boot cd &

J’ai demandé le lancement de l’installation dès le départ. L’installateur en question étant celui de la version 10.10 d’Ubuntu, base de cette version de Trisquel. La première chose qu’on note, c’est un fond d’écran plus pastel, moins agressif à l’oeil.

La distribution est de plus en plus agréable d’emploi. La distribution est en franglais au démarrage ? Il suffit de lancer l’outil de gestion des langues, et tout rentre dans l’ordre en l’espace de quelques minutes et au prix d’un duo déconnexion / reconnexion.

Un outil, du nom de FlashVideoReplacer permet de contourner Adobe Flash de manière élégante, au moins sur des sites de vidéos en ligne comme Youtube. Dailymotion ? Trop fruité à mon goût

L’équipement logiciel est vraiment intéressant, mais sauf sur un point… OpenOffice.org est fourni en lieu et place de LibreOffice. Pas de problème pour remplacer le logiciel. J’ai suivi ce tutoriel, et l’installation s’est faite sans problème.

Pour le reste de l’équipement logiciel, c’est du tout bon : navigateur basé sur Mozilla Firefox 3.6.15, Gnome 2.32, noyau linux libre 2.6.35. Bref, que du beau monde. Pour lire la musique, l’outil exaile répond présent.

Je pensais qu’il était difficile de faire mieux coté distribution 100% libre, mais la Trisquel GNU/Linux 4.5 m’a fait agréablement mentir !

3 réflexions sur « Trisquel GNU/Linux 4.5 : le retour d’une ubuntu libérée :D »

Les commentaires sont fermés.