Démarrer une Archlinux avec Gnome en 12 à 13 secondes… Merci Systemd :)

Il y a 3 semaines, j’avais déjà fait un article sur systemd et frugalware. De Grub2 jusqu’à GDM, l’ensemble prenait environ… 16 secondes. 🙂

J’ai voulu voir les progrès fait par systemd en matière de vélocité. J’ai donc installer cette fois une archlinux avec gnome (cf les deux articles : http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=5476 et http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=5485)

J’ai donc repris un environnement de virtualisation habituel : 64 bits, 2 GiO de mémoire vive, 32 GiO de disque. Pour être plus « bleeding-edge », j’ai activé le dépot [testing] de l’Archlinux installé.

Puis une fois tout bien en placé, j’ai suivi le wiki de mise en place de systemd sous Archlinux :

Ce qui s’est résumé à faire dans une console :


yaourt -S systemd systemd-arch-units initscripts-systemd-git

Pour info, voici la liste des daemons utilisés dans le fichier /etc/rc.conf de la machine virtuelle :


DAEMONS=(syslog-ng !network netfs crond dbus networkmanager alsa cups iptables ntpd gdm)

Le résultat est plutôt plaisant… Pour activer Systemd, il faut rajouter à la ligne linux (pour grub2 comme celui de la vidéo ci-dessous) bin=/init/systemd

Pas mal non, coté gain de temps au démarrage. Maintenant, cela reste encore assez « artisanal » comme gestionnaire de service au démarrage, mais c’est agréable d’avoir un OS chargé rapidement 🙂

Reste maintenant à savoir si ce gestionnaire de services s’imposera ou pas…

5 réflexions sur « Démarrer une Archlinux avec Gnome en 12 à 13 secondes… Merci Systemd :) »

  1. C’est init=/bin/systemd et pas bin=/init/systemd ! je comprenais pas pourquoi ça ne marchais pas 😀 fiou. Merci pour l’article, ça m’a motivé à testé ça.

  2. Hello,

    Tu t’es trompé, pour utiliser systemd il faut ajouter init=/bin/systemd . Dans ta vidéo, tu ne boot pas avec systemd 🙂 c’est encore plus rapide normalement (et il n’y a pas toutes les lignes qui terminent par [DONE]).

    Astuce pour Arch : si tu ne boot pas avec l’interface graphique, fais un
    ln -s /lib/systemd/system/runlevel5.target /etc/systemd/system/default.target
    J’ai aussi dû faire un
    systemctl enable slim.service pour activer mon interface de login et systemctl enable network.service pour le réseau.

    Voilà mon humble vidéo !

    Merci pour l’article qui ma donné la motivation pour expérimenter ce gestionnaire de process !

Les commentaires sont fermés.