Bam Balam, la caverne d’Ali Baba pour fans de musique sur Bordeaux.

Sur les conseils du disquaire Total Heaven (dont j’ai déjà parlé), je suis retourné sur Bordeaux et je suis allé chez Bam Balam…

En me mettant un budget maximal de 40 € (que j’ai réussi à respecter), quelque soit le nombre de vinyles pris. Et je dois dire que c’est une vrai caverne d’Ali Baba. Les disques sont disponibles par dizaines, dans tous les domaines, des années 1950 à nos jours.

La boutique se trouve 29 cours Pasteur à Bordeaux, et est ouverte du mercredi de 15 à 19 h.

On trouve de tout, surtout des groupes assez anciens, comme Rainbow, avec l’excellent « Long Live Rock’n’Roll » (1976), comme les albums des yéyés ou encore des groupes plus « psychédélique ». Difficile de ne pas trouver son bonheur…

Fan des Pink Floyd (et la musiques des années 1970), j’ai vu des albums par paquets. Cependant, j’avais décidé de me concentrer sur Deep Purple et les dérivés… Même si j’ai craqué en voyant le double « Tommy » des Who (1969).

J’ai pu mettre la main sur un exemplaire en très bon état de « Fireball ». J’avais vu un exemplaire de « Burn », mais l’état de la pochette ne m’a pas emballé.

Si je m’étais écouté, j’aurais légèrement augmenté le budget que je comptais mettre. Mais j’ai su garder la tête froide. Et j’en suis assez content, même si un peu de frustation s’est faite sentir ! 😀

Voici donc des clichés du double des Who, de « Fireball » (1971) et de « Long Live Rock’n’Roll » (1976).

Y a pas à dire, les coffrets de vinyle sont plus agréables que les froids boitiers cristaux des CDs… Même si les coffrets digipack pour les CDs ont largement plus de gueule 😉

2 réflexions sur « Bam Balam, la caverne d’Ali Baba pour fans de musique sur Bordeaux. »

  1. Et comment tu fais pour ripper tes vinyle histoire de les « téléverser » sur un smartphone 😀 ?

    Personnellement, dans l’absolu cela me choque d’utiliser un support non copiable.

Les commentaires sont fermés.