Mageia – alpha 1 : le fork de Mandriva en plein réveil !

Tel le docteur Frankenstein branchant l’électricité pour donner vie à sa créature, l’annonce de la sortie de la première alpha du fork communautaire de Mandriva fait plaisir à lire.

Même s’il est précisé en gros, gras et large que c’est une préversion, nullement finie, et d’abord destinée au contributeurs de la communauté Mageia, c’est toujours une occasion pour faire une présentation rapide de la distribution qui a pour ambition de sortir sa première version « finale » en juin 2011.

J’ai donc utilisé mon ami wget pour récupérer l’image ISO de la version 64 Bits. Avec une lenteur qui est digne d’une tortue rhumatisante n’ayant que 3 pattes 🙁

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://ftp.mandrivauser.de/mirrors/Mageia/iso/cauldron/mageia-dvd-1-x86_64.iso
–2011-02-15 09:15:16– http://ftp.mandrivauser.de/mirrors/Mageia/iso/cauldron/mageia-dvd-1-x86_64.iso
Résolution de ftp.mandrivauser.de… 62.141.52.97
Connexion vers ftp.mandrivauser.de|62.141.52.97|:80…connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse…200 OK
Longueur: 2051014656 (1,9G) [application/x-iso9660-image]
Sauvegarde en : «mageia-dvd-1-x86_64.iso»

100%[====================================>] 2 051 014 656 132K/s ds 3h 55m

2011-02-15 13:11:13 (141 KB/s) – «mageia-dvd-1-x86_64.iso» sauvegardé [2051014656/2051014656]

J’ai ensuite récupéré un disque virtuel de 32 Go, et j’ai lancé la commande magique :


[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom mageia-dvd-1-x86_64.iso -boot d &

Manque de chance, l’image se vautre dès le démarrage. Peut-être un bug de kvm-git ?

Je dois donc me reporter sur VirtualBox… Et tout se lance normalement !

Je me retrouve devant l’installateur classique de la Mandriva, et je suis les options par défaut.

Après une copie de fichiers qui dure un petite dizaine de minutes, on passe à la partie rébarbative et indispensable : mot de passe root, nom d’utilisateur et son mot de passe.

Les étapes suivantes sont celles de la Mandriva, donc, à moins d’avoir un service à désactiver ou à rajouter, on peut se contenter de cliquer sur suivant.

Ensuite, au redémarrage, on a droit à un KDE SC 4.6.0, et les outils de Mandriva en cours de « renommage / adaptation ».

Evidemment, ce n’est qu’une version de test destinée aux développeurs de la distribution, mais cela montre que le projet produit quelque chose, même si le temps nécessaire au démarrage a été un peu plus long que prévu 😉

6 réflexions sur « Mageia – alpha 1 : le fork de Mandriva en plein réveil ! »

  1. Salut !
    Un nouveau wordpress blog en construction à ce que je vois 😉
    En tout cas ça fait du bien d’entendre parler de Mageia en français… j’ai l’impression que son héritage mandriva fait qu’elle n’est pas tellement portée dans le coeur des libristes… enfin merci pour eux, leur projet a vraiment besoin de visibilité. Et cette Mageia promet. Chez moi install via live usb (unetbootin) sur du vrai matos : difficile car l’iso n’est prévue que pour être gravée sur un DVD, j’ai du tricher. Ce qui frappe: la rapidité de KDE 4.6. Une flèche, vraiment incroyable. Par contre il manque tellement de paquets que même le réseau ne fonctionne pas dans KDE… dommage.
    En tout cas bravo pour le contenu de ce blog, très interressant. I’ll be back ! 😉
    A+ !

    1. En construction ? Ce blog existe depuis septembre 2005 🙂

      Mandriva et son ancêtre mandrake n’ont jamais été très haut dans le coeur des libristes. Peut-être car à l’origine, ce n’était qu’un fork de la Red Hat 5.1 (oui, je n’ai rien oublié) avec KDE 1.0 greffé dessus.

      1. Oups !
        Désolé vu que tu as laissé l’image header par défaut du thème twentyten de WordPress je pensais que tu venais de migrer vers WordPress. Au temps pour moi ! Sinon il y a du nouveau dans la planète Mageia, ils viennent de lancer leur planet…

        c’est par là

  2. Bravo pour ce billet, vivement la sortie de la RC.

    Je m’abonne à ton blog que je découvre avec beaucoup de plaisir…avec toutes les archives qu’il y a ici, j’ai de quoi m’occuper 🙂

Les commentaires sont fermés.