Debian Squeeze : soyons « sacrilège » et modernisons un petit peu l’équipement logiciel fourni ;)

Comme la Debian Squeeze (alias 6.0) doit sortir d’ici une dizaine de jours, j’ai voulu faire un article inutile – donc indispensable – pour avoir une Debian Squeeze qui ne sente pas trop le bouchonné 😉

Pour me simplifier la tâche, j’ai dès le début, récupéré une image ISO DVD récente. Comme cela, tout a été installé sans coup férir 😉

Pour les détails « crus » concernant l’installation et l’équipement, je vous renvoie à ce billet.

Je passe donc au vif du sujet : nettoyer et – sacrilège ? – moderniser l’équipement logiciel fourni.

Car sur certains plans, c’est un peu nécessaire… Le Gwibber fourni est une antique version 1.2 !!!

Gwibber 1.2.0 et Debian Squeeze

La modernisation consistera en :

  1. Installer Gnu Icecat qui est en version 3.6.13, contrairement au vieux Debian IceWeasel qui est en version 3.5…
  2. Installer LibreOffice 3.3 (choix complètement personnel)
  3. Essayer d’installer une version plus récente de Gwibber

Mais avant toute chose, j’enlève les logiciels en mono dont je n’ai pas l’utilité. Chaque personne voyant midi à sa porte…

Certaines personnes considèrent que mono n’est pas un danger, mais connaissant l’histoire de Microsoft, je préfère m’abstenir d’utiliser des logiciels codés avec du mono. En ligne de commande root :


apt-get remove mono-runtime

La suppression de Tomboy est compensé par l’installation de Gnote.

Pour Gnu Icecat ? J’utilise l’astuce de Debian-fr, sauf que j’utilise le paquet icecat-fr au lieu du paquet xpi 😉

Icecat 3.6.13 et Debian Squeeze

Pour LibreOffice ? Des paquets sont directement disponibles sur le site officiel.

Il m’a suffit de récupérer les archives, de les décompacter et d’installer les logiciels, après avoir effacé OpenOffice.org de la machine.

les archives d'installation de LibreOffice 3.3

Dans chaque sous-répertoire DEBS, en console root :


dpkg -i *.deb

LibreOffice 3.3 et Debian Squeeze

Cependant, le seul point que je n’ai pas réussi à résoudre de manière en utilisant des paquets deb – donc de manière propre et ordonnée, c’est Gwibber. Il y avait bien la possibilité d’utiliser le paquet disponible sur le dépot unstable, mais au moment de la rédaction du billet, c’est une version 2.91.2 🙁

Donc, toute aide est la bienvenue ici sur ce dernier point 😉

17 réflexions sur « Debian Squeeze : soyons « sacrilège » et modernisons un petit peu l’équipement logiciel fourni ;) »

  1. Tu te casses la tête pour rien pour Libre Office. Un simple
    apt-get install libreoffice -t experimental
    t’install le bazar et vire OpenOffice. Tu as même les dépots fr toujours en expérimental.

    Pour Gwibber, c’est à peu près comme tout, faut savoir être patient. J’ai checker sur le site mais i fournisse que pouick pour avoir la version sur Debian. Tente le coup de choper les sources sur Ubuntu et de compiler pour Debian https://launchpad.net/ubuntu/lucid/+source/gwibber

    Maybe que ça marche ? N’ayant pas de compte twitter, je ne suis pas d’une grande aide =)

    Je suis sur Debian depuis très longtemps, j’avoue sans honte que j’apprécie énormément sa sécurité et son côté nimportenawak avec des paquets en grosses quantités !

    Et pis aptitude est vraiment un sublime outil qui manque chez les autres [/troll]

    1. P.S. : J’viens de faire le test et Gwibber 2.30 d’ubuntu marche impec sous Debian une fois que tu install tout ceci :

      * cdbs (>= 0.4.49)
      * debhelper (>= 6)
      * python-all
      * python-central (>= 0.5.6)
      * python-distutils-extra

      A lancer en ligne de commande mais y’a on peut le mettre ailleurs bien entendu ! 😉

      1. Entre deux boulots monstre, je décompresse ici et me pose des questions. Est ce que tu prends le temps de mater correctement les paquet proposé par Debian ou tu veux absolument faire du troll ? 😀

        Parce qu’iceweasel existe en version 3.6 dans les dépots expérimental. Un simple apt-get install iceweasel -t experimental et te voilà avec la nouvelle version. Et faut pas croire que parce qu’il est en expérimental qu’il plante tout le temps. Je l’ai depuis un long moment et j’ai encore rien trouvé d’anormal. Mes extensions marchent impec !

        Et histoire de pas être un pollueur, je te file une astuce pour virer un paquet proprement (ça consiste à virer le paquet et les résidus qui vont avec)

        sudo apt-get –purge remove `apt-cache search monpaquet | awk ‘{print $1}’`

        Voilà voilà, j’arrête de faire mon chieur et je retourne à mon taff ! 😀

        1. Je ne cherche nullement à troller. J’utilise juste les dépots en fonction de leur « origine » et de leur stabilité, au sens « debianesque » du terme.

          « Parce qu’iceweasel existe en version 3.6 dans les dépots expérimental.

          Je préfère rester autant un minimum avec les dépots stable et ou testing. Dommage que les codeurs aient décidé de ne pas déplacer le paquet iceweasel 3.6 vers Testing.

          Quant à la ligne de commande, j’avoue que cela fait longtemps que je n’ai plus utilisé apt-get, d’où mon ignorance.

          Encore merci pour l’information.

    2. Tu te casses la tête pour rien pour Libre Office. Un simple
      apt-get install libreoffice -t experimental
      t’install le bazar et vire OpenOffice. Tu as même les dépots fr toujours en expérimental.

      Comme je t’ai dis plus haut, j’ai horreur de mélanger les dépots. Et je préfère les logiciels peu ou pas rustinés à des versions « revampés » par des codeurs, aussi compétents puisse-t-il être.

      Pour Gwibber, c’est à peu près comme tout, faut savoir être patient. J’ai checker sur le site mais i fournisse que pouick pour avoir la version sur Debian. Tente le coup de choper les sources sur Ubuntu et de compiler pour Debian https://launchpad.net/ubuntu/lucid/+source/gwibber

      Surtout que cela fait facilement 3 ou 4 mois que Gwibber 2.32.x.x est disponible. Si ce n’est plus 😉

      Je suis sur Debian depuis très longtemps, j’avoue sans honte que j’apprécie énormément sa sécurité et son côté nimportenawak avec des paquets en grosses quantités !

      J’apprécie Debian, mais leur coté paranoïaque conduit à des mélanges explosifs : grub2 (encore assez jeune) avec des logiciels comme Gwibber 1.2 (2009), etc…

      Quant à ta dernière remarque, je dirais que tous les gestionnaires de paquets ont des forces et des faiblesses.

  2. « Même si le contrat social de Debian a été poussé jusqu’au bout en proposant un noyau libre, il est utile de pouvoir utiliser des technologies non libre, ne serait-ce que le mp3… Car les baladeurs portatifs qui lisent le ogg ou le flac sont souvent du haut de gamme, il faut savoir parfois transiger et chouchouter son compte en banque 🙂 »

    Tu aurais pu le dire autrement : « Je mange des pâtes parce que le ciel est bleu. » Ç’aurait été tout aussi pertinent.

    Depuis quand les codecs mp3 sont-ils intégrés au noyau ?

  3. « J’ai voulu éviter ce mélange de genre. »

    Et récupérer des paquets exogènes à la distribution, ce n’est pas un mélange de genres, non ?

    Curieuse que cette approche qui n’utilise pas les dépôts Debian dans sa diversité pour dire mieux encore que les paquets sont moisis.

    Tiens… ça me rappelle quelqu’un ça… un certain Cyrille Borne qui criait à qui mieux mieux que les paquets étaient obsolètes sous Debian sans jamais avoir utilisé le moins paquet hors sa version stable.

    Autrement dit, encore un billet trollesque de science certaine et avérée.

    1. Et récupérer des paquets exogènes à la distribution, ce n’est pas un mélange de genres, non ?

      s/exogènes/proposés par les développeurs sans retouche des intégrateurs d’une distribution 😀

      Autrement dit, encore un billet trollesque de science certaine et avérée.

      Désolé de ne pas avoir suivi une filière scientifique quand j’étais au lycée.

  4. Le plus gros problème avec Debian, c’est que le dépôt expérimental veut tout dire et rien dire à la fois. Pour Iceweasel, Gwibber et tant d’autres joyeusetés, i foutent dans expérimental le temps de voir s’il y a des bugs à corriger et de le proposer en testing et ensuite en stable. Mais comme i sont parano, ben faut se faire à l’idée que même si le paquet à déjà 6 mois devant lui ou bien plus, il le foutront quand même dans expérimental.

    J’ai un nombre incroyable de trucs qui viennent d’expérimental (audacious, iceweasel, amarok, gimp, inskape, etc.) ou compilé parce que débian n’a pas les dernières versions (comme ufraw ou un nautilus un peu particulier, etc.) sans avoir le moindre souci de plantage.

    L’idée de Debian est de te remettre en main un produit stable. Donc ouais, forcément les paquets dateront mais tu peux être sur d’un truc, c’est quand ils te disent que c’est stable ça l’est ! Cette paranoïa est payante. Debian est un OS qui est approuvé par beaucoup, c’est pas comme un de ces fork ! 😀

    D’ailleurs, synaptic est le plus gros défaut de Debian. La ligne de commande est meilleurs pour ne pas avoir de souci. Même si ces derniers temps, i ont intégré une logithèque à la sauce de son fork mais c’est toujours aussi moche. Aptitude est vraiment meilleur pour installer des paquets sans avoir de surprises ou de plantages.

    De plus si tu configures correctement ton apt.pref, ton apt.conf tu peux éviter d’avoir de sacrée soucis. Il n’existe pas de base ses fichiers, cependant, tu peux les créer et donner une ligne de directive qui permet d’éviter à ce que ton système parte à la dérive. Debian c’est ça aussi, un OS qui est personnalisable dans le plus petit de ses retranchement !

    C’est pas une Arch ou tu dois être constamment les mains dans le cambouis, il est tout de même recommander d’utiliser le terminal pour offrir le meilleur de Debian. C’est un très bon ami à moi qui me la proposer car je ne supporter plus le côté gadget de Fedora.

    Bref, je peux en parler durant de longues lignes mais je trouve que malgré quelques défauts mineur, c’est un chouette OS !

    1. Experimental, un dépot « fourre-tout », donc ?

      Je t’avoue que rien que le nom me fait un peu peur 🙂

      L’idée de Debian est de te remettre en main un produit stable. Donc ouais, forcément les paquets dateront mais tu peux être sur d’un truc, c’est quand ils te disent que c’est stable ça l’est ! Cette paranoïa est payante. Debian est un OS qui est approuvé par beaucoup, c’est pas comme un de ces fork ! 😀

      Comme quoi, Andy Grove a raison 🙂

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Andrew_Grove

      Pour la ligne de commande, tu prèches un convaincu.

      C’est pas une Arch ou tu dois être constamment les mains dans le cambouis, il est tout de même recommander d’utiliser le terminal pour offrir le meilleur de Debian. C’est un très bon ami à moi qui me la proposer car je ne supporter plus le côté gadget de Fedora.

      Pas constamment. L’histoire de grub2, c’est le genre de trucs qui arrivent une fois par trimestre et encore…

      Fedora ? La « testing » de RHEL ? 😉

      Pour la conclusion, je suis entièrement d’accord 😉

  5. @k

    Quand on est en stable, il est fortement déconseillé de piocher dans les dépôts des versions supérieures. Il est plutôt recommandé de n’avoir que les entrées pour « stable » dans son sources.list et d’ajouter le « backports » pour avoir certaines applications plus récentes :

    « Installer des paquets provenant de sources d’archives mélangées n’est pas pris en charge par la distribution officielle de Debian sauf pour la prise en charge officielle d’une combinaison particulière d’archives telle que stable avec security updates et volatile updates. »

    ou encore :

    « Seule la version stable pure avec les mises à jour de sécurité présente la meilleure stabilité. Faire tourner une version principalement stable mélangée à quelques paquets venant des versions testing ou unstable est plus risqué que d’utiliser une version unstable pure parce que des versions de bibliothèques peuvent ne pas correspondre, etc. Si vous avez réellement besoin de la dernière version de certains programme sous la version stable, utilisez alors les paquets venant du projet debian-volatile et des services backports.debian.org. Ces services doivent être utilisés avec des précautions supplémentaires. »

    Par ailleurs, la vision de @k du dépôt experimental est tout de même un peu caricaturale.

    1. Sans troller, Iceweasel ça fait un moment qu’elle devrait être en version 3.6. La paranoïa de Debian certes, mais faut pas abuser non plus. C’est quoi le problème ? Que la version 4 de Firefox sorte ? 😀

      Ensuite comme je dis, si tu configures pas un apt.prefs ni un apt.conf, tu te retrouvera forcément avec une Sid ! Je suis en testing depuis un très long moment, j’ai jamais eu le moindre souci. Peut être un coup de bol ? Avoir une version stable sur une Debian, faut vraiment en avoir envie. (Désolé)

      Quand à Grub2, j’vois pas en quoi il dérange. Bon ok, l’équipe fume un peu beaucoup lors de la période de noël en nous filant une maj qui sert à rien (changer l’image de fond sur le thème de la période de noël).

      Le plus gros problème est surtout GDM3 qui est pourri, buggant à tout va et impossible de le virer sans casser le système !

Les commentaires sont fermés.