Xfce 4.8pre3 dans Archlinux : environnement de bureau léger et sympathique !

J’ai toujours eu une certaine attirance pour l’environnement de bureau léger Xfce. J’ai voulu en avoir un aperçu de la version 4.8pre3. La version 4.8 finale est prévue pour le 16 janvier prochain.

J’ai donc installé une machine virtuelle ArchLinux dans une machine virtuelle classique : 32 GiO de disque, 1,5 GiO de mémoire vive.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ dd if=/dev/zero of=disk.img count=32 bs=1G
32+0 enregistrements lus
32+0 enregistrements écrits
34359738368 octets (34 GB) copiés, 521,633 s, 65,9 MB/s
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom archlinux-2010.12-1-archboot.iso -boot cd &

Je me suis basé sur la page du wiki de XFCE version ArchLinux 🙂

J’ai aussi rajouté midori (pour avoir un accès à la toile) et gdm comme chargeur de session.

Pour avoir la version 4.8 pre3 (alias 4.7.6), j’ai activé dans le fichier /etc/pacman.conf les dépots testing et community-testing.

Avec cette version, l’apparence ressemble un tout petit peu à l’agencement de MacOS-X.

Si on clique sur l’icone en forme de loupe dans le panneau du bas, on peut avoir l’accès à la liste des applications disponibles.

La gravure ? XFBurn répond présent ! La gestion des fichiers est assuré par le simple mais puissant Thunar.

Xfce est un environnement qui est agréable à l’emploi, et je pense que si Gnome 3 me déçoit, j’irais voir chez Xfce si l’herbe est plus verte 😉

5 réflexions sur « Xfce 4.8pre3 dans Archlinux : environnement de bureau léger et sympathique ! »

  1. Sur FreeBSD, je fais tourné Xfce 4.8pre3 (pas présent dans les ports), j’ai un thème ( les décorations des bordures) plus foncé que sur tes captures. As-tu modifié / changé le thème par défaut ?

    1. @antistress, « l’apparence » de Xfce à très peu évolué, au dépard deux barres de menu (comme sur les captures), puis c’est passé à une seule barre (version 4.6.x) et avec la version 4.8 on peut choisir une ou deux barre de menus, lors de la première session.

      Ici, on parle d’un gestionnaire de bureaux (donc indépendant d’un système d’exploitation), pas d’une distribution qui se cherche une apparence.

Les commentaires sont fermés.