Un aperçu de la distribution GNU / linux OpenSuSE 11.4 M4 – 64 bits.

La sortie récente de la OpenSuSE 11.4 Milestone 4 m’a donné envie d’y faire un tour, histoire de voir la distribution en action.

Après avoir récupéré l’image iso, j’ai lancé la machine virtuelle habituelle : disque virtuel de 32 GiO, 1,5 GiO de mémoire vive.


[fred@fredo-arch download]$ qemu-img create -f raw disk.img 32G
Formatting 'disk.img', fmt=raw size=34359738368
[fred@fredo-arch download]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom openSUSE-GNOME-LiveCD-Build0908-x86_64.iso -boot cd &

Pour mémoire, kvm64 est un raccourci pour :


qemu-system-x86_64 -enable-kvm -localtime -soundhw all -k fr -m 1500 -net user -net nic,model=rtl8139

J’ai choisi l’option « installation », histoire d’être tranquille. Pour la dite installation, j’ai tout laisser par défaut. Je ne voulais pas me prendre la tête 😉

Le démarrage est très rapide. Nous sommes accueillis par un installateur en franglais. J’ai du cependant modifier l’heure à la main, le serveur ntp étant injoignable 🙁

Après que le disque ait été auto-partitionné et le compte utilisateur créé, on passe à l’installation proprement dite, qui est assez longue, la copie de l’image root prenant 10 minutes dans mon environnement de test 🙁

Le premier démarrage se fait à grande vitesse, ainsi que la fin de l’installation. Seul hic, l’interface est en anglais… Et aussi limité en 800×600.

Le deuxième point se règle en quelques secondes. Il suffit de modifier le fichier /etc/X11/xorg.conf.d/50-monitor.conf. Il suffit de décommenter les lignes HorizSync et VertRefresh.

J’en ai ensuite profité pour installer avec zypper update les mises à jour de logiciels.

Enfin, désirant l’interface en français, je suis passé par Yast… Et une surprise de taille m’attendait… Près de 500 Mo de logiciels complémentaires à installer…

Après l’installation des logiciels (dont banshee, f-spot, java, tomboy, gnome-do, les traductions en français de logiciels, voire des compléments à la version installée de LibreOffice), j’ai clos la session, et l’écran de connexion en français m’accueille.

En voulant installer Flash, la distribution me propose la version 32 bits… Quid de Flash Player Square qui existe en 64 bits ?

Gnash s’installe, mais oublie le greffon gstreamer-ffmpeg pour les vidéos sur youtube

Donc, c’est au final un bilan mitigé… La OpenSuSE 11.4 se présente bien, mais elle a trop tendance à promouvoir Mono (normal pour une distribution dirigée par Novell, qui soutient Mono), mais qui semble ne pas vraiment soutenir le libre dans sa totalité, ni la version 64 bits de sa distribution en ne proposant pas une version de flash 64 bits en natif, ni l’implémentation libre dans sa totalité.

Cependant, le nombre de paquets pré-installés en 32 bits semble avoir franchement diminué.

A suivre, cependant !

2 réflexions sur « Un aperçu de la distribution GNU / linux OpenSuSE 11.4 M4 – 64 bits. »

Les commentaires sont fermés.