NetBSD 5.1… Ca donne quoi ? :)

J’avoue que je n’ai jamais testé NetBSD (du moins, réussi à installer cette version libre de BSD).

J’ai donc profité de la présence de la version 5.1 pour l’installer, avec comme environnement de bureau xfce. J’ai donc récupérer l’image iso pour AMD64 (une partie la longue liste des plateformes supportées… )


[fred@fredo-arch download]$ wget -c http://ftp.fr.netbsd.org/pub/NetBSD/NetBSD-5.1/iso/amd64cd-5.1.iso
--2010-11-26 17:02:10-- http://ftp.fr.netbsd.org/pub/NetBSD/NetBSD-5.1/iso/amd64cd-5.1.iso
Résolution de ftp.fr.netbsd.org... 132.227.74.11, 2001:660:3302:282a:204:75ff:fe9f:9e11
Connexion vers ftp.fr.netbsd.org|132.227.74.11|:80...connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse...200 OK
Longueur: 252114944 (240M) [application/octet-stream]
Sauvegarde en : «amd64cd-5.1.iso»

100%[======================================>] 252 114 944 527K/s ds 5m 50s

2010-11-26 17:08:00 (703 KB/s) - «amd64cd-5.1.iso» sauvegardé [252114944/252114944

J’ai ensuite la machine virtuelle habituelle, à savoir : 1,5 GiO de mémoire vive, 32 GiO de disque dur.


[fred@fredo-arch download]$ qemu-img create -f raw disk.img 32G
Formatting 'disk.img', fmt=raw size=34359738368
[fred@fredo-arch download]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom amd64cd-5.1.iso -boot cd &

kvm64 étant un raccourci pour :

qemu-system-x86_64 -enable-kvm -localtime -soundhw all -k fr -m 1500 -net user -net nic,model=rtl8139

Le processus de démarrage bloque au moment de la reconnaissance du matériel audio… Ouille. J’ai donc modifié la ligne de commande en remplaçant « –soundhw all » par « –soundhw sb16 » dans la ligne de commande.

Mais de nouveau, bloqué. Idem avec l’utilisation de « –soundhw es1370 », ou en désactivant le support ACPI / SMP au démarrage. La seule solution ? Utiliser VirtualBox

Donc, après avoir reproduit l’environnement créé dans KVM, je relance l’installation de NetBSD.

Et cette fois, l’installation se lance !!!! Les premières questions permettent de choisir la langue de l’installation – ainsi que le clavier. La partie « ennuyeuse », c’est l’installation. J’ai aussi choisi une installation complète, ce qui permet d’avoir la base avec Xorg installé. Ce qui est déjà pas si mal 😉

Ne connaissant pas outre mesure NetBSD, j’ai suivi le guide d’installation, créant une partition de root de 7500 Mo et une de swap de 2048. Le reste : pour /usr, /var, tmp, et bien entendu /home 🙂

Une fois le formatage et la copie des fichiers finie, on défini le fuseau horaire, ainsi que le shell a utilisé. Bien que ce bon vieux bash ne soit pas disponiblé, je me suis tourné vers csh.

L’installation terminée et une fois NetBSD redémarré, on passe aux choses sérieuses.

J’ai commencé par ajouter un utilisateur normal, histoire de pouvoir lancer par la suite xfce en utilisateur classique avec un petit :


useradd -m -G wheel fred

En rajoutant l’accès au groupe wheel, je pourrais ensuite me connecter temporairement en root depuis mon compte utilisateur classique.

Ensuite, j’ai rajouté un mot de passe avec :


passwd fred

J’ai ensuite modifié le fichier /etc/rc.conf (avec vi, seul éditeur de texte disponible ?) pour définir :

  1. Que je veux utiliser une connexion via dhcp
  2. Que le nom de ma machine est fredo-netbsd51

J’ai fait de même avec /etc/resolv.conf pour définir les DNS à utiliser. J’ai ensuite redémarrer pour avoir accès au réseau.

Ensuite, une fois redémarré, j’ai modifié le fichier .cshrc de root pour pouvoir installé tranquillement les paquets complémentaires. Il suffit de décommenter la dernière ligne, contenant la ligne avec export PKG_PATH.

Après m’être déconnecté et reconnecté, j’ai installé mes premiers outils : zip, unzip et surtout nano 😉

Ensuite, j’ai lancé l’installation de Xfce avec un petit :


pkg_add -v xfce4

J’ai ensuite suivi les recommandations du guide, entant les commandes suivantes en tant que root :

cp /usr/pkg/share/examples/rc.d/famd /etc/rc.d
cp /usr/pkg/share/examples/rc.d/dbus /etc/rc.d
cp /usr/pkg/share/examples/rc.d/hal /etc/rc.d
echo rpcbind=YES >> /etc/rc.conf
echo famd=YES >> /etc/rc.conf
echo dbus=YES >> /etc/rc.conf
echo hal=YES >> /etc/rc.conf
/etc/rc.d/rpcbind start
/etc/rc.d/famd start
/etc/rc.d/dbus start
/etc/rc.d/hal start

Après avoir installé Mozilla Firefox, reste deux problèmes : l’interface est en anglais, et surtout en 800×600 uniquement.

Pour corriger le problème de la langue, il suffit de rajouter ceci dans le fichier ~/.profile :

LANG=fr_FR.ISO-8859-15; export LANG
MM_CHARSET=ISO-8859-15; export MM_CHARSET
LC_ALL=fr_FR.ISO-8859-15; export LC_ALL
LC_COLLATE=POSIX; export LC_COLLATE

Pour la configuration de Xorg, il suffit de rajouter le fichier /etc/X11/xorg.conf avec le contenu suivant :

    Section "Device"
    Identifier "Configured Video Device"
    Driver "vesa"
    EndSection

    Section "Monitor"
    Identifier "Configured Monitor"
    HorizSync 30-70
    VertRefresh 50-160
    EndSection

    Section "Screen"
    Identifier "Default Screen"
    Monitor Configured Monitor"
    Device "Configured Video Device"
    DefaultDepth 24
    SubSection "Display"
    Depth 24
    Modes "1024×768" "800×600" "640×480"
    EndSubSection
    EndSection

Pour avoir le son et les fonctionnalités multimédias augmentées :


pkg_add -v gst0.10-plugins-good
pkg_add -v gst0.10-plugins-bad
pkg_add -v gst0.10-plugins-ugly
pkg_add -v gst0.10-plugins-oss

Pour avoir des fichiers flash lus, sans passer par l’émulation linux (quel est l’intérêt d’utiliser l’émulation linux sous un autre unix libre ?) :


pkg_add -v swfdec
pkg_add -v swfdec-mozilla

Gnash est en version 0.8.3 et ne s’installe pas. Ennuyeux.

Et avec cette vieille version de swfdec, youtube ne fonctionne pas. Quant à OpenOffice.org, c’est une vieille version 2 qui accueille l’utilisateur. Dommage.

NetBSD est un OS intéressant, mais sur le plan logiciel, la fraicheur est remplacé par la foison d’architectures supportées. Pour tout dire, en tant que BSD libre, je préfère – et cela est étrange de le dire – OpenBSD !!!!

Une réflexion sur « NetBSD 5.1… Ca donne quoi ? :) »

Les commentaires sont fermés.