Un peu de cinoche.

Je n’ai pas le temps de me voir beaucoup de films en ce moment, mais j’en ai vu deux récemment.

Le premier, le très connu « Gladiator » de Ridley Scott. En 2002, j’avais acheté le coffret collector, prété à une amie qui l’avait passé « à la tronçonneuse » tant le DVD était rayé et illisible…

Inutile de présenter ce film qui se passe au 2ième siècle de notre ère. L’histoire d’un général devenu esclave, puis gladiateur. Avec Joachim Phoenix qui joue un Commodus qu’on aurait envie d’étriper tant il est insupportable, et un Russel Crowe à la plastique impeccable et la barbe d’une semaine fraichement taillée.

Le film est excellent,  tout comme la bande originale, travail conjoint de Hans Zimmer et de la voix féminine de « Dead Can Dance », j’ai nommé Lisa Gerrard. A voir si vous ne connaissez pas.

Le deuxième film, je suis tombé dessus par hasard, au fil de mes pérégrinations sur la toile. Il s’agit du film de Jerome Bixby, « Man From Earth ».

Sorti uniquement en vidéo, il doit d’être célèbre à son mode de diffusion. Sorti uniquement aux Etats Unis, il a été largement dupliqué sur les réseaux de pair à pair et obtenu des sous-titres inexistants autrement.

Sans presque aucun effet spécial, ce film de science fiction part d’un postulat de base intéressant : le professeur John Oldman (interprété par David Lee Smith, des « Experts Miami », je ne saurais dire, ne regardant presque jamais Télé Bouy…TF1 ?) déménagent. Des amis viennent le voir, et il leur annonce – est-ce vrai ou faux ? – qu’il serait agé de 14000 ans.

Dans ce huis-clos, on se trouve à se poser des questions. Un excellent film que j’ai acheté sur Amazon, car il vaut le détour, sauf si – comme de nombreuses personnes – vous êtes allergique aux films non traduits.

A la prochaine !

3 réflexions sur « Un peu de cinoche. »

  1. Ouais, enfin, Gladiator, avec ses 999 erreurs, est dur à avaler. Les persos qui parlent italien (et pas latin), le sergent qui crie « feu ! » aux archers (alors que les armes à feu n’existent pas encore), la bouteille de gaz sous le char, les semelles de chaussures en caoutchouc dessiné, les lames qui entrent dans un sens et qui ressortent dans un autre, le vieux qui est mort pendant le tournage et qui est donc refait en CGI, etc, etc.
    Et surtout, surtout, pourquoi personne ne tue le méchant (poignard, poison, que sais-je) alors qu’il fait peur à tout le monde et que tout le monde le déteste, et que donc il faut attendre la fin pour que le gentil le tue, alors que ça aurait été plus simple de le killer tout de suite, et basta.

  2. Gladiator, la version longue remasterisée en blueray est une merveille.
    10 ans après je le revois encore avec grand plaisir.

Les commentaires sont fermés.