15 jours à un mois sans le moindre article sur le logiciel libre…

J’ai décidé de m’astreindre à ne RIEN poster pour les 15 jours à un mois qui arrive sur le logiciel libre en général. A vrai dire, c’est quand j’ai lu ceci dans un commentaire que j’ai décidé de ne plus poster durant au minimum 15 jours sur le logiciel libre :

[…] »Ta position de pragmatique s’enracine dans une logique individualiste. Elle donne la primauté à l’utile pour soi sur le libre pour tout. Moi d’abord, en somme. C’est un choix personnel, un choix que je ne soutiens pas parce qu’il est dangereux selon moi et je le dénonce à ce titre, pour ses implications éthiques : « On ne doit nuire à autrui ni par son action ni par son inaction ». En affichant tes positions pragmatiques, tu te satisfais d’une logique privative. »[…]

Cela montrera mon caractère d’égoiste, limite collaborateur avec le logiciel privateur, comme cela semble ressortir du commentaire.

Je sais, c’est une polémique qui va s’engager, mais je l’assume. Après tout, la liberté – même si la mienne s’arrête à celle d’autrui – est de pouvoir exprimer son point de vue sans être « dénigré » (Je sais le terme est un peu fort, mais cela est fait exprès).

Cela me laissera l’occasion de bloguer sur autre chose, et de montrer que la communauté du libre est constitué de personnes qui savent s’exprimer et assumer leurs propos.

12 réflexions sur « 15 jours à un mois sans le moindre article sur le logiciel libre… »

  1. Moi, j’ai toujours considéré que le libre était une avancée démocratique majeure. Elle détourne quantité de personnes du maoïsme.

  2. Pourquoi ne plus poster sur le libre quand c’est la diffusion sur le planet qui trouble certains ? Tu es encore « libre » sur ton blog, non ? Moi, tes multiples tests de distros ne m’ont jamais déplu, pas toutes intéressé, c’est vrai mais c’est ton espace. J’en ai testé assez pour y éprouver aussi un certain plaisir, et parfois tenter de le faire partager.
    Je désapprouve complètement ta décision, bloque la diffusion sur planet mais ne te censure pas. Où serait ta liberté ? Disparue au profit du « libre » 😉

    1. Pour le moment, je préfère mettre la pédale douce dans ce domaine, l’idéologisme de certaines personnes me tapent sur le système.

      De plus, sur le plan professionnel – je n’en dirais pas plus – l’ambiance est ultra-morose. Je n’ai donc pas la tête à poster sur du libre, et j’ai envie de parler de sujet plus sérieux qu’une série de 0 et de 1 en ce moment.

  3. Pour résumer : mon commentaire a appelé un billet de ta part qui a appelé un commentaire de cricri d’amour qui a appelé ce nouveau billet etc.
    Au moins c’est interactif chez toi, bravo 😉

    Par contre, je ne comprend pas la suite : soit tu penses avoir raison et tu continues, soit tu penses avoir tort et tu rectifies la direction.
    Au lieu de ça, c’est comme si tu boguais sur les commentaires !

    Sur le fond, je n’en remets pas une couche, j’ai écrit ce que je pensais sous le précédent billet (http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=4130&cpage=1#comment-12923), soit à peu de choses près la position de cricri

  4. ta décision est motivée par ce qu’écrit ce gars qui met ses écrits sous All rights reserved. ?
    ce gars qui utilise gmail en cachette ?

  5. C’est la mise en accusation des comportements d’autrui au motif d’une idéologie supérieure qui doit par sa pseudo légitimité collective s’établir en supra-loi et imposer à chacun de contraindre ses comportements. Réfuter le droit individuel au prétexte d’un idéal collectif auto-proclamé. Les propos sont explicites : tu es un petit bourgeois bassement matérialiste qui ne comprend pas l’idéologie supérieure du libre. Au mieux du dénigrement, au pire le stalinisme et le maoïsme. Et donc oui, je suis heureux que les extrémistes œuvrent dans l’informatique plutôt que dans la politique.

  6. @FabriceV

    On pourrait reprendre tout à l’envers de ton argumentaire. L’atomisation de la société, la destruction des valeurs de solidarité et de partage… ne sont qu’une résultante de l’idéologie matérialiste. C’est juste mauvais. Le ridicule de la démonstation tient dans l’idée que c’est vilain pas beau de juger, de critiquer autrui. Bouh.

    L’enraciment politique de la philosophie du libre, ne t’en déplaise, n’est plus à démontrer. Mais pour cela tu dois accepter de lire un peu…

    Pour ce qui est de ta critique des idéologies collectivistes c’est au mieux un remâché mal digéré de mauvais manuels scolaires. Tu pourrais au moins nous épargnera tes renvois. C’est pas poli en public.

    Il ne s’agit pas d’une mise en accusation. Je ne suis pas un juge ou un saint GNU aux portes de la banquise céleste qui pèse les bonnes et les mauvaises actions. J’ai explicitement dit à Fred, et je l’ai répété à maintes reprises, que chacun au fond fait ce qu’il veut dans sa vie privée, ça ne regarde que lui. Je ne réfute nullement le droit individuel, comme tu dis, tu devrais apprendre à lire.

    Quand à l’auto-proclamation, tu repasseras…

    @Libre

    Tu devrais lire les commentaires sur mon dernier article pour ce qui est de la mention « Tous droits réservés » et de mon adresse mail. Bien évidemment, tu te contentes de balancer tes phrasillons mais pour ce qui est de tenir un échange, qui donnerait un semblant d’intelligiblilité à la critique que tu m’adresses, ce n’est pas encore ça… Allez phraseur encore un effort !

Les commentaires sont fermés.