Déjà la première RC de la Slackware Linux 13.1… Et c’est un grand cru ! :D

En l’espace de 15 jours, la Slackware Linux est passée du stade de la béta1 à celui de la RC1… Ce qui est quand même très rapide, surtout pour cette distribution qui existe depuis le début de Linux ou presque !.

<petite parenthèse rapide>
Notons que c’est le genre typique d’article pour pourrir le Planet-Libre, dixit un commentaire sur un article récent !
</petite parenthèse rapide>

La Slackware Linux étant une de mes distributions fétiches, j’ai voulu voir ce qu’elle a dans les tripes 😉

La récupération de l’image ISO en 64 bits s’est faite via wget :

[fred@fredo-arch download]$ wget -c http://spheniscus.uio.no/pub/linux/slackware/slackware-current-iso/slackware64-current-11_May_2010-DVD.iso

–2010-05-16 17:57:02– http://spheniscus.uio.no/pub/linux/slackware/slackware-current-iso/slackware64-current-11_May_2010-DVD.iso

Résolution de spheniscus.uio.no… 129.240.5.4

Connexion vers spheniscus.uio.no|129.240.5.4|:80…connecté.

requête HTTP transmise, en attente de la réponse…200 OK

Longueur: 1929742336 (1,8G) [application/octet-stream]

Sauvegarde en : «slackware64-current-11_May_2010-DVD.iso»

100%[====================================>] 1 929 742 336 658K/s ds 52m 18s

2010-05-16 18:49:20 (601 KB/s) – «slackware64-current-11_May_2010-DVD.iso» sauvegardé [1929742336/1929742336]

Ensuite, j’ai utilisé le protocole habituel :

[fred@fredo-arch download]$ qemu-img create -f raw disk.img 32G
Formatting 'disk.img', fmt=raw size=34359738368
[fred@fredo-arch download]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom slackware64-current-11_May_2010-DVD.iso -boot d &

L’installateur n’ayant pas changé depuis des lustres, inutile d’en parler. C’est du mode texte qui fonctionne autant en profiter 😉

La partie ennuyeuse, c’est la configuration de Xorg. La Slackware Linux 13.1 m’a simplifié la tâche. En effet, il m’a suffit de faire une copie et de modifier le fichier /etc/X11/xorg.conf-vesa, renommé en xorg.conf pour l’occasion.

J’ai recherché la ligne contenant :


Driver "vesa"

en la remplaçant par


Driver "cirrus"

J’ai créé un utilisateur, via la commande adduser. Au moment de l’ajout des groupes supplémentaires, j’ai rajouter : adm, power, wheel. Ce qui me permet d’éteindre directement depuis KDE.

Pour avoir KDM chargé automatiquement, après une recherche sur un moteur de recherche célèbre, j’ai eu l’astuce suivante.

Il faut modifier le fichier /etc/inittab en remplaçant :


# Default runlevel. (Do not set to 0 or 6)
id:3:initdefault:

par


# Default runlevel. (Do not set to 0 or 6)
id:4:initdefault:

Kdm de la Slackware 13.1rc1

Mais avant de redémarrer, j’ai effectué une mise à jour de la distribution installée, ce qui m’a apporté entre autre une nouvelle version du noyau, la 2.6.33.4. Oui, vous avez bien lu, la 2.6.33.4 😀

Quelques infos sur la Slackware 13.1rc1

En root, après avoir modifié le fichier /etc/slacpkg/mirrors, on utilise le duo :


slackpkg update
slackpkg upgrade-all

Mises à jour post installation de la Slackware 13.1rc1

Le KDE fourni propose une grosse partie de la logithèque de KDE, dont Koffice. Pour l’avoir en français, j’ai utilisé l’outil slackpkg en console root :


slackpkg install koffice-l10n-fr

Koffice 2.1.2 dans la Slackware 13.1rc1

Pour installer Flash, c’est assez simple. Il faut aller dans le répertoire extra, flashplayer plugin du DVD. Il faut en copier le contenu dans un répertoire sur le disque dur, puis exécuter les commandes suivantes en root :


chmod +x flashplayer-plugin.Slackbuild
./flashplayer-plugin.Slackbuild
cd tmp/
installpkg flashplayer-plugin-10.0.42.34-x86_64-1.txz

On peut lire des vidéos dans Youtube sans problème, même dans Konqueror 😉

Youtube dans Konqueror et la Slackware 13.1 rc1

Autant dire que cette version de la Slackware Linux est une bonne Release Candidate et j’avoue que je serais presque tenté de l’installer en dur ! 😀

5 réflexions sur « Déjà la première RC de la Slackware Linux 13.1… Et c’est un grand cru ! :D »

  1. Tant qu’à tester des distribs, à part le fait de pouvoir proposer les screenshots de la procédure d’installation et «pourrir le Planet libre» selon certains, pourquoi le faire dans un environnement virtualisé ? Dégager un peu de place pour une partition de 5 ou 6 gigas, ça n’est pas la mort avec la taille des disques actuels.

    Je n’ai jamais utilisé qemu, mais ne serait-il pas possible de s’en servir pour l’installation (juste pour les captures) tout en l’installant sur une vraie partition, pour pouvoir ensuite lancer le système au démarrage, et juger de ses performances réelles ?

    À part ça, je me suis longtemps servi de la Slackware, c’est vrai que c’était un plaisir, sauf le peu de paquets disponibles, obligeant à souvent compiler.

    1. Car je n’ai qu’un petit disque par rapport aux tailles actuelles (120 GiO), à comparer au disque d’un TiO qui seront d’ici peu la norme 🙂

      Cette slacky est un vrai plaisir à l’utilisation, et pour tout dire, j’ai retrouvé le plaisir d’une distro qui fonctionne sans trop mettre les mains dans le cambouis, même si j’aime à mettre les mains dans le cambouis !

      1. 120 Go !? C’est pire que ce que je pensais !
        Je réitère ma demande : 50 dons de 1.4€ (le prix d’un ticket de tram dans la plupart des villes) pour offrir 1 To a Fred.
        Je paye les frais de port + l’acheminement a Biganos.

        1. Mon disque me suffit largement. J’ai encore :

          [fred@fredo-arch ~]$ df -h
          Sys. de fichiers Taille Uti. Disp. Uti% Monté sur
          /dev/sda3 7,3G 3,3G 3,7G 47% /
          udev 10M 196K 9,9M 2% /dev
          shm 1,4G 76K 1,4G 1% /dev/shm
          /dev/sda4 99G 19G 76G 20% /home
          /dev/sda1 130M 15M 108M 12% /boot

          76 GiO, j’ai de quoi voir 😉

  2. flashplayer-plugin.Slackbuild

    Pour rappel, un Slackbuild est un composant non officiel ajouté à une Slackware ; cela permet de préparer un paquet prévu pour la distribution à partir des sources.

    Et le niveau des Slackbuild peut être très variable selon les mainteneurs…

    À savoir après si c’est l’université d’Oslo qui a ‘enjolivé’ la distribution ou si cela provient d’un autre site. Dans tous les cas, on ne trouvera pas de chose de ce genre sur le site officiel ou un de ses miroirs.

Les commentaires sont fermés.