Fedora Linux 13 Release Candidate, que du bon :)

Ayant lu l’annonce de l’arrivée de la première RC de la Fedora 13 (alias Goddard) sur le site QuebecOS, j’ai récupéré l’image iso de la deuxième RC, sortie entre temps !

[fred@fredo-arch download]$ wget -c http://serverbeach1.fedoraproject.org/pub/alt/stage/13.RC2/Fedora/x86_64/iso/Fedora-13-x86_64-DVD.iso
–2010-05-09 12:26:48– http://serverbeach1.fedoraproject.org/pub/alt/stage/13.RC2/Fedora/x86_64/iso/Fedora-13-x86_64-DVD.iso
Résolution de serverbeach1.fedoraproject.org… 64.34.163.94
Connexion vers serverbeach1.fedoraproject.org|64.34.163.94|:80…connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse…200 OK
Longueur: 3629953024 (3,4G) [application/octet-stream]
Sauvegarde en : «Fedora-13-x86_64-DVD.iso»

100%[====================================>] 3 629 953 024 685K/s ds 85m 31s

2010-05-09 13:52:20 (691 KB/s) – «Fedora-13-x86_64-DVD.iso» sauvegardé [3629953024/3629953024]

Puis j’ai lancé la machine virtuelle habituelle :


[fred@fredo-arch download]$ qemu-img create -f qcow2 disk.img 32G
Formatting 'disk.img', fmt=qcow2 size=34359738368 encryption=off cluster_size=0
[fred@fredo-arch download]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom Fedora-13-x86_64-DVD.iso -boot d &

Pour mémoire, kvm64 est un raccourci pour :


qemu-system-x86_64 --enable-kvm -m 1500 -soundhw all -localtime -k fr

L’installateur Anaconda nous accueille dans un environnement des plus esthétique.

Pour gagner du temps pour la partie post-installation, j’ai demandé à ce que le dépot « update » soit activé dès le départ. Ce qui m’a permis d’avoir un système à jour dès le départ.

Après l’installation des 1211 paquets et la création d’un utilisateur, GDM nous accueille pour un Gnome léger, agréable à la vue. Bref, parfait, car sans de lourds outils en mono.

Le point parfait, c’est que l’autodétection de l’écran a fonctionné sans le moindre problème, ce qui est franchement jouissif.

En remplaçant de F-Spot, la distribution Fedora 13 propose ShotWell, un petit programme assez intéressant. Et surtout très léger.

Ayant rajouter le dépot RPM-Fusion, j’ai pu ensuite rajouter le support de technologies non libre, comme le mp3 par exemple. GPK-Application fait un excellent travail, et est beaucoup moins limité que les clones de l’application store d’Apple.

A noter une sacrée claque : Pino est fourni par défaut comme client de microblogging…

Gwibber est bien entendu disponible, mais uniquement si on demande à l’installer… Au prix d’une surcharge pondérale de 49 MiO de paquets à installer…

Pour tout dire, je suis franchement impressionné par la qualité de cette version de la distribution, qui sera un excellent cru. Et qui semble s’attacher à n’utiliser que du logiciel libre, et dans le but de réduire la place des obésiciels, même si OpenOffice.org ou encore Mozilla Firefox sont présent par défaut 😉

Je n’ai jamais été un grand fanatique de Fedora Linux, et même je dois dire que j’ai été à une époque (aux alentours de la version 7) un anti-fedora convaincu.

Cette version ferait presque chavirer mon coeur, mais étant accroc depuis environ un an aux distributions rolling releases, je n’installerais pas en dur cette distribution, en tout point excellente.

12 réflexions sur « Fedora Linux 13 Release Candidate, que du bon :) »

      1. J’ai jamais dit que c’était un bon logiciel 🙂
        De toute manière je ne « microblog » pas donc bon, dans l’absolu je m’en fout .
        C’était juste le fait de s’en servir comme prétexte pour attaquer Ubuntu (sur lequel, d’après les retours, il est également bien bugué) qui me dérangeait.
        Pas qu’il n’y ai rien à critiquer sur Ubuntu, mais c’est juste que cet argument était particulièrement fallacieux (et défendu à grand renfort de trolls et d’amalgames grotesques).

        Bon, j’avais dit que je ne voulais pas relancer le débat et voila où j’en suis XD

        Je t’autorise à ne pas publier ce commentaire pour cause de HS, ça nous évitera de perdre du temps dans un troll ou chacun restera sur ses positions (pléonasme ?).

        1. 🙂

          « C’était juste le fait de s’en servir comme prétexte pour attaquer Ubuntu (sur lequel, d’après les retours, il est également bien bugué) qui me dérangeait. »

          Il y a d’autres points sur lesquels on pourrait attaquer ubuntu : proposer f-spot et ses dépendances à mono au lieu de Shotwell par exemple.

          « Pas qu’il n’y ai rien à critiquer sur Ubuntu, mais c’est juste que cet argument était particulièrement fallacieux (et défendu à grand renfort de trolls et d’amalgames grotesques). »

          Si on veux. Le rétropédalage actuel, en gros « l’abandon » de desktopcouch pour sqlite est une preuve que desktoptouch -couch est tout sauf au point.

          Bonne journée.

  1. Salut,
    J’ai fait mon test ce week-end sur un petit disque dur que j’avais de rab pour voir. En gros je reste bloqué après l’étape de choix pour les disques durs 🙁 (normal ou SAN). Testé avec la RC en 32 et 64 bits. Je réessayerais avec la version finale…

  2. salut,

    du travail sérieux pour Fedora. il ne faut pas oublier que sur ces bases sera construite une des futures versions de Red Hat ! la communauté Fedora fait du très bon boulot.
    pour pino, je suis convaincu depuis son installation sur ma ubuntu 10.04 : gwibber ne fonctionnait pas !

    @+ petitbob

  3. > En gros je reste bloqué après l’étape de choix pour les disques durs

    Bug connu (en cours de correction normalement)

    2 solutions :
    – attendre 10′ (en fait t’es pas bloqué, c’est juste long)
    – désactivé le contrôleur disquette (dans le BIOS) si t’as pas de lecteur (ce qui est le cas sur 95% des PC d’aujourd’hui)

    Oui, il est chiant celui la (de bug)…

    +

Les commentaires sont fermés.