Gwibber 2.30 en dehors d’Ubuntu Lucid Lynx… Quel bilan ?

J’ai voulu voir sur le top 10 des distributions de distrowatch lesquels – en dehors d’Ubuntu – qui peuvent proposer un Gnome 2.30, prérequis pour pouvoir utiliser Gwibber 2.30. Pour chaque distribution, j’ai utilisé qemu, soit avec une image ISO 32 bits (pour Mandriva ou encore PCLinuxOS), ou une image ISO 64 bits (pour les autres).

C’est aussi – en quelque sorte – une réponse à ce commentaire : http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=3791&cpage=1#comment-12467

C’est un article assez long, avec une grosse quinzaine de captures d’écran, mais j’ai voulu être le plus complet et le plus vérifiable possible.

On verra bien si je suis selon les propos de certains commentaires un « anti-ubuntu primaire » ou encore un « anti-logiciel libre primaire » 🙂

Dans la mesure du possible, j’ai utilisé des versions proposant directement Gnome dès l’installation, si possible en liveCD.

Le top 10 au 24 avril 2010 est le suivant :

  1. Ubuntu
  2. Fedora
  3. Mint
  4. OpenSuSE
  5. Mandriva
  6. Debian
  7. PCLinuxOS
  8. Sabayon
  9. Arch
  10. Mepis

Dans la liste, on peut sortir 3 distributions : Ubuntu, Mint (qui est fortement basée sur Ubuntu et dont la version 9 se basera – sauf information contraire – sur Ubuntu 10.04), et Mepis qui ne propose pas de version avec Gnome.

Pour Fedora, c’est déjà fait, cf l’article suivant : http://frederic.bezies.free.fr/blog/?p=3795

Pour la OpenSUSE, j’ai installé la 11.3 Milestone 5, mais après l’installation, cette dernière refuse absolument de démarrer… Donc, je ne saurais dire. J’ai même tenté une image iso post-M5 pré-M6, et rien, si ce n’est un message d’erreur sybillin

Donc, on verra au prochain tour… Dommage, car j’aurais bien voulu tester cette version d’OpenSuSE en cours de développement.

Pour Mandriva, j’ai installé la version 2010.1 beta 1 en version live CD pour Gnome. Après avoir effectué la mise à jour de la distribution, j’ai utilisé l’outil de gestion de paquet pour installer Gwibber 2.30.0.1.

Cela demande quand même l’installation d’une cinquantaine de Mo. Une fois installé, une boite de dialogue qui demande la définition d’un mot de passe pour activer la gestion des mots de passe. Que l’on accepte ou pas, le logiciel ne démarre pas.

Le bug semble être connu et demande l’activation du daemon gnome-keyring pour fonctionner, selon un bug qui ressemble étrangement au problème que j’ai rencontré : c’est le bug 567616.

Le problème, c’est que le daemon gnome-keyring (gestion des mots de passe) est activé… Ouille !

Pour la Debian, j’ai installé la version Squeeze, car plus récente et pouvant potentiellement apporter Gnome 2.30. Cependant, la version fournie est la 1.20…

La version Sid ne propose pas franchement mieux coté version de Gwibber

Pour la PCLinuxOS, j’ai pris la version 2010 avec Gnome. Après l’avoir mis à jour, j’ai essayé de voir avec Synaptic. Gwibber est purement et simplement inconnu. Suivante !

Pour Sabayon Linux, j’ai installé la version 5.2 pour Gnome. Après une mise à jour du système, le Gnome proposé reste une version 2.28. Je tente alors le passage vers la version de développement, en suivant les instructions ici :

http://wiki.sabayon.org/index.php?title=En:Entropy#Testing_Branch_.2F_Rolling_Releases

En installant Gwibber via la ligne de commande et la commande equo install gwibber, une version 2.29.92 nous est proposée… Et qui plante au démarrage…

Un peu plus de chance pour la prochaine version finale de la Sabayon Linux ?

Pour ArchLinux, j’ai utilisé le paquet gwibber 2.30.0.1. A noter une légère coquille, au niveau de la ligne de compilation.

Il faut remplacer dans le fichier PKGBUILD au moment de la compilation de gwibber :


cd $srcdir/${_pkgname}-${pkgver}

par


cd $srcdir/${pkgname}-${pkgver}

Avant l’installation, il y avait 1,9 Go de pris. Après l’installation des nombreuses dépendances, la place prise a atteint 2,0 Go… Soit 100 Mo environ pour compiler les dépendances d’un client de micro-blogging 😉

J’ai aussi rajouté le daemon couchdb au démarrage en l’insérant dans le fichier /etc/rc.conf.

A la première tentative de lancement via un terminal, j’ai droit à une erreur m’indiquant que le répertoire /home/fred/.cache/gwibber est absent. Je le crée en utilisant la commande :


mkdir -p /home/fred/.cache/gwibber

Je retente le lancement, et Gwibber apparaît… Je crée les comptes pour m’apercevoir que rien n’apparait, et une erreur apparait dans la console :

ERROR:dbus.proxies:Introspect error on
com.Gwibber.Streams:/com/gwibber/Streams:
dbus.exceptions.DBusException:
org.freedesktop.DBus.Error.ServiceUnknown: The name
com.Gwibber.Streams was not provided by any .service files

Un bug connu, le bug 512569

Voila le bilan, même s’il y a eu beaucoup de progrès, il est très loin d’être rose. J’ai donné toutes les informations nécessaires, donc elles peuvent être vérifiées en s’en donnant la peine.

Une réflexion sur « Gwibber 2.30 en dehors d’Ubuntu Lucid Lynx… Quel bilan ? »

Les commentaires sont fermés.