Fedora 13 Béta : quand la deuxième tentative est la bonne ;)

J’avais, il y a une semaine tenté en vain de mettre à jour une Fedora Linux 13 béta fraichement installée depuis l’image d’installation au format DVD. J’ai donc retenté ma chance en partant de l’image liveCD, ou plutôt liveDVD étant donné que celle-ci pèse près de 900 Mo, et cette fois-ci cela a été la bonne.


fred@frugalware:~/download$ qemu-img create -f qcow2 f13b.img 32G
Formatting 'f13b.img', fmt=qcow2 size=34359738368 encryption=off cluster_size=0
fred@frugalware:~/download$ kvm64 -hda f13b.img -cdrom F13-Beta-x86_64-Live.iso -boot d &

Pour mémoire, kvm64 est un raccourci pour :


qemu-system-x86_64 --enable-kvm -m 1500 -soundhw all -localtime -k fr

Parmi les bonnes nouvelles, la résolution écran a été directement celle que je voulais, du 1024×768. Et coté nombre de mises à jour, elles se sont faites en deux étapes. D’abord yum (9 mises à jour cumulées), puis le reste (dont Gnome 2.30 et le noyau linux 2.6.33.2) soit 414 mises à jour.

Après une grosse heure et demie d’attente, la Fedora 13 me propose un Gnome 2.30 fonctionnel. L’ensemble est assez léger malgré tout, et j’avoue que le fond d’écran est assez reposant 😉

J’ai donc ensuite utilisé l’outil de gestion de paquets basé sur PackageKit – qui devient enfin utilisable – pour installer le logiciel qui m’a fait découvrir Pino par la suite, j’ai cité Gwibber. Même si c’est un « je t’aime moi non plus » entre les développeurs de Fedora Linux et Gwibber 2.30, celui-ci est disponible, mais il faut l’installer par soi-même.

Et on voit à quel point il est devenu lourd en vieillissant… Lorsqu’on l’installe, 50 Mo de dépendances sont installées… Sans oublier qu’il faut lancer un service supplémentaire, couchdb.

Et joie, on voit un Gwibber 2.30.0.1 qui fonctionne en dehors de sa version pour Ubuntu.

J’avoue que je m’étais un peu emporté lors de ma première gueulante sur la dérive de gwibber. Ok, il fonctionne pour Fedora 13. Mais installer 50 Mo de dépendances pour un simple logiciel de microblogging, cela fait un peu lourd.

Fedora Linux 13 ? Je pense que ce sera une version de bonne qualité. Reste à savoir si elle pourra se faire une place au soleil dans le domaine des distributions gnu/linux pour grand public 🙂

5 réflexions sur « Fedora 13 Béta : quand la deuxième tentative est la bonne ;) »

  1. Bonjour,
    Après il faut remettre dans le contexte. Couchdb c’est la technologie qu’Ubuntu utilise pour sauvegarder et accéder en ligne aux infos.
    => sur Ubuntu, Gwiber n’ajoute pas autant de dépendances.
    => sur autre distro, utiliser un autre client de microblogging.
    => l’idéal serait une normalisation du format d’enregistrement et d’organisation des données qui permettent aux distros de créer des services additionnels, libre à l’utilisateur de choisir ses logiciels.
    Donc effectivement, le nuage peut nuire aux libertés, mais accéder aux nuages offre des services….

    1. C’est normal, étant donné qu’ubuntu one est incrusté dans ubuntu 🙂

      Oui, mais cela est dommageable de dire : tel distro => tel client de microblogging.

      Quand au cloud computing, c’est pour moi du vent et du menottage de données personnelles. Quand j’en aurais le temps, je développerais ce point précis.

  2. En fait je suis d’accord, et en même temps, c’est super-pratique, c’est tout le problème. Le risque, c’est que finalement l’utilisateur se retrouve in fine bloqué par un format et une interface d’accès internet quand bien même fussent-elles libres. Le retour insidieux de la problématique des logiciels et formats propriétaires.
    L’autre problème, c’est que les développements se focalisent sur ses services, délaissant le logiciel linux qui nécessiterait pourtant un gros coup d’accélérateur. C’est peut-être Android et les smartphones qui indirectement vont favoriser Linux, bien plus finalement qu’Ubuntu.

    1. Le cloud, c’est pour moi la nouvelle bulle internet. Quand elle va exploser, elle va laisser pas mal de cadavres sur le bord de la route.

      Etonnant, mais je préfère stocker mes données sur des supports en local, et non quelque part ailleurs 😉

Les commentaires sont fermés.