Un aperçu rapide de la SimplyMEPIS 8.5 beta 4.

Il y a une dizaine de jours environ, la 4ième béta de la SimplyMepis 8.5 est sortie. A l’origine basée sur Ubuntu, cette distribution est désormais basée sur la debian stable avec des logiciels assez récent : comme le noyau linux 2.6.32 ou encore KDE SC 4.3.4.

J’ai récupéré l’image iso en utilisant l’outil wget :

fred ~/download $ wget -c ftp://ftp.nluug.nl/pub/metalab/distributions/mepis/released/SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso
–2010-01-17 09:07:59– ftp://ftp.nluug.nl/pub/metalab/distributions/mepis/released/SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso
=> «SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso»
Résolution de ftp.nluug.nl… 192.87.102.42, 192.87.102.43, 2001:610:1:80aa:192:87:102:43, …
Connexion vers ftp.nluug.nl|192.87.102.42|:21…connecté.
Ouverture de session en anonymous…Session établie!
==> SYST … complété. ==> PWD … complété.
==> TYPE I … complété. ==> CWD (1) /pub/metalab/distributions/mepis/released … complété.
==> SIZE SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso … 728080384
==> PASV … complété. ==> RETR SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso … complété.
Longueur: 728080384 (694M) (non certifiée)

100%[======================================>] 728 080 384 484K/s ds 17m 1s

2010-01-17 09:25:01 (697 KB/s) – «SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso» sauvegardé [728080384]

J’ai ensuite utilisé une machine virtuelle qemu équipée avec 32 GiO de disque virtuel.


fred ~/download $ qemu-img create -f qcow2 mep.img 32G
Formatting 'mep.img', fmt=qcow2 size=34359738368 encryption=off cluster_size=0
fred ~/download $ kvm -hda mep.img -cdrom SimplyMEPIS-CD_8.4.96-b4_64.iso -boot d &

kvm est l’alias suivant dans mon .bashrc :

alias kvm='qemu --enable-kvm --soundhw es1370 -localtime -k fr -m 1536'

Mepis 8.5 beta 4 – 64 bits

En lançant l’outil d’installation, la première opération à faire est de partitionner le disque. Dans le cas de cette installation, j’ai fait créer deux partitions, une de 30 GiO en ext3, et les 2 GiO restants en swap.

Ensuite, il faut demander l’installation sur des partitions existantes.

Il suffit ensuite d’attendre que la copie des fichiers soit finie.

On passe ensuite à l’installation du chargeur de démarrage :

On gère ensuite les services à lancer au démarrage, puis la localisation (clavier entre autre chose).

On passe ensuite à la création de l’utilisateur, et à l’ajout d’un mot de passe pour root.

L’installation terminé, on redémarre :

Une fois le redémarrage effectué, j’ai lancé synaptic, puis demandé l’installation des mises à jour :

Après le redémarrage lié à l’installation d’un nouveau noyau, j’ai voulu passer le KDE fourni en français. Manque de chance, les seules traductions disponibles pour KDE sont celle de la version 3.5.10 🙁

La SimplyMepis est selon moi une excellente distribution, qui rend KDE 4.x moins « bling bling », et même mieux intégré que dans une kubuntu, qui m’avait presque dégouté à une certaine époque de KDE.

Dommage pour le moment que les traductions soient incomplètes. Cela sera surement corrigé pour la version finale de la SimplyMepis 8.5 qui rend l’utilisation de la debian encore plus conviviale que dans sa version dévoy…ubuntuesque 🙂

5 réflexions sur « Un aperçu rapide de la SimplyMEPIS 8.5 beta 4. »

  1. Je voudrais te faire une demande de fonctionnalité :
    Compte tenu de tes déclarations passées tu es tout indiqué pour faire connaître aux ubunteros qui ne connaissent qu’Ubuntu (c’est mon cas), voire qui croient qu’Ubuntu=GNU/Linux, d’autres distributions et c’est peut être le sens de tes billets de test de distributions.
    Cependant j’aimerais beaucoup trouver un laïus introductif en début ou fin d’article expliquant les spécificités de la distribution testée : quelle cible visée, quel système de paquets, quelles différences par rapport aux autres distrib ayant le même système de gestion de paquets et le même bureau par exemple.
    Bref, un guide pratique auquel je pourrais me référer et me dire : tiens ça pourrait être une alternative à mon système actuel.
    Par exemple j’aimerais bien tester une distrib basée sur debian et GNOME différente d’Ubuntu, et pourquoi pas avec des versions de logiciels qui ne seraient pas figées mais je ne sais pas où regarder…

  2. Juste une remarque historique; je me demande si Mepis n’est pas antérieure à Ubuntu. J’ai souvenir d’avoir essayé une version précoce de cette distribution qui était alors présentée comme « une Debian qu’il ne faut pas configurer ».

    À vérifier.

    Cordialement

Les commentaires sont fermés.