En vrac’ de fin de semaine

Petit en vrac’ de cette fin de semaine de février 2021.

Côté logiciel libre, informatique et internet.

 

Côté culture ?

  • Persona, le groupe de metal tunisien, a publié récemment un extrait de leur futur album, « Alpha ». Attention, c’est du gros metal qui tâche 🙂
  • Le groupe de post-rock « Collapse » a lancé une campagne de financement participatif qui court jusqu’au 8 avril 2021 pour leur quatrième album, « Ἀνάγκη ».

Pour finir ce court billet, le dernier épisode de « C’est Trolldi, c’est permis » en date, publié le 19 février 2021. Oui, ça pique les yeux, et pas qu’un peu !

Bon week-end 🙂

31 réflexions sur « En vrac’ de fin de semaine »

  1. Nous avons également eu une nouvelle mouture de Siduction près de 3 ans après la dernière version officielle, dans l’attente du retour qui n’est pas venu du fondateur de la distribution disparu corps et biens.
    Elle garde bien entendu sa base Debian-Sid et la complète de l’installateur Calamares et de quelques scripts personnalisés.
    Je l’ai en test en dur depuis 18 mois et rien à dire pour de l’unstable c’est super… stable, un seul pépin à signaler l’an dernier, sinon que du bonheur à utiliser un OS à la pointe de la fraîcheur, même avec certaines versions RC des applis (par exemple on a souvent les pré-versions de LibreOffice).
    Je signale aussi que GhostBSD vient de sortir des images de test basées sur la prochaine FreeBSD 13 qui arrive dans les bacs en mars ou avril.
    Les équipes des deux distributions LFS-based (NuTyX et Venom) se sont ben renforcées ces dernières semaines et nous souhaitons le meilleur à ces deux OS méritants. En parlant de NuTyX je digresse sur Devuan qui vient, dans sa dernière release, de reprendre le nouveau concept retenu par TNuT visant à proposer plusieurs systèmes d’initialisation lors de l’installation (sysV, Runit et Sytemd chez NuTyX et sysV, Runit et OpenRC chez Devuan).

    1. J’ai parlé de la Siduction. Tu n’as pas dû voir l’entrée. Les bases LFS ? Je souhaite bien du bonheur aux personnes qui les utilisent 🙂

      Quant au concept des multiples inits dans Devuan, cela a été présent dès la 2.0 de la debian dé-systemdisée si ma mémoire ne fait pas défaut.

  2. « J’ai parlé de la Siduction. Tu n’as pas dû voir l’entrée.  »
    Oui effectivement mes yeux ont fourché dont acte !

     » Quant au concept des multiples inits dans Devuan, cela a été présent dès la 2.0 de la debian dé-systemdisée si ma mémoire ne fait pas défaut  »
    Si on en croit la base de données de la gazette, le choix des 3 inits est apparu avec la version 3.1.0 mais à creuser, je me renseigne.

     » Les bases LFS ? Je souhaite bien du bonheur aux personnes qui les utilisent  » Merci Tonton 🙂

    1. Pour le multiple init, de mémoire, c’était à l’époque de la v2.quelquechose.

      La Ascii 2.1 proposait déjà deux inits : sysVinit et OpenRC, je cite:

      https://www.devuan.org/os/announce/ascii-point-release-announce-112119

      « The option to choose OpenRC in the installer ISOs is more prominent, and no longer requires an Expert install. You can’t miss it. »

      Donc la logique du multiple inits date un peu, même si elle a été améliorée dans cette version 3.x.

  3. Je tiens à jour une Slackware64-current. Je suis très favorablement impressionné par Plasma 5.21 qui vient d’y faire son apparition. Pour la première fois j’ai trouvé là un bureau qui pourrait remplacer Mate que j’utilise en permanence.

  4. bonjour

    a priori pour mabox je dirai une reprise à partir des dépôts/outils de manjaro
    et ajout de modification ( la version va sûrement dériver dans le temps )

    par contre je conseille de voir pour openmandriva , qui ajoute en plus de la version X86-64 ( ou zen )
    pinebookpro , les series rasperbi et autres élement en Arm et une version en cours pour Risc-V

  5. j’attends les prochains bench sur le sujet ( GCC 10.2 LLVM ou clang + Zen3 )
    par phoronix sur le sujet :

    il faut être honnête , il y a pas mal d’options spécifique CPU intel par rapport aux autres cpu dans le noyau linux

    tu pourra toujours tester un noyau de torvic9 ( linux-vd )

  6. « Le code d’Openbox n’a pas bougé d’un poil depuis 2015 »
    Et pourquoi voudrais tu qu’il bouge ?

    – no broke, don’t fix –

    1. Le code d’openbox est plein de bugs et de failles de sécurité. Rien n’a été fait depuis 6 ans, parce que le projet est à l’abandon.

      Ce qui est encore plus marrant, c’est que les utilisateurs d’openbox sont obsédés par les mises à jour et l’idée d’avoir des logiciels récents.

      Ca va donner quoi dans un gestionnaire de fenêtre vieux de 6 ans les logiciels dont toutes les librairies ont été modifiés ?

      Rien d’autre qu’une apparence par défaut de type Windows 95, puisqu’aucun thème récent ne sera pris en compte.

  7. Je suis sous Debian avec LXDE qui utilise le gestionnaire Openbox et je dois dire que cela me convient, je ne suis pas à la recherche du truc super à la mode, ce que je veux seulement c’est qu’il fasse le boulot.
    A pluche.

    1. Je suis d’accord. Mais quand tu as plus de 250 bugs qui s’accumulent depuis des années, ça commence à faire une sacrée dette technique à rembourser.

      Un jour viendra où le code ne se compilera plus ou très difficilement à cause d’un gcc trop récent. Et les personnes utilisant Openbox seront un brin dans la mouise.

      1. Si le projet aboutit on pourra au moins lui accorder le bénéfice de la nouveauté sachant que SerpentOS n’est pas le fork ou la fille d’une distribution existante.
        Et d’après les explications de Ikey l’OS sera destiné aux linuxiens aguerris qui savent ce qu’ils font. Attendons donc le 28…

          1. Ben alors je dois faire partie des 0,1%

            Ayant vu à quelle vitesse il a développé Solus et celle-ci a acquis droit de cité, j’ai confiance en Ikey pour apporter quelque chose de réellement neuf. On verra, mais j’ai clairement un a-priori favorable. Ce ne sera sans doute pas pour le Ubuntu-eur moyen, ni utile pour faire revivre un vieux tromblon, et alors? Il faut de tout pour faire un monde.

          2. Vu comme Ikey a laissé tomber Solus, j’avoue que je ne lui fais pas confiance sur le long terme. Tout a été déjà été inventé dans le monde des distributions, idem pour l’empaquetage.

            Perdre du temps à créer une nouvelle distribution – alors qu’il y a plus important comme aider à peaufiner les logiciels applicatifs, même si les développeurs ne sont pas interchangeables – c’est pour rester gentil anachronique.

            Je suis sur Linux en mono-démarrage depuis 2006. Et en 15 ans, je pense avoir tout vu.

  8. Une distribution qui a survécu au départ sans préavis de son créateur et continue d’être activement développée, n’est-ce pas une bonne nouvelle? Par association d’idées ça m’évoque les trop nombreux quidams qui haïssent PulseAudio simplement parce que ce projet a été initié par Lennart Poettering (qu’ils haïssent aussi sans l’avoir jamais rencontré, simplement parce qu’ils ont entendu ou lu d’autres en dire du mal), sans réaliser qu’il n’y contribue plus depuis bien longtemps. Cela dit je ma passe de systemd, non parce que LP l’a écrit mais parce que je n’en ai as besoin et le trouve trop intrusif. Quand Patrick remplacera le système d’initialisation de Slackware par systemd, j’aviserai 😉

    1. Une distribution qui a été dans la mouise pendant près d’un an… Elle a eu de la chance de survivre.

      Quant au système d’init, je m’en contrebats comme de ma première couche-culotte. S’il fait le travail que je lui demande, je n’ai pas besoin d’en changer. C’est aussi simple que cela.

    2. Je ferai sans doute aussi partie des 0,1 % d’utilisateurs de SerpentOS au moins pour lui donner une chance de me convaincre de la conserver à long terme.
      Solus avait quand même la chance d’avoir une vraie équipe de développeurs et de mainteneurs derrière Ikey, la suite a été bien géré même si il y avait pendant un an environ un risque de disparition de l’OS. Void est aussi récemment passé par là avec le départ en clash de XTraeme le créateur de la distribution, et pourtant Void est toujours du monde. J’ai plus d’inquiétude pour des OS comme Slackware, Funtoo (pour les têtes de gondoles), Venom, KaOS, NuTyX, Redcore, GhostBSD (pour les distros de niche) si leur créateur venait à plier les gaules sans crier gare.
      Et plus globalement, l’eco-système Linux sera peut être bien secoué dans les prochains mois et les prochaines années si les sponsors qui financent majoritairement les distributions venaient à disparaître ou à réduire la voilure de leur soutien.

  9. Bonjour / bonsoir « Tonton » Fred,

    Je me permets de t’écrire car je suis souvent tes vidéos sur Peertube, qui me font toujours bien rire, surtout les distros linux inutiles…

    Continue ainsi, mais ce serait cool si tu pouvais faire de temps à autres des tutoriels ! Il y a des gens qui aimeraient malgré tout se passer de Windows, mais c’est clair que GNU Linux et l’environnement MS représentent un gros frein psychologique pour beaucoup, surtout pour des applications pour le boulot, qui ne sont développés que pour l’OS, hélas, phare… Heureusement qu’il y a Wine ou PlayOnLinux, mais cela ne fait pas tout.

    Je voulais te demander ce que tu pensais des distros linux pour de la bureautique ; j’ai adopté LinuxMint il y a maintenant un an et demi, et elle tourne pas mal ; sauf parfois lorsque je réveille la bécane d’une veille où il faut que j’attendre 30 à plus de 50 secondes, mais sinon, j’en suis satisfait. Je connais ton point de vue sur le libre et ce que tu dénonces, mais j’aimerais bien tester autre chose. J’avais Ubuntu 16.04, mais lors de la migration, tout a planté sans que je ne comprenne vraiment pourquoi : le système n’a plus jamais démarré, et j’avais le home crypté, et je n’ai jamais pu rien récupérer, même avec la recovery phrase… J’avais donc bien râgé et ai failli jeter le tout par la fenêtre. Je n’aime plus Ubuntu, que ce soit la 18.04 ou la plus récente pour les avoir testé en live.

    J’ai vu qu’il y avait Qubes OS, soi-disant le plus sécurisé des OS : je ne sais pas si tu l’as testé et si tu me la conseillerais. J’avoue être tenté, mais l’installation plante sur mon PC à cause de la carte WiFi intégré dans la carte mère et dont le BIOS ne me laisse pas la possibilité de désactiver (grrr) ! Il va falloir que j’achète une bécane sur Tuxedo si je passe sur Qubes avec une RAM solide et le processeur adéquat !

    En espérant avoir une réponse quand tu auras le temps.

    Je te souhaite une bonne continuation !

    1. Je ne suis pas Tonton (encore qu’en j’en sois un) mais tu peux essayer Slint, en mode ‘auto’ elle te propose de crypte le disque (la partition racine qui contient le répertoire /home plus une à la demande), s’il est dédié à Slint. Pas besoin de crypter la partition de swap, il n’y en a pas. Ensuite c’est GRUB qui te demande la phase de passe avant d’afficher son menu. Ça commence là: http://slackware.uk/slint/x86_64/slint-14.2.1/README.installation

    2. Réponses rapides à ton commentaire fleuve, car c’est dimanche et j’ai la flemme de faire long 🙂

      Sur le plan des applicatifs absents, tu risques le bûcher de la part des théoriciens et autres puristes. Je ne compte plus les couches de bétadine que j’ai dû me passer dessus par le passé 🙂

      Pour les tutoriels ? On verra, mais en ce moment, j’ai retrouvé une énorme paix intérieure avec le rétro-ludique. J’en profite donc 🙂

      Linux Mint est une Ubuntu avec Cinnamon sur le plan technique, mais ils ont décidé de poubelliser cette incongruité de snaps. Si on peut schématiser ainsi, hein 🙂

      Quant à CubesOS, je dois te dire que je ne l’ai jamais testé pour une simple et bonne raison : c’est un ogre côté mémoire vive, et ma machine actuelle n’est équipée que de 8 Go. Le passage à 16 Go me coûterait dans les 60€… Un peu trop cher à mon goût.

      Désolé pour la courte réponse, mais comme je l’ai dit, c’est dimanche et j’ai la flemme 🙂

    3. C’est étonnant que Fred ne t’ait pas conseillé Manjaro dans sa réponse rapide. Pour de l’utilisation bureautique et pour un débutant plus ou moins confirmé, elle est vraiment très bien.
      Par contre, bien que je sois un idolâtre de KDE, je te conseillerais plutôt l’une des deux autres versions officielles (Xfce ou GNOME, avec une préférence pour Xfce qui est plus léger et que je trouve abouti sur Manjaro), parce qu’à moins qu’ils aient enfin terminé la version Qt de Pamac, le logiciel Octopi livré par défaut sur la version KDE n’est vraiment pas génial. Lorsque je l’avais essayé sur un vieil Eee PC, en à peine quelques mois d’utilisation il m’avait fait quelques cacas nerveux lors de mises à jour (il refusait tout simplement de les faire, alors que, je précise, je n’avais rien installé via AUR ni installé grand chose de plus que les logiciels fournis par défaut. Il me semble qu’à part Clementine je n’avais rien ajouté). Mais après avoir viré Octopi et installé Pamac-GTK à la place, miracle, je n’ai plus eu de soucis !

      Concernant Qubes OS, je ne l’ai jamais testé moi non plus puisqu’il faut non seulement avoir une machine puissante mais aussi une machine dédiée, car vu son fonctionnement il est impossible de la faire tourner sur une VM.
      Mais à moins que tu sois paranoïaque ou que tu ais une activité ou une profession vraiment sensible, je te déconseille d’en faire ton ordinateur principal. Ça a l’air assez prise de tête pour ne pas s’emmêler les pinceaux dès que tu veux surfer sur le web de manière anonyme (ce qui est un peu le but de cet OS, sinon autant rester sur quelque chose de plus simple et moins gourmand en ressources). Bref, ça n’est vraiment pas fait pour un usage bureautique.

  10. « Il vient de geler en Enfer… La Slackware 15 alpha 1 a été officialisée par Patrick Volderking. Ma distributions de coeur bouge encore, ça fait franchement plaisir ! »

    En suivant, même de loin, le changelog, il était aisé de se rendre compte que cela fait un moment qu’elle bouge : les binaires, les libs, les DE – plasma 5.20 puis 5.21 et XFCE 4.16 – le noyau toujours en latest stable 24h après la release officielle

Les commentaires sont fermés.