Apple verrouille les nouveaux Macs à base d’ARM, comme c’est étrange :)

Je dois dire que je n’ai pas très souvent parlé d’Apple sur mon blog depuis la période lointaine – en 2004/2005 – où j’avais un MacMini première génération. Une histoire d’à peine une année qui s’était terminée très mal en 2006 avec la qualité photo de l’époque !

En ce début novembre 2020, Apple a annoncé la disponibilité de ces premiers modèles avec une puce ARM maison, dénommé M1 en lieu et place des puces Intel.

MacGeneration dans un article assez détaillé explique par le menu ce qu’est cette puce qui possède 8 coeurs de calculs avec un circuit graphique lui aussi à 8 coeurs. Autant dire un monstre de course.

Avec une politique de coeurs rapides et de coeurs économiques, des autonomies de folie sont annoncées : de 18 à 20 heures en fonction du Mac portable utilisé. Sans oublier une technologie de sécurisation – novlangue pour dire verrouillage – a été rajoutée : la Secure Enclave avec sa puce dédiée qui a déjà fait son bonhomme de chemin dans les iPhone et iPads (sauf erreur de ma part).

Évidemment les prix sont à l’avenant et on paye la marque à la pomme : 1129€ pour le MacBook Air ARM avec seulement 256 Go de stockage et 8 Go de mémoire. Les 512 Go étant proposés à 1399€. Bref, du grand classique.

Mais Apple peut se le permettre : il maitrise la chaine de production du début à la fin. Contrairement aux Mac basés sur des puces Motorala 68K (1984 à 1993), PowerPC (1994 à 2005) et Intel (2006 à 2020) où la firme dépendait de fondeurs de puces tiers pour s’approvisionner.

Autant dire que c’est aussi la mort des portages de systèmes comme Linux sur des Mac. J’avais tenté à l’époque du Linux PowerPC sur mon MacMini et les résultats étaient plutôt moyens fin 2005. Cela a sûrement dû évoluer, mais installer un linux sur du matos mac, bof, quoi !

Ce n’est pas le demi-pourcent – avec une tornade dans le dos ? – de hackintoshs qui empéchait Apple de dormir, mais vu le retard engrangé par Intel incapable de fondre des processeur en 7 nanomètres, la migration vers de l’ARM était logique. Il faut aussi espérer que Rosetta 2 – qui est l’interface de traduction des binaires Intel sur Mac ARM – ne ramera pas trop du popotin.

Désormais Apple verrouillera ses machines comme bon lui semblera. Mais après tout, si des personnes préfèrent MacOS, libre à elles. Personnellement, je n’y ai plus touché depuis 15 ans et je ne m’en porte pas plus mal !

35 réflexions sur « Apple verrouille les nouveaux Macs à base d’ARM, comme c’est étrange :) »

  1. intel commence à sortir leur 11ᵉ génération, mais toujours gravé en 14.
    la gravure je m’en tape, s’ils sont aussi performants que les autres marques.

    jamais j’achèterais du Apple, trop chère point final. Et je suis pas snob !

    pour l’instant j’attends le black friday pour commander mon nouveau mini PC asus ryzen.
    malheureusement il a du matériel trop récent et donc pas bien encore supporté par linux.
    Donc je vais installer le dernier windows 10.

    De toute façon d’une certaine manière windows 10 est gratuit vu qu’il y a aucune limitation sur la durée.

    c’est quand même risqué pour apple de passé en ARM. je croyais que l’arm ne gérait pas le x86.

    1. Intel se prend claque sur claque de la part d’AMD. Matos trop récent, mais pour quelle distribution ? J’ai pas mal galéré avec mon Ryzen 3 au début, mais j’avais la chance d’avoir une rolling release pour avoir régulièrement les nouveautés pour mieux gérer le GPU.

      Enfin, ARM et x86 sont deux architectures différentes. Apple met en place un Rosetta 2 pour assurer la transition.

      1. je suis pas assez compétent que toi fred pour gérer un souci au niveau GPU, bien que sa fait presque 8 ans que j’utilise linux.
        je tourne sur manjaro, c’est vrai que le noyau 5.8 commence à bien gérer les nouveaux ryzen.

        mais je préfère me tourner vers windows 10.
        ce n’est que temporairement. Je pourrais toujours revenir sur manjaro par la suite.

        pauvre intel. ça ne sent pas bon pour eux.
        Bravo pour AMD.

        Avec la nouvelle xbox basé sur AMD
        Avec la nouvelle PS5 basé sur AMD

        intel le prend ça comment psychologiquement ?

  2. J’ai bien rigolé quand j’ai lu ton ancien article.

    Je ne pense pas que tu redirais ceci aujourd’hui, tans la technologie a évoluée, ainsi que ton avis au sujet de Ubuntu.

    « la distribution Ubuntu Linux 5.10 pour PowerPC est un excellent produit, mais il a de cruel manque : un java qui date un peu, pas de plugin flash pour citer les plus gros manques.

    Sinon, c’est une distribution assez sympa à prendre en main, et c’est un plaisir profond que de gérer une distribution comme celle-ci »

    C’est fou ce qu’entre ces années qui passe, le monde a évolué. Cependant, mon avis a aussi évolué (en moins bien) sur la Ubuntu.

    On est obligé de dire que:
    – Tu avais raison à l’époque
    – Tu as raison aujpurd’hui

    Ne crachons non plus pas dans la soupe, bien que je n’aime pas du tout la direction que prend Ubuntu, Linux n’aurait probablement jamais autant évolué sans l’existance de Canonical.

    1. Les distributions linux pour le PowerPC ont toujours été un brin limitées. En dehors du x86 et de l’ARM, le support Linux, c’est pas la joie. Canonical a énormément apporté au libre entre 2004 et 2010/2011. Depuis les cavaliers seuls comme Upstart, Mir, Unity et les snaps lui ont fait plus de mal que de bien. Même si je n’aime pas les paquets universels, les logiciels que je suis propose la plupart du temps le flatpak, le snap étant inexistant.

      1. Désolé pour faire un peu de pub pour le projet « GNU/Linux Open Hardware PowerPC notebook », mais vu qu’on parle de powerpc, alors j’en profite pour faire passer le message que l’équipe qui cherche des donateurs pour les aider à créer un ordinateur portable open hardwared, sur une base de processeur powerpc. Le projet avant doucement, en espérant avoir un prototype valide d’ici avant la fin de l’année.
        Aussi, le même groupe s’occupe de fournir les aides nécessaires à ceux qui ont des soucis avec leurs vieux powerpc G4/G5.

  3. J’ajouterai juste les prix du Mac mini : Il est d’ores et déjà disponible en précommande pour une livraison le 17 novembre. Deux configurations sont proposées : 799 euros pour 256 Go de stockage et 1029 euros pour 512 Go. Mais je suis bien sur Linux

  4. « mais installer un linux sur du matos mac, bof, quoi ! »

    Je suis d’accord
    Néanmoins, mon Macbook pro de 2012 ne bénéficie plus de mises à jour depuis cet été. Ca va durer le temps que ca va durer, mais à un moment, niveau sécurité, je vais être obligé de faire un choix : soit garder MacOS avec les différentes failles qui peuvent exister et qui ne pourront donc pas être corrigées, ou mettre un linux dessus

  5. J’ai acheté en début de semaine un Matebook d 14 2020 8 go de ram, un SSD de 512 Go Ryzen 5 3500U
    , pour un peu plus de 600 boules. Hormis la webcam dont j’ai strictement rien à foutre, l’ordinateur en lui même est excellent pour une personne qui fait de la bureautique, un peu de multimédia et même jouer à certains jeux.
    Apple c’est plus du double ! A un moment il faut arrêter d’être con!

    1. Personnellement, étant musicien, 10 ans que je tourne avec mon vieil iMac de 2011, il tourne toujours sans problème.
      Le jour où il claque j’en rachèterai un, pour moi et l’usage que j’en ai, Apple est loin devant au niveau MAO / prise en main des logiciels dédiés.
      Mais j’ai aussi un portable sous Fedora et un autre sous LMDE 4 pour les usages plus quotidien. Jamais plus je n’acheterai de portable neuf avec Windows dedans, trop habitué à mes vieux bousins sous linux.

  6. Nan , ils ont fais sa ! Comme ses étonnant je n’aurez jamais crue une seul seconde ! Oh lala

    Et le plus hilarant ses que sa se vend des gens vont vider leur économie pour sa…
    Ses comme un aveugles qui achète des lunettes de vue design sa sert a rien mais ses cool… Vive les fruits croquer !

    Pendant se temps sous arch… Ont avance ont progresse certe dans l’ombre mais ont grandi 😉

    1. C’est vrai, on oublie tellement que toute personnes qu’on croise est hyper calée en informatique.
      Si ils achètent du mac c’est surement pas fainéantise.
      Non, jamais personne n’achèterais un mac par la facilité qu’il propose…

        1. Et l’audio. Ils ont su tenir leur réputation sur ces points là.
          Pendant mes études j’avais un pote qui lui était dans les études d’imprimerie et c’était exclusivement sur mac qu’ils bossaient. j’me rappel encore de Pagemaker 3.01.

          1. Salut M’sieur, je peux te confirmer que dans l’imprimerie, le standard c’est Adobe et que l’habitude prise depuis 30 ans de faire préférer faire tourner la suite Adobe sous Mac est restée.

            A l’attention de tout éventuel « JeanMichelCommentaire » qui me sort « Mais c’est du flan, Adobe ça tourne aussi bien sous Windows » :
            1- Oui, je sais que la suite Adobe est disponible sous Windows.
            2- Je suis incapable de juger si elle tourne mieux ou moins bien et je m’en tamponne le coquillard avec une patte d’alligator.
            3- Il s’agit uniquement d’un simple constat, on recommande dans les métiers de l’édition et de l’imprimerie de bosser sous Adobe et de préférence avec un Mac (idem chez les graphistes) dont je ne connais pas les raisons réelles, si ce n’est l’explication de Xarkam qui
            corrobore grandement ce que j’ai pu entendre.

            Bisous

  7. Je suis récemment passé sur un Ryzen 7. C’est mode ultra vitesse et avec le Ryzen 9 ca le sera encore plus.
    En terme de perf gaming, AMD est un peux sous Intel, mais franchement, au niveau du prix, c’est sur que Intel tu paye la marque.
    Les GPU AMD c’est vraiment kifkif. La keynote a démontré qu’ils sont au même niveau. Là où il se départagerons c’est avec les drivers. Et question drivers, on sais bien que cela n’a jamais été le point fort d’AMD. Pour cette raison, j’ai toujours pris du Nvidia. Pour avoir la paix sous linux. (Une fois j’ai eu du gpu AMD et plus jamais on m’y reprendra)

    Apple offre un confort. Le confort d’avoir la certitude que t’aura pas d’emmerde logiciel.
    Windows et Linux sont encore à des années lumière d’Apple sur ce point.

    Si je peux me permettre une analogie, prenons les consoles de jeux. Le matos est maitrisé en bout en bout et il n’y a jamais de soucis de drivers ou d’installation de périphériques.

    Les gens sont loin d’être con. Les seuls cons que je vois sont ici à prendre de haut les acheteurs de mac.

    Une mise à jour sur un mac se passe dans 99,99% du temps parfaitement. Est-ce que linux/windows peut en dire de même ? Certainement pas.

    Mais c’est typiquement franco-français de trouver que toutes les personnes qui peuvent se payer un mac ou encore font de l’argent avec du logiciel libre, sont toutes des salopes d’enculées.

    Dès qu’on sort de France, on a plus ce genre de raisonnement.

    Je ne développe pas d’app iOs, mais si un jour un client demandait une app iOs, je serais forcé d’en acheter un (même si je déteste le comportement mafieux d’Apple). Mais bon dans la communauté libre, c’est une chose qu’on arrive pas à comprendre.
    D’ailleurs, rappelez moi ou en sont les smartphones fonctionnent en pure logiciel libre ? Ha oui comme linux, leur part de marché est inexistante.

    1. Je suis d’accord avec ton commentaire, modulo le « french-bashing » qui est un peu facile.

      Sinon, tu oublies de préciser à nouveau une chose dans ton commentaire à la suite de ceci :

      Une mise à jour sur un mac se passe dans 99,99% du temps parfaitement. Est-ce que linux/windows peut en dire de même ? Certainement pas.

      Quand tu as la maitrise du matos, c’est facile d’avoir des mises à jour pas trop casse-gueule. Le contraire serait inacceptable.

      1. Oui, c’est bien ce que je sous entendais avec mon analogie sur les consoles.

        On oublie vite que le confort ca se paye aussi.

        Les gens sont tellement à imaginer que leur petite vie insignifiante c’est ce que les autres vivent aussi.
        Les remarques genre « oui mais chez moi ca fonctionne, alors il n’y a pas de raison que chez toi ca fonctionne pas » sont tellement des remarques de gros décérébrés….

        Alors tout ces commentaires de personnes montrant du doigts les acheteurs de mac en les insultant de gros con, ce sont des gens qui n’on rien compris à la vie.

        D’ailleurs, je ne me rappel pas un billet récent de ta part sur le comportement hautain de la communauté libre sur les utilisateurs d’autres OS.
        Ca deviens rare une communauté libre qui ne prend pas « l’autre » pour un gros con fini.

        Mais avec l’intérêt que porte MS à linux en portant des applicatifs va peut-être encourager d’autre à faire de même (mon royaume pour le retour d’Adobe Reader sous linux).

        Je ne sais pas si tu as vu l’info, un dev de wsl bosse sur un projet perso permettant une exécution d’application windows sous linux à la manière de wsl. C’est encore très alpha pour le moment.

        Lorsque t’as une grosse entreprise qui te dit que la finalité ce n’est plus l’OS mais l’applicatif, il faut bien comprendre que la brèche est la pour les autres OS recevoir de app.

        Mais bon, linux en terme d’app sur certaines fonctionnalités en est encore à la préhistoire.

        J’ai digressé mais c’est pas grave 😛

    2. « En terme de perf gaming, AMD est un peux sous Intel, mais franchement, au niveau du prix, c’est sur que Intel tu paye la marque. »
      D’après les tests que l’on peut lire à droite et à gauche c’en est fini de l’hégémonie Intel dans les jeux avec les Ryzen 5000. Il semble désormais qu’AMD gagne sur tous les tableaux désormais dans le rapport puissance/prix.

      1. Bah perso mon Ryzen 7 (aussi appelé le i9 killer :D) me réjouit de jour en jour.
        La cm (asus prime x570-pro) et le cpu 3700X m’ont couté un peu plus de 500€.
        Jamais j’aurai attient ce tarif avec du Intel.

  8. bonsoir j’ai eu du mac du Linux du windows
    un macos sous ARM c’est la fin de l’ouverture, des années pour avoir un parc de logiciels suffisant pour tous les usages. et on constatera que le max (évidemment soudée) de RAM est 16GO. Macos n’est plus l’OS des musiciens c’est fini. 16 c’est le mini des qu’on met du VSTI c’est du 32 qu’il faut et on utilise quantité de softs (logic protools studio one reaper et des Arturia des Korg etc)
    D’ici à ce qu’on ait le même parc de softs en natif sous mac arm, Apple aura encore changé d’avis. Bien content d’être sorti du monde Apple.

    1. Je ne vois pas quoi en soit c’est la fin de l’ouverture. Quand apple utilisait powerpc, il était seul en station de travail sous cette architecture. Ilest passé sous Intel et ça c’était plutôt bien passé. Il n’y a pas de quoi s’inquiéter d’avantage pour leur passage sur arm-maison

  9. Pour mémoire, macOS version 10.15 Catalina est certifié UNIX 03 pour les Macs basés sur Intel (merci BSD!). Je ne sais pas s’ils demanderons aussi la certification pour les machines à base d’ARM.

    En attendant mes scripts shell doivent tourner sans souci sur Mac Intel, car ils sont indemnes de toute extension non spécifiée dans POSIX 😉

    Sources:
    https://www.opengroup.org/openbrand/register/brand3653.htm
    https://www.opengroup.org/openbrand/register/xym0.htm
    Et dans https://www.apple.com/legal/intellectual-property/trademark/appletmlist.html on trouvce plusieurs mentions de FreeBSD et NetBSD.

  10. Il faut reconnaitre a Mac la solidité de son système d’exploitation. En effet quel autre OS permet pendant 12 ans de fonctionner sans problème avec des mise à jour continue ? Très peu

    1. Effectivement, je te rejoins la-dessus. Leur force, ça a été de rendre la maintenance de l’OS par l’utilisateur quasi-inexistante.

      En revanche, 12 ans sans broncher, cela doit rester quand même assez rare et j’ai la très nette impression que tu es un sacré veinard, où qu’il y a 12 ans, ils avaient une politique de qualité un poil plus exigente.

      Rien que dans mon cadre familial :
      – Le Mac mini de mes parents a 7 ans, niveau mise à jour, c’est niet popof…
      – Ma compagne a fumé le sien (et j’en étais témoin sans rien en demander de spécifique)…c’est un portable c’est plus fragile
      -L’iMac 2007 de mon oncle : fonctionne encore mais a fait 2 passages en réparation (dont 1 dans sa première année)….et ça a été une galère sans nom pour le remettre en état d’usine et de lui faire refaire ses mises à jour calmement.
      – Un ami proche : son MacBook Pro : paf ! une auréole de coloration sur un MacBookAir en plein centre de l’écran ! Pas de bol, il est graphiste…et ça lui pourrit l’affichage et les couleurs
      – La compagne de cet ami proche : problème d’alim sur un macbook..passage au magasin de la pomme avec une facture bien salée.

      Bilan : sur les 7-8 personnes qui ont un Mac que je côtoie, je dénombre 4 appareils qui ont eu des pannes (dont 1 irréparable) et une politique de MàJ en mode « démerdez-vous maintenant…t’façon, vu le prix qu’il vaut, vous devez avoir les moyens…donc achetez-en 1 neuf plutôt »…
      ou alors, il faut que je change d’amis

  11. Apple s’est forgé depuis des décennies une clientèle captive et qui deviendra bientôt une véritable civilisation « les Apple citoyens » 🙂 D’autant plus maintenant si elle produit elle-même ses propres processeurs pour ne plus dépendre des fondeurs et pour empêcher d’utiliser un autre système d’exploitation sur ses machines.
    Autant il faut reconnaître que dans certains secteurs d’activités (infographie, CAO, multimédia, bureaux d’études) la Pomme est, de loin, prédominante et sans doute à juste titre notamment pour la fiabilité et la durabilité des systèmes, autant pour le particulier, entre le cloisonnement parfaitement orchestré des matériels et leur coût exorbitant, rien ne justifie l’appétence du grand public pour ses appareils.
    La puissance du nouveau processeur ARM me fait sourire : on sait que plus la gravure est fine et plus le proco chauffe, il faut donc déjà un bon système de refroidissement pour que la bête donne sa pleine mesure (alors encore heureux qu’on économise de l’énergie sur 4 des 8 coeurs pour en laisser au moins autant aux ventilos sinon il faut se brancher directement sur la centrale à côté de chez soi) qui, en outre, ne sera véritablement utile qu’à un nombre limité d’utilisateurs très exigeants donc pour des besoins de niche.

  12. bonjour

    la politique tarifaire Apple n’a pas changé , elle a même évoluée pour présenter des prix > double pc ( licence windows 10 inclus ) , avec mémoires soudés et même disques de 5400trs/mn et j’inclus la licence windows dans le prix.

    le probleme de la gamme matériel est apparu après 2012 , et de leur objectif unique de lutte contre le hackintosh, et si par la suite il n’y a plus de possibilité d’installation de linux ( ou autre ) ,
    l’obsolescence sera systématique par Apple au bout de 6 ans , avec le système Ios.

    pour le prix 1000 euro j’ai ceci:
    https://www.tuxedocomputers.com/en/Linux-Hardware/Linux-Notebooks/Alle.tuxedo#!#1271,2078;1275,1322
    avec ajout 16Go mémoire et M2 -Nvme 512Gb

    je pense que cela devrait tenir aussi longtemps que les ultra fin portable d’Apple dans le temps.

    Phoronix promet des benchmarks pour la semaine prochaine

  13. Apple a pris le parti de faire passer l’ensemble de sa gamme de produits avec ses propres processeurs, c’est très intéressant. Pour le moment les appareils sous windows en arm ont des performances vraiment médiocres dans la vie réelle hormis l’autonomie qui est largement meilleure que sous un processeur intel. D’après apple ça ne serait pas le cas pour les macbook arm, j’ai hate de voir ça prochainement.
    Si apple dit vrai, ça voudra dire, pour moi, que qualcomm n’a pas été assez ambicieux pour ses proc dédiés aux pc ou que windows n’est définitivement pas adapté à l’architecture des proc arm ou les deux ( c’est ma vision simpliste de la vie 🙂 )

  14. Quoi de surprenant de la part d’ Apple ? Et les individus qui passent leur temps à se justifier, essaient avant tout de se convaincre qu’ils ont eu raison de se faire arnaquer en payant si cher, quelque chose qui ne marche finalement pas vraiment mieux que le reste.

    Ils étaient convaincus du bien fondé de leurs choix, ils auraient mieux à faire que prêcher la bonne parole de ce qui n’est qu’une entreprise d’informatique parmi d’autres.

    Le fait est que le but d’Apple a toujours été d’emprisonner l’utilisateur dans son système. Et c’est encore plus vrai depuis la commercialisation d’appareils de toutes sortes, allant des baladeurs numériques aux tablettes, en passant par les téléphones.

     » Différent, plus libre  » ? Disent les inconditionnels. Traduction :  » plus riches, parce qu’il faut surtout pouvoir les payer les engins en questions, et surtout plus coincés et plus couillons  » .

    La Hype  » Apple  » dans le domaine de l’édition, elle est surtout liée à certains placement de produits plutôt réussis, dans des films et séries en provenance des Etats-Unis. Ca fait jolie quand on est un vulgaire pigiste à deux ronds de se faire passer pour un récipiendaire potentiel du prochain Pullitzer. Ainsi l’auteur d’articles de 5 lignes sur les décès de la semaine dans un village de province a l’impression de rédiger un éditorial sur l’affaire Elf ou le scandale du financement de certaines campagnes électorales.

     » on recommande …  » et personne ne sait qui est  » On « . Enfin, si, tout le monde sait c’est, et c’est justement le genre qui se rue sur n’importe quel matériel informatique hors de prix dès qu’il voit une pomme pourrie sur l’étiquette. Pourtant le logo annonce bien la couleur. Le ver est dans le fruit depuis longtemps.

  15.  » Quoi de surprenant de la part d’ Apple ? Et les individus qui passent leur temps à se justifier, essaient avant tout de se convaincre qu’ils ont eu raison de se faire arnaquer en payant si cher, quelque chose qui ne marche finalement pas vraiment mieux que le reste.

    » Différent, plus libre » ? Disent les inconditionnels. Traduction : » plus riches, parce qu’il faut surtout pouvoir les payer les engins en questions, et surtout plus coincés et plus couillons » .

    Tu es de mauvaise foi. Apple fournit un excellent environnement et je comprends ceux qui adhèrent. Ce n’est pas mon cas mais difficile de prendre l’OS en défaut. Les écrans sont excellents.
    Plus riche ? C’est aussi le cas de celui qui achète du HP pro par rapport à un lenovo bas de gamme.
    Plus riche ? Et alors, on est toujours le riche et le pauvre de quelqu’un. Beaucoup font moins d’effort pour se payer un mac que certains pour se payer un Lenovo. Et les premiers en auront plus pour leur argent !
    Ce qui me gêne le plus chez Apple, ce n’est pas le prix mais l’aspect verrouillé.

  16. Bon après les retours de test, le processeur art par apple est incroyable, le « simple » MacBook Air m1 rivalise avec un i9 dernière génération… très franchement c’est une honte pour intel, mais aussi pour Qualcomm qui n’a pas été aussi ambitieux, puisqu’appel prouve qu’il est possible d’avoir un processeur arm qui fait plus que tenir la route là, c’est une révolution ( comme le dit apple lol )

      1. On aurait un peu ça avec le test de Numerama, qui a essayé d’utiliser la machine de test de la même manière que leurs habituelles pour leur usage professionnel courant, et les résultats semblent confirmer les autres tests : performances franchement bonnes comparé à ce à quoi ils s’attendaient (surtout quand il s’agit de passer par Rosetta 2 pour faire tourner des applis x86 sur du M1), autonomie de la batterie inespérée au vu de l’utilisation faite, ventilateurs qui ne se déclenchent quasiment jamais, même à pleine charge (encodage vidéo)… Il faut voir ce que ça donne sur la durée, mais il semble qu’il faille reconnaître que pour un premier essai dans le monde de l’ARM, Apple ait franchement bien réussi son coup (pour ce qui est de faire une machine au moins aussi performante et électriquement économe, sinon plus, qu’une autre sous processeur Intel x86-64 équivalent).
        Après, le côté prison dorée et OS toujours plus verrouillé, sans parler du tout dernier scandale (découvert uniquement parce que les serveurs de téléchargement sont tombés sous l’affluence, mais qui était déjà présent depuis un moment), c’est une autre histoire.

Les commentaires sont fermés.