Comment s’occuper l’esprit durant ce deuxième confinement ?

Je n’ai pas été surpris d’apprendre l’arrivée de ce deuxième confinement, et pour tout dire je m’attendais à le voir arriver avant les vacances de la Toussaint. Je ne m’exprimerai pas sur sa durée, mais si c’est comme pour le premier confinement, qui a duré près de 2 mois, du 17 mars au 11 mai, on peut dire adieu aux vacances de fin d’année. J’espère sincèrement me tromper.

Mais pour le moment, nous n’en savons rien. Restons optimistes en espérant que le 1er décembre, la vie reprendra un chemin un peu plus joyeux. Le tout est de savoir comment s’occuper l’esprit si l’on a aucune activité professionnelle – en distanciel ou en présentiel – ou que l’activité est au point mort car non essentielle.

J’avais pensé m’inscrire au nanowrimo de cette année, mais en sachant qu’il faut écrit environ 50 000 mots en un mois, dixit wikipedia. Pour info, je compte publier courant novembre (idéalement avant le 11) un roman que j’ai écrit sur l’espace d’un an qui cumule péniblement un peu moins de 42 300 mots (en comptant la table des matières) pour environ 260 pages au format A5 et dont j’ai parlé en juillet dernier.

Autant dire qu’écrire plus de 1500 mots par jour, c’est un exercice qui est difficile. Surtout avec ma vie qui est en ce moment assez agitée, mais cela ne regarde que moi. Je ne m’étalerai pas plus que nécessaire ici.

Je pourrai me lancer le défi de me remettre en mode écriture, à savoir 1 000 mots par jour, six jours par semaine. Soit 30 000 mots en l’espace d’un mois. Mais je n’ai pas trouvé l’idée magique à exploiter pour le moment. Je dois dire que je veux d’abord me débarrasser de la publication du roman dont j’ai parlé en juillet, finir un autre qui traine depuis près de deux ans.

Bref, de quoi m’occuper si j’arrive à trouver le courage de me plonger dans l’écriture. Il y a aussi l’option de se plonger dans les documentaires divers et avariés qui pulullent sur les chaines de la télévision numérique terrestre ou encore ceux qu’on peut trouver sur Youtube.

Une dernière option serait peut-être de tenter ma chance auprès du projet Planet X2.1 (une version améliorée du jeu de David Murray) pour Commodore 64. En tout cas, si j’achète le jeu, ce sera uniquement en numérique, n’ayant pas le matériel adéquat pour profiter de la version boite.

Qui vivra verra 🙂

23 réflexions sur « Comment s’occuper l’esprit durant ce deuxième confinement ? »

  1. « la liberté de la presse c’est aussi la liberté de ne pas la lire. »

    Pour les datagueule chaque un ses goût, pour thinkerview c’est un autre calibre.

    1. – « la liberté de la presse c’est aussi la liberté de ne pas la lire. » encore heureux.

      – ce n’était peut-être pas obligé d’être dédaigneux envers ceux qui n’aiment pas en écrivant: « thinkerview c’est un autre calibre »

      – grâce à vous j’ai découvert, visité attentivement et pas aimé la sensibilité présente, mais je suis certainement un « bas du front » qui n’a plus suffisamment de neurones pour apprécier des interviews de ce niveau.

    2. Mouais… Pour avoir déjà vu quelques vidéos de Thinkerview (dans les catégories: macro-économie et géopolitique du Moyen-Orient pour l’essentiel), j’estime pouvoir affirmer que l’interviewer est particulièrement insupportable et mauvais dans l’ensemble. Ses questions sont le plus souvent nulles et visent surtout le sensationnalisme. Qui plus est, il n’est pas rare qu’il s’obstine dans ses questions idiotes alors que la personne interviewée lui a déjà répondu clairement ce qu’elle en pensait…
      Après, restent les interviewés. Et là, il y a du bon et du moins bon.

      Bref, l’émission en tant que telle pourquoi pas, mais la personne qui la met en pratique est juste à remplacer de toute urgence !

      1. Très bon résumé.
        Déjà on choisit les interviewés et on oublie l’interviewer qui est mauvais à tout point de vue.
        L’article Wikipédia (dont le paragraphe « Orientation politique ») donne un recul nécessaire…

        1. Merci de m’avoir rassuré.
          J’avais l’impression de ne pas avoir correctement détecté le mode de fonctionnement du dénommé Sky.
          À la limite je m’en fichais presque, ce qui me gênait le plus c’est le ton condescendant de jbs13.

  2. Le confinement ne change pas grand-chose à mon emploi du temps: projet Slint, me promener, faire des éclaircies avec une scie à bûches dite aussi de jardinier (je n’ai pas encore acheté de tronçonneuse). J’ai la chance d’être dans une maison dans un bois avec un petit étang, qui n’est pas loin d’être plein. Les plus proche voisins présents sont à 500m environ. Bon je m’arrête, je n’ai pas la plume de Henry David Thoreau et c’est en Puisaye, pas à Walden 😉

    PS pas besoin d’une phrase de passe super secrète pour la Freebox: grenouilles, lézards, limaces, chevreuils et sangliers n’essaient pas de me piquer la connexion wifi et les grues passent trop haut.

  3. Pour ma part, je poursuis la réinstallation de mes 24 distributions sur 2 machines récentes et je viens déjà de me faner la compilation des mises à jour sur Venom avant d’attaquer Funtoo 🙂

    1. J’étais sur qu’on arriverait à cette solution (je l’avais évoqué sur mon blog ou ici, quelques mois auparavant)
      Bonne décision, Slackware 15 ne devrait pas tarder ( ceci explique peut être cela…ou pas), pour l’utiliser, y’a rien à dire sur sa stabilité, QT5 est intégré à Slackware … Le gros du taf est fait et le système est très bon (mais qui en doute) et sérieux.
      Perso, bah, c’est bien pour les mecs qui veulent mettre leurs serveurs à jour mais je ne serai pas impacté, ça fait des lunes que j’utilise l’officieuse Slackware 15 😀

      1. Sur ton blog il me semble lorsque tu avais montré l’install via slackpkgplus / ktown
        Non, en effet, mais la 15 va permettre de partir sur une slackware toute propre avec plasma, et éviter de se traîner les vestiges d’une précédente install. Comme moi qui suis sous XFCE depuis un moment.

  4. Je retente LFS : ça passe le grub, mais un kernel panic au bout de 2.5 secondes. La dernière fois, au premier confinement, il trouvait pas le grub. Y’a de l’amélioration. Je finirai bien par comprendre. Il est surtout là l’intérêt de la Linux From Scratch, apprendre et comprendre.

    Bon après pour ça, faut pas faire un copier-coller des instructions sans lire ce qu’il y a autour. Autrement l’intérêt de la démarche est quand même réduit. Le but n’est pas de remplacer mon système actuel par une LFS, suis quamd même pas maso. A la limite, essayer de pondre un gestionnaire de paquets, pourquoi pas.

  5. Je viens de récupérer un portable Packard Bell de 2003 en parfait état de marche, j’ai installé Windows 2000 et plein de vieux jeux dessus, et comme il n’est pas connecté, ça aide à passer le temps loin d’Internet. Très bien pour l’esprit. ^^

  6. Salut
    je pense qu’il est inutile de dire qu’il existe abandonware-france.org pour justement télécharger gratuitement énormément d’anciens jeux qui, même sous GNU/linux fonctionnent très bien avec un émulateur ou avec wine qui n’en n’est pas un, mais là encore je ne vous apprends rien!!!!
    Alors quant il n’y a rien d’autre à faire, on teste,moi pour ma part vu que le temps revient au beau, ce soir j’ouvre mon observatoire et j’observe Mars qui est très proche c’est derniers temps mais plus pour longtemps!!!
    Bonne journée

  7. ‘LLo,

    « mais en sachant qu’il faut écrit environ », en mode camouflage çui-là..!
    Quant à Tkv, c’est dingue comme la non-présence de l’interviewer déchaine comme réaction, sauf pour les invités, qui ont plutôt l’air détendu, & qui ont surtout le temps de dérouler…
    Je vous conseille celui d’ A. Dupontel, qui s’écoute seulement aussi sans rien perdre de sa valeur (si l’on aime, « obviously » & dommage pour la bande passante, mais on n’est + à ça près !)

  8. alors juste rien a voir avec le sujet de l’article (quoique si, puisque je l’ai remarqué y’a 2-3 jours et on est dans cette « 2nd vague ») , bref, mais vivaldi + les ffmpeg codec ont été déclasser d’AUR pour être ajouter aux dépôts officiel d’arch.

      1. Sauf qu’ici, l’enrobage a une véritable valeur ajoutée (et pas qu’un peu, vu qu’on parle de trucs vraiment pratiques à l’usage et qu’on ne retrouve pas forcément ailleurs pour certains, et pas seulement de simples gadgets dispensables, même s’il y en a aussi). Un navigateur Web ne se résume pas qu’à son seul moteur de rendu, et heureusement.
        Mais oui, ça sera plus pratique pour les mises à jour (même si je passais déjà par les versions précompilées par le mainteneur de la version AUR pour gagner du temps sur ça), et ça fait bien plaisir.

        1. Je n’ai jamais accroché à Vivaldi, honte sur moi. Mais il est vrai que le passage sur Community va simplifier la tâche des personnes ayant adopté cet enrobage de Blink.

          Je suis trop habitué à Gecko pour le remplacer par un des nombreux enrobages de Blink. J’ai Chromium pour des raisons d’ordre purement pratiques – des sites à la con se basant sur le user agent – et ça me suffit largement.

Les commentaires sont fermés.