Le temps passe trop vite : les premières 3Dfx sont sorties il y a presque 25 ans !

J’avoue que je passe pas mal de temps en ce moment à regarder les vidéos de rétro-informatique que ce soit LGR, The 8-bit Guy, RetroMan Cave ou encore RetroSpector 78.

Approchant asympomatiquement de la cinquantaine – oui, je sais il me reste encore un peu moins de 4 ans pour les 50 bougies – j’avoue que ce genre de chaînes me donne des coups des vieux qui me laisse à la fois nostalgique et avec un coup de matraque derrière la nuque.

Mais le plus gros coup que je me suis pris récemment, c’est une vidéo sur la chaine RetroMan Cave où le vidéaste parlait des problèmes pour recréer un ordinateur vidéo-ludique de 1996 sans passer par la mythique Voodoo 1 de 3Dfx, révolution de l’année 1996.

Je me suis alors souvenu de la première fois que j’ai lancé GLQuake avec une Voodoo 1 et ses 4 Mo de mémoire dédiée. La claque que cela a été sur l’instant. De se dire que presque 25 années sont passées est presque incroyable. J’en ai déjà parlé dans un billet vieux geek de mai 2020.

C’est alors qu’on se dit que le temps passe trop vite. Avec nos yeux de 2020, ce sont des jeux moches qui nous viennent à la mémoire quand on pense à 1996. Il faut dire que l’on mise tout sur le graphisme avec les jeux AAA qui pèsent plusieurs dizaines de Go et demande des cartes graphiques limite plus puissantes que les processeurs centraux.

J’espère que vous pardonnerez cette crise de « vieux connisme », mais j’avoue que je m’intéresse de plus en plus à la scène rétro-informatique comme je l’ai précisé dans un article d’août 2020.

Je dois dire que le nouveau projet du 8-bit Guy, même s’il est à destination des Commodore Pet, Vic 20 et Commododre 64, m’intéresse car j’avoue que des jeux sur des ordinateurs aussi techniquement obsolètes, c’est intéressant à voir et cela donne des leçons à certains développeurs moderne qui jouissent de capacités de stockage inimaginable il y a encore une vingtaine d’années.

Et merdre, encore une crise de « vieux connisme »… Bon, j’arrête ici, sinon, ça risque de tourner au pire 🙂

25 réflexions sur « Le temps passe trop vite : les premières 3Dfx sont sorties il y a presque 25 ans ! »

  1. Salut,
    Je me répète mais qu’est ce que je peux jouer et m’éclater sur des jeux de Amstrad… Alors que je ne joue pratiquement plus ou peu aux jeux modernes.

    UNe question qui n’a rien à voir mais qu’est ce qui se passe avec thunderbird 78? Archlinux est toujours avec la 68, Debian vient à peine de le mettre sur la stable en remplacement de la 68, d’autres ne migrent toujours pas…

    Je trouve rien sur ce manque d’amour de cette version surtout sur les rollings qui font la course à la nouveauté?

    1. Pour Thunderbird 78, j’ignore la raison de la non-migration. Quant à la course à la nouveauté, je dirai plutôt la volonté de rester à jour. Mais on restera en accord sur nos désaccords sur l’emploi des deux modèles de publication de distributions.

  2. Quelle claque quand j’ai découvert 3dfx. Finies les bouillies de pixels ! Puis j’ai eu la mienne: voodoo 2 12Mo!! Glide étaient vraiment efficace, et je voyais notamment que même en couleur 16 bits, on avait une qualité d’affichage équivalente au 32 bits sous d3d (notamment sous unreal tournament, les halo de lumière avait un beau dégradé sous glide ou d3d32 et sale en d3d16). Et face à une riva128, c’était plus flatteur avec la voodoo.

    J’ai réussi a me refaire plaisir en rétro notamment unreal, need for speed 3, et avec un glide wrapper ça passe super bien.

  3. J ‘ avais une 3Dfx 2 , pour faire tourner Quake II avec un P2 , je ne suis pas particulièrement nostalgique de cette époque , j ‘ y est plus vu un début de décadence du jeu vidéo avec le début du règne de la Playstation et comme tout l monde , j ‘ ai été sidéré par l ‘ arrivé des TnT , TnT2 et de la première Geforce 256 de Nvidia qui a détruit 3Dfx

  4. Passer de la S3 Virge seule à la 3Dfx en complément, et un peu en retard faute de moyens, a été une sacrée claque, je m’en souviens comme si c’était hier. Les jeux devenaient enfin réellement jouables (ah, Tomb Raider…), pas juste supportables. J’étais plus bloqué par mon moniteur antique (qui ne tolérait pas le 800×600 si mes souvenirs sont exacts) que par le PC lui-même.

    Je dois encore avoir les deux dans un carton avec le câble de pontage, il faudrait que je jette un œil…

    1. Idem pour la S3 Virge avec la 3DFX.
      Il me semble que la S3 Virge permettait le SVGA donc jusqu’à 1024×768 en 16 couleurs 😀
      Sur un 486DX33 + 4 Mo de RAM, le pied, en effet Tomb Raider mais pas que.

  5. Et il faut dire que certains jeux exigeait une 3DFX pour améliorer les graphismes.
    De mémoire : Final Fantasy VII (ne se lançait pas sans 3DFX), Tomb Raider.

    C’est Direct3D qui a tué la 3DFX, vu qu’un constructeur de carte graphique (ATI ou NVidia) pouvait l’implémenter (gratuitement ?) sur sa carte et fournir l’équivalent du Glide pour moins cher.

    Possesseur de Voodoo 1 et 2, je ne me rappelle pas avoir vécu une transition équivalente à ça depuis, à part peut-être à l’achat d’une TV LCD à la place d’une cathodique pour la PS3 😀

  6. J’avais acheté une carte compatible voodoo2, installée sur me pentium 200 de l’époque sous win95.
    J’avais été bluffé par glquake et TR1 sous opengl. L’année d’après, j’avais acheté une voodoo3 et renouvelé la ludothèque.
    Aujourd’hui encore, il me prend de revisiter ces vestiges avec nglide.

    PS : La vraie bonne musique fait planer sans adjuvant externe. J’ai donc embarqué les pistes de CEREMONIA en marque-pages.

  7. Ouah ! Mais punaise, vous en aviez de la chance avec vos CG…
    J’avais juste une carte graphique intégrée toute moisie (genre ATI Rage Pro) sans port AGP.

    Tomb Raider tournait dessus… mais sans le son.
    (la config des IRQ et compagnie sous DOS …ça me paraissait aussi compliqué que de faire décoller une fusée).

  8. Que les choses soit dites : la 3dfx est une superbe invention. Les graphismes dans les jeux vidéos ont fait un sacré bon en avant. Couplé au MMX d’Intel, le résultat était époustouflant. Je pense en particulier au titre POD, course de voiture futuriste déjantée. Un vrai régal. La rumeur dit que le jeu a beaucoup plu à George Lucas (producteur de Star Wars).

    https://fr.wikipedia.org/wiki/POD:_Planet_of_Death

    Il faut bien l’avouer, les jeux qui sortent de nos jours ne font pas tant rêver.

    1. Ah, ce fameux POD, un jeu tout simplement exceptionnel. Que de souvenirs … Ce jeu avait tout simplement tout pour plaire : graphismes époustouflants, jouabilité parfaite, niveaux variés et particulièrement travaillés, des courses endiablées d’une intensité jamais vue avant, un style graphique futuriste qui faisait tout simplement rêver. Que demander de plus ? On a véritablement atteint ce qu’il se faisait de mieux en termes de jeux de bagnoles. Et pourtant, si l’on parle régulièrement des Quake, Doom et autres Starcraft dans les rencontres de retro-gaming, POD fait souvent figure de grand oublié. J’apprécie donc d’autant plus que vous le mentionniez ici. C’est d’autant plus justifié sur cet article du fait qu’il s’agisse d’un jeu tirant particulièrement partie de la 3dfx (ainsi que du MMX que vous avez mentionné).

      Quand à savoir qui du MMX ou de la 3dfx offrait le plus de gains en performance, éternelle question, c’est une question assez technique, mais j’ai ma petite idée sur le sujet. En revanche, si quelqu’un dispose de données chiffrées la dessus (j’avoue ne pas en avoir, malheureusement), cela ferait bien avancer le débat, qui n’est je crois, pas encore tranché, loin de la.

      A ce propos, saviez vous qu’il était possible de coupler deux cartes 3dfx dans une même machine, ceci afin de doubler les performances ? Rares étaient les jeux à en tirer véritablement partie, mais il s’agissait d’une possibilité pour le moins intéressante.

      1. Le 3dfx apportait bien plus que le MMX qui n’était qu’un jeu d’instruction du pentium d’Intel. Une carte accélératrice 3d avait pour but de faire les calculs a la place du cpu, ce que font encore les gpu de nos jours. Aujourd’hui c’est commun car on ne fait plus de rendu software, tout est opengl/vulkan/DirectX. A l’époque, entre rendu software et hardware le plus notable étaient le rendu des couleurs et le lissage de texture, maintenant l’égard n’est plus mesurable.

        Quant aux 3dfx couplées, c’étaient avec les voodoo2 en sli. Cela permettait surtout de jouer en 1024 avec z-buffer alors qu’une seule carte était limitée au 800×600 (1024 possible mais sans z-buffer, ne passait pas avec tous les jeux et ceux qui le permettaient présentaient de gros défaut)

        1. Alors vous allez un peu vite en besogne pour déclarer le MMX vaincu. Certes, il ne s’agissait que d’un jeu d’instructions, mais il apportait un véritable boost de performances. Du coté carte accélératrice 3D tout n’était pas tout rose non plus. Je pense en particulier aux ATI 3D Rage Pro et autres Matrox Mystique qui offraient un gain de performance somme toute modeste. Alors certes une ATI 3D Rage Pro ce n’est pas une 3dfx, mais il n’empêche que carte accélératrice 3D n’implique pas automatiquement de gain en performance important, tandis qu’un jeu d’instructions supplémentaires peut faire toute la différence. C’est la l’éternel débat entre les partisans des cartes accélératrice 3D et ceux des jeux d’instructions supplémentaires. Si vous voulez mon avis, les deux sont complémentaires, ne comptez pas sur moi pour trancher. Mais c’est un débat qui passionne toujours autant les foules que dans les années 90.

          1. Ah le vieux debat 3dfx vs MMX. Tout comme le debat vim vs emacs, Windows vs Linux, KDE vs Gnome, et tant d’autres, c’est un débat qui n’est pas près de s’arrêter. Je me souviens de discussions sur certains forums, disons mouvementées pour le dire poliment.

            Pour ma part, j’aime les débats techniques, c’est donc un sujet qui me passionne.

            Question subsidiaire : quel est selon vous le jeu tirant le meilleur partie du MMX ? POD a été cité, mais il y en a d’autres qui tirent leur épingle du jeu.

          2. Alors la vous m’en bouchez un coin. On est en 2020 et des gens sont encore en train de débattre des mérites de la 3dfx et du MMX ? Au bout de presque 30 ans il serait temps de passer à autre chose non ?

          3. Il s’agit avant toute chose d’un sujet très technique qui concerne des passionnés et connaisseurs de hardware. Le fait que vous n’y prêtiez absolument aucune importante ne fait en fait que montrer votre incompétence dans ce domaine.

            Bien sur que le débat est ancien. Il n’empêche qu’il s’agit des bases de l’informatique moderne. Vous l’ignorez certainement, mais les machines vendues sur le marché aujourd’hui encore incluent toutes des cartes accélératrices graphiques, ainsi que des jeux d’instructions au cœur même du CPU. Bref, il s’agit d’un sujet on ne peut plus actuel. Alors évidement si vous n’y connaissez rien en hardware je comprend que cela vous passe par dessus la tête, mais respectez ceux qui savent et qui ont le bagage technique pour en débattre.

          4. Baba Coco : tu sais, y en a toujours qui discutent encore sur Neon Genesis Evangelion, alors que la série a déjà 25 ans… Certes, il y a eu les films Rebuild of Evangelion qui sont venus réactualiser l’œuvre de Hideaki Anno et la remettre sur le devant de la scène (le quatrième film sur les cinq prévus a même été annoncé récemment) ; mais comme tu peux voir, il y a plein de trucs anciens dont on parle toujours actuellement.

          5. Loin de moi l’idée de remettre en cause vos compétences, ou la pertinence de vos sujets de débats. Mais avouez que les termes du débat on de quoi surprendre lorsqu’on sait que les technologies citées ont une 30aine d’années. Alors certes leurs évolutions existent toujours.

            Pour en revenir à la question de Bono, je dirai que Quake est jeu qui a vraiment su tirer partie du MMX. MDK est aussi un autre jeu qui me vient immédiatement à l’esprit du fait de son utilisation avancée et plutôt réussie du MMX. Et bien sur POD, déjà cité. Mais il en existe bien d’autres, le MMX était une véritable prouesse à l’époque.

  9. Je prends une seconde fois la parole pour dire que je suis d’accord avec vous. La fin des années 90 et le début des 2000 ont été riches en inventivité avec des moyens techniques restreints pour l’époque. On était au début de l’ère 2.0 : les espoirs étaient permis.
    Quand ils ne ont pas bloqués par win10, les jeux actuels sont une recopie améliorée des phares de cette époque : duke nukem 3d, quake 1 et 2, trombraider, no one lives forever 1 & 2, need for speed 3, etc.. Malheureusement, il n’y a pas d’autre moyen pour les faire tourner que Wine quand il n’est pas capricieux ou Windows7 duquel on retire la connexion internet. C’est malheureux à dire : les standards auxquels les anciens ont été habitués sont peu à peu retirés de la mémoire. Il resterait gog et son pendant gratuit igg.games mais ce dernier a tendance à proposer des données douteuses ou carrément vérolées.
    Le temps est une donnée totalement subjective. Plus on vieillit plus il passe vite, ce qu’avait compris Kubrick à la fin de 2001 space odyssey.

  10. Je me souviens qu’une personne avait réussi à faire tourner DOOM3 sur 3dfx. Mais graphiquement , c’était un peu « cheap » .
    Mais c’était une véritable prouesse, car il me semble que DirectX 9 n’était pas supporté officiellement sur 3dfx.
    A propos du câble qui permettait de coupler deux 3dfx, ce n’était qu’une nappe de lecteur de disquettes plus courte légèrement modifiée qu’on pouvait fabriquer soi-même.

Les commentaires sont fermés.