Vive le « néo-rétro-gaming » !

Par ce néologisme, je parle de la production de titres ludiques pour des ordinateurs ou consoles techniquement obsolètes. Depuis le milieu des années 2010, j’ai constaté une multiplication de titres pour des vieux bousins digne des musées, entre autres pour les Amstrad CPC ou encore les Commodore Vic 20 et 64. Voire les vénérables ancêtres de nos PC comme la gamme XT sortie vers 1983 de mémoire.

Les titres sont variés, que ce soit des jeux de plate-formes comme « L’Abbaye des Morts », « Realms of Quest V » et « Vegetables Deluxe » chez Double Sided Games, « Red Sunset » d’ESP Soft, « The Curse of Rubinstein » de Stefan Vogt, ou encore « L’ile au trésor » pour ne citer des titres sortis que depuis 2019. J’allais oublier « Clevermind », mea culpa !

Il serait dommage que j’oublie aussi le duo « Planet-X2 » sur Commodore 64 et « Planet-X3 » sur PC pour MS-DOS dont j’ai déjà parlé sur le blog. Au point de faire un épisode « C’est trolldi, c’est permis » consacré aux pré-requis minimaux de « Planet-X3 ».

J’aurais pu aussi citer « The Shadows of Sergoth » sorti en 2018, mais vous avez un aperçu très léger de la scène du néo-rétro-computing. Le plus simple, c’est de suivre le site Indie Retro News qui est la bible dans ce domaine.

Dans un article que j’ai bien aimé, Iceman parlait de sa rechute de gamer, mais en rétro-gaming classique, et je le comprends quand on voit des jeux qui pèsent 50 Go et qui doivent se voir rajouter 10 Go de mise à jour dès l’installation. Ça devient rapidement gavant.

Je ne suis pas si nostalgique que cela des ports pourris du Spectrum vers mon Amstrad CPC à l’époque. J’admire les productions actuelles qui sont l’oeuvre de passionnés. Et qui tiennent la dragée haute aux productions d’équipe d’une génération auparavant.

Ce n’est qu’une infime minorité de la production vidéo ludique, j’en ai conscience. Mais cela permet aux vieux croutons ayant dépassé la quarantaine voire frôlant la cinquantaine de se faire une piqûre de jouvence bienvenue !

13 réflexions sur « Vive le « néo-rétro-gaming » ! »

  1. Bonjour,
    Je ne sais pas ou est le problème, mais je ne trouve plus vos vidéos, ni sur l’article, ni sur peertube . Peut être quelque chose que je ne saisis pas ?
    Merci.

  2. Salut,oui très curieux son histoire, tu tournes sous quel système?, quel navigateur?
    Moi je n’ai jamais de soucis, même avec les deux instances!!!!
    Pourtant mon Firefox est blindé en matière de sécurité avec ublock et privacy badger et les paramètres de sécurité du navigateur réglés au max ainsi que mes deux pare-feu!!!!!

    1. En ce qui me concerne cela fait longtemps que j’ai constaté et signalé avec d’autres visiteurs un problème de lecture des liens vidéo sur le blog de Fred.
      Maintenant je ne m’embête plus de manip X ou Y, pour moi c’est bascule en navigation privée de FF (V79) sur ma Debian (V10) pour la lecture des liens vers peertube.

      Cela concerne uniquement les liens vers peertube pour les autres vidéos c’est bon.

      Je ne suis pas spécialiste mais j’aimerai bien comprendre pourquoi ce blocage, avec le même lien on arrive dans un cas sur une image.jpg et dans l’autre sur la vidéo.

      Par exemple pour l’illustration de cette page avec Firefox j’ai cette adresse: https://peertube.pcservice46.fr/static/previews/8059f6f2-ae58-4de5-8477-6e3cc00070f6.jpg

      toujours avec Firefox sur cette même page mais en navigation privée: https://peertube.pcservice46.fr/videos/watch/8059f6f2-ae58-4de5-8477-6e3cc00070f6

      Par avance merci pour les éventuelles explications 😉

    2. xubuntu 18.04 avec firefox 79 . Un moment je pensais que cela pouvait etre ublock origin, mais désactivé cele ne changeait rien ….. mystère ….

  3. xubuntu 18.04 avec firefox 79 . Un moment je pensais que cela pouvait etre ublock origin, mais désactivé cele ne changeait rien ….. mystère ….

  4. Pour ceux qui ont des soucis d’affichage des vidéos : peut-être une extension qui bloque un truc ?
    uBlock Origin chez moi ne bloque rien (FF/Linux) mais peut-être que d’autres…

    J’ai du mal avec ce concept moi, jouer à de la bouillie de pixels sous prétexte que c’est old school/8 bit/nostalgie…
    J’y ai joué, j’ai évolué et j’apprécie les consoles récentes, j’ai du mal à me remettre sur la Dreamcast alors les jeux d’avant…
    Je m’éclate autant sur certains jeux PS4 que sur des vieux titres de mon Amstrad à l’époque…

    1. Je pense surtout aux créations pour les machines de l’époque et les émulateurs qui permettent de les faire revivre. Et je prends 99% du temps des jeux gratuits. Pas question de dépenser 60€ dans un titre auquel je jouerai 3 fois.

      Seule exception : le duo Planet-X2 / Planet-X3 que j’ai acheté et dont j’accumule près d’une centaine d’heures de jeu.

  5. salut Fred,
    Je n’ai pas connu cette génération de jeux (on jouait déjà à la NES des grands-frères chez les copains). Mais il y a quelques années, je suis tombé sur un Studio Espagnol qui faisait des jeux ambiances ’80 façon ZX spectrum ou Arcade old school nommé LocoMalito.

    Notamment ce petit jeu d’aventure : l’abbaye des morts, dispo en FreeWare.
    https://locomalito.com/abbaye_des_morts.php

    L’aspect ZX me rebute un peu mais pour l’avoir testé, je l’avais trouvé assez sympa.

    Pour info, ce sont eux qui ont pondu l’excellent Castilla Maldita.

  6. Je paye tellement rarement des jeux au prix fort que je ne me souviens pas de la dernière fois.
    Après, les jeux vidéo, c’est comme toute forme d’expression artistique : si ce que j’aime « consommer » le vaut, le prix c’est pas un souci.
    Si j’avais payé le prix au ratio du nombre d’heure sur les Assassin’s Creed PS3, j’aurais été ruiné 🙂
    Le dernier jeu sur lequel j’ai passé du temps avec plaisir, j’ai dû le payer 6 € en dématérialisé 😉
    Heureusement pour moi, j’ai aussi rarement payé »cher » pour un jeu décevant (mon seul souvenir : le collector Micromania d’AC3, que je n’ai jamais fini).

Les commentaires sont fermés.